PDA

Voir la version complète : Sarkozy : l'Arabe est la langue du futur !


chene
31/01/2009, 07h35
The French government and particularly it’s President seem to be strongly advocating the teaching of Arabic language and civilization in French schools. In 2006 the United States Department of State placed the Muslim population in France at roughly 10%. In accordance with a law dating from 1872, the French Republic does not ask about religion or ethnic origin in its census. In his message to the participants at the French National Assembly earlier this month, French President Nicolas Sarkozy called Arabic the “language of the future, of science and of modernity,” and expressed the hope that “more French people share in the language that expresses great civilizational and spiritual values.”

“We must invest in the Arabic language (because) to teach it symbolizes a moment of exchange, of openness and of tolerance, (and it) brings with it one of the oldest and most prestigious civilizations of the world. It is in France that we have the greatest number of persons of Arabic and Muslim origin. Islam is the second religion of France,” Sarkozy reminded his listeners.

Sarkozy proceeded to list the various “advances in terms of diversity,” the increase in Muslim sections of cemeteries, the training of imams and chaplains and the appointments of ministers of diverse backgrounds.

“France is a friend of Arabic countries. We are not seeking a clash between the East and West,” he affirmed, emphasizing the strong presence of Arab leaders at the founding summit of the Union for the Mediterranean, last July 13. “The Mediterranean is where our common hopes were founded. Our common sea is where the principal challenges come together: durable development, security, education and peace.”

Par chattahbox
== MODERATION==
Postez l'intégralité d'un article de presse (et non le lien) pour qu'il soit lisible directement dans le forum. Lisez la FAQ svp : Rédiger un topic (http://www.algerie-dz.com/forums/faq.php?faq=vb_read_and_post#faq_redaction_topic), svp.

zek
31/01/2009, 08h42
De nombreux intervenants aux 1ères Assises de l'enseignement de la langue et de la culture arabes, ouvertes jeudi à l'Assemblée nationale française, ont souligné la nécessité de donner davantage de place à la langue arabe dans le paysage français dans le souci d'une "meilleure compréhension, d'un dialogue et d'un rapprochement mutuellement profitable".

Cette rencontre, initiée par l'Association Convergence Méditerranée et l'Institut du Monde Arabe (IMA) a vu la présence d'un grand nombre d'ambassadeurs de pays arabes, des acteurs du monde des entreprises, de la culture, de l'éducation, des chercheurs et du milieu des associatif.

Les participants ont été conviés, tout le long d'une journée et à travers plusieurs ateliers, à réfléchir et à débattre sur les enjeux socioculturels, politiques et économiques liés à cette problématique avec comme préoccupations premières une identité à partager, la transmission d'un héritage commun et la mise en place de passerelles facilitant un dialogue interculturel et un rapprochement mutuellement profitables.

Dans le message adressé aux participants, le président français Nicolas Sarkozy a qualifié l'arabe de "langue d'avenir, de progrès, de sciences et de modernité", tout en souhaitant que "davantage de français prennent en partage la langue arabe dans laquelle s'expriment de grandes valeurs civilisationelles et spirituelles".

Le chef de l'État français a rappelé que l'idée de la tenue de ces assises a été annoncée en décembre dernier, à Constantine, lors de sa visite d'État en Algérie.

"Il faut investir dans la langue arabe", a-t-il indiqué, car "son enseignement est un moment d'échange, d'ouverture et de tolérance" et qu'elle "porte l'une des plus anciennes et prestigieuses civilisations dans le monde".

"C'est en France que l'on recense le plus grand nombre de personnes origine arabe et musulmane. L'Islam est la deuxième religion de France", a rappelé Sarkozy, qui a énuméré les différentes "avancées en matière de diversité" comme la création du CFCM, la multiplication des carrés musulmans dans les cimetières, la formation d'imams et d'aumôniers et la nomination de ministres issus de la diversité au gouvernement.

"La France est l'amie des pays arabes. Elle ne cherche pas un choc entre l'Orient et l'Occident", a-t-il affirmé, tout en soulignant la forte présence des Chefs d'États arabes lors du sommet fondateur de l'Union pour la Méditerranée, le 13 juillet passé.

"La Méditerranée est l'espace fondateur de notre espoir commun. C'est dans notre mer commune que se retrouvent les principaux défis: le développement durable, la sécurité, l'éducation et la paix", a ajouté le président Français dans son message.

