PDA

Voir la version complète : Les confessions d'un ex-agent de la CIA


chegevara
24/01/2009, 07h36
John Kiriakou, un ancien agent de la CIA, a participé à la capture et à l'interrogatoire du premier prisonnier d'Al-Qaida soumis au supplice de la baignoire ("waterboarding"). Cette méthode brutale a permis d'obtenir des renseignements cruciaux qui ont "probablement sauvé des vies", mais il la considère aujourd'hui comme une forme de torture, a-t-il déclaré hier.

Zayn Abidin Abou Zubaida, un des premiers chefs d'Al-Qaida arrêté après les attentats du 11 septembre 2001, a craqué moins d'une minute après avoir subi ce supplice. Il a révélé à ses interrogateurs des informations qui ont permis d'empêcher plusieurs attentats, indique Kiriakou, qui a travaillé en tant interrogateur pour la CIA au Pakistan. L'interrogatoire d'Abou Zubaida fait partie des deux enregistrements détruits par l'agence de renseignements en 2005.

John Kiriakou est le premier ex-agent de la CIA impliqué dans l'interrogatoire de prisonniers "de haute valeur" à oser s'exprimer publiquement. Dans un entretien, l'ancien agent affirme qu'il n'a pas été témoin du supplice d'Abou Zubaida mais qu'il faisait partie de l'équipe qui l'a interrogé plusieurs semaines lors de son séjour à l'hôpital, au Pakistan, après son arrestation au printemps 2002.

Selon lui, Zubaida était déterminé, méfiant et non coopératif jusqu'au jour où ses geôliers l'ont ligoté sur une planche, lui ont couvert le nez et la bouche de cellophane et lui ont versé de l'eau sur la tête afin de lui donner l'impression de se noyer. Zubaida aurait craqué au bout de 35 secondes, selon Kiriakou qui dit tenir une version détaillée de la scène d'un autre interrogateur. Le lendemain, Zubaida aurait déclaré à ses geôliers qu'il leur dirait tout ce qu'ils voulaient savoir. "Il a dit qu'Allah était venu le voir dans sa cellule et lui avait conseillé de coopérer pour le bien de ses frères", indique Kiriakou.

Les autorités américaines du renseignement ont confirmé que Kiriakou faisait bien partie des agents de la CIA impliqués dans la capture et l'interrogatoire de Zubaida. Après quatorze ans passés au service de la CIA, où il a travaillé successivement à la division des analyses puis à celle des opérations, Kiriakou est devenu consultant pour une société privée de Washington en 2004.

Le premier témoignage de l'ancien agent a été diffusé sur le site Internet de la chaîne de télévision ABC News. Il affirme avoir voulu corriger les inexactitudes propagées sur le rôle des agents de la CIA dans les premiers mois de la guerre contre le terrorisme. "C'est facile de pointer du doigt les erreurs, ou ce qu'on croit être des erreurs, des agences de renseignements. Mais il faut que les gens comprennent que certaines personnes travaillent dur pour leur sécurité", souligne-t-il.

Aujourd'hui, Kiriakou se dit partagé quant à l'usage de la pratique du "waterboarding". Selon lui, cette méthode a été très utile à la CIA et a certainement permis d'éviter de nouvelles attaques, mais il est aujourd'hui convaincu qu'il s'agit d'une forme de torture et que "les Américains valent mieux que ça". "C'est peut-être contradictoire, mais c'est ce que je pense, dit-il. C'était un épisode sombre qui était peut-être nécessaire à l'époque. Mais c'est du passé."
http://www.courrierinternational.com/img/espaceur.gif Joby Warrick et Dan Eggen
The Washington Post (http://www.courrierinternational.com/planetepresse/planeteP_notule.asp?not_id=4696) http://www.courrierinternational.com/img/espaceur.gif

icosium
24/01/2009, 09h34
Les tortures de l'armée américaine à la prison Abou Ghraïb (Irak) ne sont pas très lointaines. Il y a eu des supplices plus pire que le "waterboarding".

Allane
24/01/2009, 10h02
J'aimerai bien connaitre la réaction de Bernard Kouchner à propos de cette question, lui si apte à verser des larmes de crocodile sur le Tibet?

amicalement
24/01/2009, 10h05
moi ce qui m'étonne c'est ce bouffon de pseudo moudjahid, il a craqué en 1 minute suite a cette épreuve assez pénible mais qui n'est rien devant d'autres méthodes de torture extrêmement plus violents.
ben mehidi s'est fait enlever le cuir chevelu sans que ses bourreaux lui soutire quoi que ce soit, alors que monsieur craque en une minute, voila ce qui fait la différence entre des vrais modjahidines et des faux.

BeeHive
24/01/2009, 10h59
L'interrogatoire d'Abou Zubaida fait partie des deux enregistrements détruits par l'agence de renseignements en 2005.

Classique, c'est tres facile de raconter des histoires quand on n'a rien pour les soutenir.

Geass
24/01/2009, 11h18
moi ce qui m'étonne c'est ce bouffon de pseudo moudjahid, il a craqué en 1 minute suite a cette épreuve assez pénible mais qui n'est rien devant d'autres méthodes de torture extrêmement plus violents.

Tu l'as déjà subi pour juger?
Je peux te dire que ce n'est pas la souffrance qui te fait craquer, mais le fait que tes 5 sens sont totalement perturbés, tu perds toute notion de réalité, et tu te vois mourir à chaque fois. Ton cerveau craque complètement, et tu ne peux rien faire contre ça, si tu n'as pas été entrainé durant des mois voir des années pour y faire face, comme c'est le cas des gens des services secrets.

Si tu crois que la torture la plus efficace c'est le passage à tabas tu te trompes.
Aujourd'hui on te tabasse, puis on te dorlote, on te fait passer par le waterboarding, en t'injectant des drogues qui te rendent dépressifs pendant la séance de torture, et euphoriques pendant l'interrogatoire. Et petit à petit ton cerveau ne sait plus où il est, ni pourquoi il se fait torturer, il sait juste qu'il doit éviter le waterboarding, et là tu balances tout sans même t'en rendre compte.

La torture est une véritable science. Ca n'a rien à voir avec ce que l'on voit dans les films.

Cookies