PDA

Voir la version complète : Ces bons qui torturent


chegevara
24/01/2009, 06h40
"Ce pays, qui a créé la démocratie moderne au XVIIIe siècle et qui prétend aujourd'hui être le guide moral du monde, autorise donc la CIA à pratiquer ce qu'ils appellent le waterboarding, un euphémisme qui semble suggérer un sport extrême mais derrière lequel se cache une réalité sinistre: la torture."

L'hebdomadaire colombien estime que George Bush envoie un "message douloureusement contre-productif, car il est facile d'imaginer tous les despotes du monde se frottant les mains: si les Etats-Unis considèrent [la torture] comme légale, pourquoi ne la pratiqueraient-ils pas?".

"Il ne faut pas oublier que le waterboarding remonte à l'Inquisition, que cette technique a été utilisée dans le chapitre philippin de la guerre hispano-américaine de 1900 et que les officiers reponsables ont été punis. Ni que les soldats japonais qui l'ont appliquée pendant la Seconde Guerre mondiale ont été jugés comme criminels. L'asphyxie simulée est de plus un très mauvais moyen d'obtenir de l'information", ajoute Saenz, "parce que la victime est disposée à n'importe quoi pour que cela s'arrête. Les services secrets du monde entier savent que des informations obtenues de cette manière ne sont pas dignes de confiance".

"L'avilissement est collectif, lorsque le pays qui a inauguré les libertés civiles dans le monde vend son honneur pour si peu. Parce qu'accepter n'importe quelle forme de torture c'est jouer dans la même catégorie que les régimes inscrits au palmarès de l'histoire de l'ignominie. Bush rejoindra ainsi sur la photo Hitler, Pinochet, Pol Pot, Saddam Hussein et Galtieri – pour n'en citer que quelques-uns." .............................................Mauri cio Saenz DR

Cookies