Auparavant, Marc Lefineur, premier Vice-président de l'Assemblée nationale française, avait souligné que l'acquisition et l'enseignement de la langue arabe constituent "un atout culturel, éducatif et professionnel" et un "vecteur pour le dialogue interculturel, le respect de l'autre et la compréhension mutuelle".

Il a rappelé que l'intérêt de la France pour la langue arabe date du 17ème siècle, lorsque l'homme d'État Colbert avait créé la première école d'interprètes arabes.

Il a également évoqué l'apport de la civilisation arabo-musulmane dans les différentes disciplines scientifiques et culturelles.

Enfin, l'ambassadeur du Qatar en France, dont le pays parraine ces assises, a souligné la nécessité de "revoir le système d'enseignement de la langue arabe en France" afin qu'il soit "aussi performant que celui des autres langues".

Il a évoqué l'idée de la création d'un centre de traduction spécialisé dans le domaine scientifique et technique et annoncé l'ouverture prochaine d'une Maison du Qatar qui sera "un lieu d'échanges, de rencontres et de découverte de la culture et civilisation arabo-musulmane".

Les travaux de ces assises s'articulent autour de deux forums qui mettront successivement en évidence les enjeux culturels et économiques de l'enseignement de la langue et de la culture arabes en France dans la perspective de l'Union pour la Méditerranée, ainsi que les améliorations susceptibles d'insuffler une nouvelle dynamique à l'enseignement de la langue arabe.

Chacun de ces forums réunit des spécialistes et acteurs de terrain (scientifiques, responsables de réseaux associatifs et d'institutions, représentants d'entreprises) qui aborderont des thématiques diverses comme la langue arabe comme atout professionnel, le rôle des associations et institutions culturelles pour valoriser le monde arabe, le rôle des médias et des nouvelles technologies dans la construction d'une identité méditerranéenne, et les perspectives d'avenir dans le domaine de la recherche sur le monde arabe.

8.000 élèves et 6.000 étudiants environ suivent actuellement des cours d'arabe au sein d'un cursus scolaire ou universitaire. Les cours y sont dispensés, pour l'enseignement secondaire, par 230 personnels qualifiés certifiés ou agrégés.

Les associations drainent un public évalué à 70.000 personnes, tandis que l'Enseignement des Langues et Cultures d'Origine (ELCO), qui s'adressent à des enfants d'école primaire, concerne plus de 40.000 élèves.

Les expositions et autres manifestations organisées à l'IMA de Paris drainent plus de 800.000 visiteurs, alors que les grandes entreprises sont de plus en plus soucieuses de la formation de leurs cadres à la connaissance du monde arabe, de ses cultures et de sa langue pour faciliter les échanges avec leurs partenaires.

La délégation de l'Assemblée populaire nationale (APN), composée de membres du Groupe d'amitié Algérie-France, a pris part à une partie de ces travaux, avant de se rendre à Lille.

09 Octobre 2008. APS

zek
31/01/2009, 09h56
Avec l'arrivée des banques islamiques, la langue arabe retrouvera sa place qu'il lui revient de droit.

absent
31/01/2009, 11h13
bizare, je ne trouve pas de traces de cet article dans la presse francaise :mrgreen:


Le gouvernement français, et en particulier son président semblent être fortement favorable à l'enseignement de la langue arabe et sa civilisation dans les écoles françaises.

...Dans son message aux participants à l'Assemblée nationale française, au début de ce mois, le président français Nicolas Sarkozy appelle l'arabe la "langue de l'avenir, de la science et de la modernité", et a exprimé l'espoir que plus part des Français s'exprime dans la langue porteuse d'une grande civilisation et de valeurs spirituelles ".

"Nous devons investir dans la langue arabe car l'enseigner symbolise un moment d'échange, d'ouverture et de tolérance, (et elle) porte en elle l'une des plus anciennes et plus prestigieuses civilisations du monde.

hihi, sacré sarko ... oui c ca .... :mrgreen: :mrgreen:

myra21
31/01/2009, 11h23
Pour moi je n'ai jamais douté du renouveau de la langue Arabe.

zek
31/01/2009, 11h35
Pour moi je n'ai jamais douté du renouveau de la langue Arabe.

Moi aussi.

El Hassan
31/01/2009, 14h00
En langage claire, ils ont besoin de gens qui parlent Arabe et qui connaise la civilisation Arabe, l'ennemi de demain parle Arabe.

