PDA

Voir la version complète : Mahmoud Ahmadinejad appelle les Etats-Unis à s'excuser


nassim
29/01/2009, 00h11
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a exigé hier des Etats-Unis qu’ils retirent leurs troupes à travers le monde et présentent des excuses pour leurs «crimes» contre l’Iran, alors que le président américain Barack Obama s’est dit prêt à dialoguer avec Téhéran s’il «desserre le poing». M.Ahmadinejad, qui remet en jeu son mandat en juin prochain, a toute la confiance de la plus haute autorité de l’Etat, l’ayatollah Ali Khamenei, qui n’a pas encore répondu à l’offre de M.Obama. Le message du président iranien à ce dernier a été sans concession: «Ceux qui parlent de changement doivent présenter des excuses au peuple iranien et essayer de réparer leurs mauvais actes passés et les crimes qu’ils ont commis contre l’Iran.» Il a ensuite énuméré toute une liste de griefs contre les Etats-Unis, remontant jusqu’à leur organisation d’un coup d’Etat en 1953 pour renverser le Premier ministre de l’époque, Mohammed Mossadegh, dans ce discours tenu dans la ville de Kermanshah (ouest). Il a aussi mentionné l’opposition de Washington à la révolution islamique de 1979 ou son soutien à l’Irak dans la guerre engagée par Baghdad contre l’Iran. Les Etats-Unis et la République islamique n’ont plus de relations diplomatiques depuis 1980.

M.Obama, qui a pris ses fonctions le 20 janvier, et dont le slogan de campagne était le «changement», s’est dit prêt lundi à engager un dialogue avec l’Iran si ce dernier «desserre le poing». Sa secrétaire d’Etat Hillary Clinton, a réitéré ce message mardi en appelant l’Iran à «manifester sa volonté de dialogue sérieux», et en précisant que, pour les Etats-Unis, il revient aux dirigeants iraniens de décider «si ce poing va se desserrer ou non». Mais M.Ahmadinejad a énuméré toute une série de conditions à un éventuel dialogue concernant aussi bien la politique américaine en général que celle visant son pays. S’agissant de la première, il a appelé Washington à «respecter les peuples», à «ne plus s’ingérer dans les affaires des autres peuples», à «mettre un terme au soutien aux sionistes sans racines, illégaux et fantoches», et enfin à permettre au peuple américain «de décider de son propre sort». Toutes ces conditions avaient été énumérées récemment par un conseiller du président iranien. Pour ce qui concerne l’Iran, il revient à M.Obama, outre la présentation d’excuses et la réparation des «crimes» américains, d’engager une rupture radicale avec son prédécesseur George W.Bush.

Si «quelqu’un veut parler avec le peuple iranien avec le même état d’esprit que Bush (...) mais avec des mots nouveaux, la réponse de l’Iran sera la même que celle donnée ces dernières années à Bush et ses valets», a prévenu M.Ahmadi-nejad. Le prédécesseur de M..Obama conditionnait l’ouverture de discussions avec l’Iran à la suspension par le régime islamique de ses activités nucléaires les plus sensibles. Le nouveau président s’est dit par le passé favorable à un dialogue sans condition avec l’Iran, mais l’objectif ultime de son administration est le même que celui de la précédente. La nouvelle ambassadrice américaine à l’ONU, Susan Rice, a indiqué lundi que le but des pressions internationales contre la Répub-lique islamique était «d’obtenir la fin du programme nucléaire de l’Iran». Les Etats-Unis, et singulièrement l’Occident, craignent que ce programme ne puisse être détourné à des fins militaires, alors que Téhéran a toujours démenti que telle soit son intention.

source : L'Expression

ayoub7
29/01/2009, 01h02
hehe, un peu nerveux les ahmadinejad, ben laden et compagnie... Esperons qu'Obama continuera le meme discours d'abord et avant tout envers la rue arabe, j'ai vu son interview a al arabiya hier, c'etait un regal en terme de diplomatie.

