PDA

Voir la version complète : Le Maroc prend des mesures pour lutter contre l'illettrisme


jawzia
23/01/2009, 21h29
Le Maroc prend des mesures pour lutter contre l'illettrisme parmi les responsables de la fonction publique
2007-06-17

Le Ministre marocain de la Modernisation du Secteur Public, Mohamed Boussaid, a affirmé lors d'une déclaration au parlement, reprise vendredi 15 juin par l'agence MAP, que le gouvernement marocain allait se pencher sur la question de l'illettrisme parmi les responsables de la fonction publique. Une récente étude réalisée par le Ministère aurait en effet montré que quelque 500 000 membres de la fonction publique sont illettrés.

M. Boussaid a affirmé qu'un plan d'action urgent visant les responsables publics et les membres des autorités locales était en cours de préparation, en coopération avec le Ministère de l'Education, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Un décret gouvernemental sera publié prochainement, a-t-il ajouté, qui facilitera la mobilité interne des responsables publics, sur la base de la transparence, du volontariat et de la motivation.

Magharebia

baddaz
23/01/2009, 22h14
le Ministère aurait en effet montré que quelque 500 000 membres de la fonction publique sont illettrés. Et il est de combien l'effectif total de la fonction publique ? si 500 000 sont illettrés

D'après mes connaissance, l'effectif est de 600 000 environ avant le dégraissage des départ volontaires, dont 100 000 des analphabètes (cols bleu) :rolleyes:

ps: le texte veut il dire par illettré une personne qui ne maîtrise pas la lecture?



http://www.mmsp.gov.ma/francais/Services_fr/AdministrationEnChiffre_fr/Image_AdministrationEnChiffre_fr/StatisFormatGraphiq.gif

Mais s'il parle des millitaires, la oui il y a beaucoup d'illetrés ce qui ne constitue pas une urgence, car on a pas besoin de ces soldats pour presenter le journal televisé :lol:

voici un lien pour l'ensemble des effectifs y compris l'armée

http://www.mmsp.gov.ma/francais/Services_fr/AdministrationEnChiffre_fr/PDF_AdministrationEnChiffre_fr/depliantfr.PDF

nacer-eddine06
23/01/2009, 22h22
Illettrisme

Situation des personnes scolarisées, qui ne maîtrisent pas ou insuffisamment la lecture, l'écriture et le calcul.
De ce fait, ces personnes ne peuvent pas participer activement à la vie sociale, familiale et professionnelle.

c pour cela que le plubopaysdumonde est moderne et ne connait pas la crise:mrgreen:

kaiser
23/01/2009, 22h33
logique

les flics les gendarmes les CRS qu'on appelle "marda" au bled ca doit bien le faire les 500 000 :)

Hamza
23/01/2009, 22h38
Jawzia, Allah Ichafik ...

auscasa
23/01/2009, 22h41
flic gendarme :mrgreen: ?

je voie que tu n'as person de la famille qui a essaye d'entrer dans la police ou dans la gendarmerie.

l'etat a moin de 500 000 emplyer, je crois que l'article ajoute un zero quelque part.

les seul analphabet que je connais c'est les chaouchs, meme lmkadam doit remplire des papiers pour les citoyens.

l'autre explication c'est les groupes publics comme la RAM, l'ONCF.... et la aussi je doute qu'il y a un demi million alors que les gens qui ont des diplomes doivent passer des testes pour entrer dans la fonction public.

et en plus jawzia a 2 ans de retard :)

Bennis
23/01/2009, 22h58
non mais c'est marrant ça, vraiment marrant ... j'ai lu "mohamed boussaid ministre de la Modernisation du Secteur Public" ..je me suis dit c'est qui ce ministre ? après je vois la date de l'article et je m'aperçois que c'est un ministre de l'ancien gouvernement :mrgreen:

Le Maroc prend des mesures pour lutter contre l'illettrisme parmi les responsables de la fonction publique
2007-06-17je crois que celui qui a posté, a voulu coute que coute nous montrer le chiffre qu'il a trouvé, on dirait que ça lui a plu :)

nacer-eddine06
23/01/2009, 23h04
17 06 2007
24 O1 2OO9

18 MOIS

ces 500000 IGNARDS qui phagocytent vos administrations

sont a ce jour de combien

ne vous fatiguez pas a repondre
les hmars engendrent des hmars:mrgreen:

baddaz
23/01/2009, 23h11
Solas il faut que tu vas te soigner mon vieux ton etat devient trop critique, à perdre les pédales reste cool

je vois qu'un seul zebre dans les parages ;)

en plus l'rticle c'est du rechauffé, pas de quoi fouetter un zebre

voila le lien il parle aussi de ce cas chez toi

http://www.magharebia.com/cocoon/awi/xhtml1/fr/keyword/issues/illiteracy

Geass
23/01/2009, 23h16
500 000 fonctionnaires illettrés? :lol: Il ne faut pas avoir froid aux yeux pour avancer de telles inepties :lol:
Même en comptant les cancres de l'armée, de la police, des merdas, des awacs etc il n'y aura pas le compte.

nacer-eddine06
24/01/2009, 00h01
Le programme d’alphabétisation, lancé par les autorités du Maroc, a considérablement diminué le nombre d’illettrés dans le pays, selon des statistiques officielles.

