PDA

Voir la version complète : Penser la ville autrement


zek
24/01/2009, 12h14
C'est pas les models qui manquent en Algérie pour bien faire...
----------------------------------------------------------------------

Club des Pins

http://img523.imageshack.us/img523/2430/clubqc9.jpg

Le ministre de l'Energie et des Mines, M. Chakib Khelil, installera, aujourd'hui, le conseil d'administration de la structure chargée de la réalisation de la nouvelle ville de Hassi Messaoud, proche des gisements pétroliers dans le Sud-Est. En fait, l'installation de cet Etablissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) à Hassi Messaoud, coïncidera avec la commémoration du 36e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures le 24 février 1971. Créé en vertu du décret exécutif de septembre 2006, ce conseil, constitué des représentants de 30 ministères, du wali et des présidents d'APC et d'APW de Ouargla, sera présidé par le ministre de l'Energie et mine.

En effet, et selon le texte législatif, cette entreprise est placée sous la tutelle du ministère de l'Energie et des Mines et sera dirigée par un directeur général en la personne de M. Mourad Zeriati, ex P-DG d'une filiale de Sonatrach pour le génie civil et le Bâtiment (GCB). Elle a pour mission, notamment, l'acquisition et l'aménagement des immeubles bâtis ou non bâtis, la réalisation des opérations de gestion foncière, l'exercice du droit de préemption, la cession des terrains destinés à l'habitat et aux activités commerciales et artisanales.

Elle est chargée, également, de recueillir, traiter et diffuser les informations et les données à caractère statistique, scientifique, technique et économique, réceptionner, selon les normes en vigueur, des infrastructures et des équipements réalisés et les transférer aux administrations et institutions concernées. Par ailleurs, les sujétions de service public mises par l'Etat ou les collectivités locales à la charge de l'établissement sont assurées conformément au cahier des charges, précise le décret fixant les missions, l'organisation et les modalités de fonctionnement de ce nouvel organisme.

Afin de réaliser cette nouvelle ville, pour désengorger l'ancienne et protéger les populations des risques et les éloigner des installations pétrolières, un Conseil interministériel avait décidé en janvier de recourir à un appel d'offres national pour le choix d'un bureau d'étude chargé de réaliser les études détaillées et du contrôle des travaux de réalisation. Ainsi, pour le nouveau Hassi Messaoud, il sera question d'"un plan urbanistique d'une ville moderne, linéaire et avec des rues perpendiculaires". Il faut dire ainsi, que les fonctions de base de cette nouvelle ville qui couvrira une superficie de 4 483 hectares dont 3 205 ha inclus dans le périmètre d'urbanisation et d'aménagement de la ville et 1 161 ha inclus dans le périmètre d'extension future, sont les activités énergétiques, universitaires, culturelles, sportives et de loisirs.

Le programme général de ce projet "grandiose" comprend des espaces pour le programme d'habitat destiné à une population de l'ordre de 80 000 habitants, l'îlot énergie sur une superficie de 858 hectares, des équipements administratifs et des infrastructures, équipements et établissements de sport et de la jeunesse. Formeront également la ville, des instituts universitaires, des centres de formation, de recherche et de développement, des lieux et centres de culte, des zones d'activité destinées à la production des biens et services ainsi que des équipements publics d'accompagnement.

Enfin, pour protéger cette ville du Sud souvent exposé aux vents de sables, il est prévu la réalisation d'une ceinture verte. Il faut souligner, à ce sujet, que les perspectives concernant la réalisation des villes nouvelles entrent dans le cadre de l'embellissement de l'environnement et une démarche qui redonnera un nouveau charme architectural surtout. Cela vient notamment après la célébration de la Journée nationale de la ville qui a été organisée récemment. Pour préserver l'harmonie et créer l'esthétique de nos cités et de nos villes en général, la contribution du citoyen est plus que nécessaire.

Samira Hamadi

iwamachngoulek
24/01/2009, 22h12
pas mal ce projet mais d'apres la maquette (je sais pas si c juste pr montrer le planning urbain)

mais les constructions sont peintes en blanches

je trouve que c pas coherant pour une ville du sud :sad:

Cookies