absente
29/01/2009, 01h18
en tout cas les déclarations de ahmadinajad seront toujours plus sensé et moins destructrice que celle de bush sur l'irak et celle des administrations américaine sur le conflit au proche orient, c bien l'usa qui a renversé mossadek et empêché l'iran de progresser et de se démocratiser, car pas intéressant pour leur intérêts et leur exploitation de ce pays, ils ont remis le Shah à la tête du pays, alors rien que pour ça oui des excuses à l'iran et à bien d'autre pays

ayoub7
29/01/2009, 10h12
ca me va tres sense ce que tu dis Rica, que penses-tu des excuses que l'Iran doit faire a l'Algerie par exemple? Apparement c'est la lune de miel en ce moment entre les 2 pays et je n'ai pas cru voir des excuses quelconques. Oulla 200.000 victimes algeriennes ne valent rien d'un cote mais quand il s'agit de taper sur la grande mechante amerique, on peut ignorer certaines choses.

En ce qui concerne Obama, s'il continue sur ce chemin, et si comme il dit "nous le jugerons sur ses actions et pas seulement sur son discours", il y a de fortes chances qu'il reussisse a reparer le dommage de Bush et qu'il repositionne l'aura des US dans le monde arabe, au grand dam des ahmadenijad, des chavez ou des laden, la cle magique sera ce qu'il achevera concernant le conflit israelo-palestinien, s'il arrive a instaurer la paix au moyen orient, toute la donne va changer. Vous imaginez ahmadinejad qui n'a plus l'excuse d'un ennemi exterieur et qui devra affronter les problemes interieurs uniquement? il survivra 6 mois au pouvoir...

saad01
29/01/2009, 10h39
les gens essaient de construire l'avenir, d'autres vivent dans la passé, vous pouvez voire qu'il y a aucune allusion au futur, populisme, demago...c'est tellement facile d'avoir un ennemi exterieur....
je souhaite mieux à l'iran , la nation de omar el khayam, des sciences, de la poesie, quelle tristesse de voir ca

samirlechequier
29/01/2009, 11h23
C'est un discours fait pour la consommation interne.

Les élections de juin ne sont pas gagnée d'avance pour Ahmadinejad et Khatami semble vouloir se présenter contre lui. En réalité, la droite iranienne aurait préférée la victoire de McCain, avec lui l'épreuve de force aurait continué et aurait permis le maintien des conservateurs au pouvoir en Iran.

btp50
29/01/2009, 12h51
Vous imaginez ahmadinejad qui n'a plus l'excuse d'un ennemi exterieur et qui devra affronter les problemes interieurs uniquement? il survivra 6 mois au pouvoir...
Ca ne se passera pas comme ca, Obama est déjà passé à l'acte d'une façon belliqueuse à l'egard du pouvoir iranien. Il vient de retirer de la liste dite "noire des terroristes" les moudjahidine du peuple, il tend une main et de l'autre il poignarde.
.

absent
29/01/2009, 19h50
hehe, un peu nerveux les ahmadinejad, ben laden et compagnie
No comment.
Meurtrier=Innocent
Coupable=Victime
Terroriste=Musulman
etc........
La propagande, ce qu'elle peut être dangeureuse.

absent
29/01/2009, 19h59
En ce qui concerne Obama, s'il continue sur ce chemin, et si comme il dit "nous le jugerons sur ses actions et pas seulement sur son discours", il y a de fortes chances qu'il reussisse a reparer le dommage de Bush et qu'il repositionne l'aura des US dans le monde arabe

s il continue à soutenir les Dindes de la region et negliger les vertables poids comme la Syrie, le Hamas, lIran, son seffort est voué à l echec comme son precdent qui lui au moins se respectaient ni les uns ni les autres!

ernestito
30/01/2009, 14h03
@menberline
la main tendu a l'iran veut dire qu'obama prendra en compte le role de l'iran dans la region, maintenant c a ce dernier d'accepter ce dialogue, avec la syrie le dialogue est deja ouvert, ne reste que le hamas qui est une toute autre paire de manche,
en tout ceux qui pensaient qu'il y aurait une guerre contre l'iran, cette derniere est maintenant bien loin

Bachi
30/01/2009, 14h34
Les Etats Unis ne pourraient jamais s'excuser assez pour tous les crimes et torts commis au monde...

Cookies