Bien que les chiffres reflètent les progrès réalisés, certains observateurs estiment qu’ils doivent cependant être remis en contexte.

Il y a deux ans, le Maroc a lancé un programme de lutte contre l’analphabétisme dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement.

Son ambition est de permettre à chaque citoyen d’apprendre à lire et à écrire d’ici à 2015.

Selon des chiffres officiels, l’illettrisme concerne aujourd’hui 38 pour cent de la population marocaine (sur un total estimé à 30 millions d’habitants), contre 80 pour cent en 1960 et 48 pour cent en 1999.

Ce programme, baptisé "en route vers la lumière" (massariat al nour), veut toucher un million d’illettrés chaque année.

L’Etat vise à former 570.000 personnes sur ce nombre.

Des organisations non gouvernementales visent environ 269.000 citoyens, le secteur public 146.000 individus et le secteur privé 15.000 personnes.

Abdessamad Hassad, un chercheur qui étudie l’influence du taux d’alphabétisation sur la démocratie et le développement, estime que ce programme est pauvre en contenu et en moyens.

Selon lui, le nombre de lecteurs de la presse écrite est encore largement insuffisant.

"Environ 300.000 personnes lisent un des 700 journaux ou magazines publiés au Maroc", déplore-t-il.

Un constat qui doit à son tour être nuancé. "Grâce au programme, je peux à présent lire et écrire", déclare Hadja Fatima, âgée de 68 ans. "

"Il m’a aidée à comprendre les informations à la radio ou à la télévision, mais je n’aime pas les journaux.

Les hommes politiques se moquent de ce que nous disons, alors je me fiche de ce qu’ils disent dans les journaux", explique-t-elle.

"L’alphabétisation constitue un obstacle à la démocratie et au développement.

Si plus de deux tiers de l’électorat est illettré, il ne peut faire la différence entre les programmes proposés par les différents partis politiques", ajoute Hassad.

Les électeurs peuvent donc être facilement influencés ou se laisser corrompre.

Tout cela peut mener à des élections faussées, des résultats faussés et des représentations faussées dans des institutions.

Pour ce chercheur, l’analphabétisme créé un fossé entre le peuple et les élites. "Douze millions de Marocains sont illettrés, ce qui signifie qu’ils n’ont pas accès à ce que produisent les élites. La communication entre les deux se limite donc aux campagnes électorales", remarque Hassad.

Au Maroc, tous les responsables politiques n’ont pas terminé leur premier cycle d’études. Aux yeux de la loi marocaine, les députés doivent au moins avoir obtenu le certificat de l’enseignement primaire pour pouvoir siéger au parlement ou dans les municipalités. Après les élections de 2002 et 2003, plusieurs diplômes présentés par des candidats élus se sont révélés faux.

Certains citoyens, comme Abdelkader Faydi, un électricien de 34 ans, n’ont pas attendu le programme des autorités pour apprendre à lire et à écrire.

Grâce à Internet, cet autodidacte a acquis des notions d’arabe et de français, qui lui ont permis d’améliorer ses connaissances en installations électriques. "J’ai des revenus supplémentaires à présent, et c’est une bonne nouvelle. Je continue à apprendre et je n’arrêterai jamais", a-t-il dit .

Mais les gens comme Faydi sont rares, estime Hassad. "Nous devons lutter contre l’analphabétisme. Nous devons encourager chacun et chacune à combattre l’illettrisme", a-t-il ajouté.

Libération - Abderrahim El Ouali

Geass
24/01/2009, 00h04
Les berbères n'ont pas besoin de lire pour savoir se débrouiller dans la vie :)
Par contre là on parle de fonctionnaires. Un peu de décence, quand vous avancez des chiffres comme ça.

auscasa
24/01/2009, 02h31
Au Maroc, tous les responsables politiques n’ont pas terminé leur premier cycle d’études.

Solas merci pour l'article :mrgreen: tu crois vraiment a ce qui est ecris sur cet article ? :mrgreen:

Geass
24/01/2009, 09h32
La crédulité n'a pas de limite :mrgreen:
Foukhat Assabt Ya Ikhwane :mrgreen:

Cookies