Les US aussi font de même.

La guerre en Iraq les a obligé à avoir recours à des interpretes.

tina6
31/01/2009, 14h31
l'arabe n'a rien entre les mains por etre un enemie. il est enemie de lui meme par son ignorance et son attente que la femme apparait derière la fenetre pour prendre un flash.
pendant ce temps les asiatiques travaillent d'arrache pieds pour sortir de l'independance alimentaire et apres quelques années ils vont attirés toute la planete dans leurs ecarcelle. meme la femme europeene devrait aller faire de la cabas afin de ramener un peu de linge de soutients gorges des slips et des chaussettes. les tres belles filles russes font la navette entre la russie l'ukraine et la turquie pour faire la kabas.

Zakia
31/01/2009, 14h40
...vivant aux dépens du flatté, et vu l'état de déliquescence des économies occidentales, j'aurais plutôt tendance à penser que l'intérêt se porte principalement sur les pétrodollars :mrgreen::mrgreen:

Pour un peu, Sarko ferait presque voter une loi pour renoncer à la sacro-sainte laïcité et convertir de force la France à l'islam...

Il n'y a qu'à voir les ronds de jambe et déclarations tonitruantes des derniers mois en matière de finance islamique...:lol:

myra21
31/01/2009, 15h29
Le proverbe dit:
Tout flatteur vit au dépend de celui qui l'écoute:mrgreen:
Mais beaucoup d'arabophonne sont persuadé de la renaissance de l'arabe
comme elle a été pendant 10 siècles.
L'enseignement de l'arabe n'a été abondonné à la sorbonne qu'au début du 20em siècle.

btp50
31/01/2009, 15h38
En langage claire, ils ont besoin de gens qui parlent Arabe et qui connaise la civilisation Arabe, l'ennemi de demain parle Arabe.
L'ennemi est decouvert.
Allez les arabes vous etes decouvert, changer votre fusil d'epaule, refugiez vous vers le tamazighte :mrgreen:

myra21
31/01/2009, 15h40
L'Arabe au niveau internationnal n'est pas mal placé
.

Les documents nationaux préparés par les gouvernements seront distribués dans les quantités et langue(s) où ils seront reçus sur le lieu du Congrès. Ils devraient être préparés dans une (ou plusieurs) langue(s) officieles du Congrés (anglais, arabe, chinois, espagnol, français et russe).
Afin que les documents présentés par les États soient clairement signalés comme étant des documents d’information, ils devront porter, en haut et à droite de la page de couverture, la cote A/CONF.187/G/(nom du pays). Si plusieurs documents sont présentés par un même Etat, ils devront être numérotés consécutivement à la suite du nom du pays (par exemple, A/CONF.187/G/nom du pays/1, 2, 3...). Sous la cote, seront indiquées la date et les langues dans lesquelles le document a été soumis. Comme il est d’usage à l’ONU, la mention suivante devra figurer en note de bas de page :

"Les appellations employées dans le présent document, la présentation des données qu’il contient et les opinions qui y sont exprimées sont celles du Gouvernement ..... [I]et ne reflètent pas nécessairement, à aucun de ces égards, l’opinion du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies.".Afin d'assurer une large distribution des documents nationaux aux représentants gouvernementaux et observateurs, il est suggérer de fournir les quantités suivantes de copies : Anglais seulement
500
Anglais plus français ou espagnol
325 copies en anglais
175 copies en français ou espagnol
Anglais plus arabe
325 copies en anglais
175 copies en arabe
Anglais plus français et espagnol
275 copies en anglais
125 copies en français
100 copies en espagnol
Anglais plus russe
325 copies en anglais
100 copies in Russian
Anglais plus chinois
325 copies in anglais
10 copies en chinois

Ismail2005
31/01/2009, 16h44
Sarko c'est comme une machine emballée il cherche tout le temps de nouveaux sujets,demain il se mettra aux énergies renouvelables, après demain il défendra les améridiens,le surlendemain les aborigènes ...,ce n'est pas une mauvaise chose en soi c'est un preuve de dynamisme,mais a trop forcer il risque de perdre sa crédibilité .

jamila
31/01/2009, 16h53
l'arabe francisé bien sur!!!!!:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
de tel que quand je vais dans un café un petit kawa sil vous plait kif kif ou un petit chouia en général chouia veut déjà dire un peu pourquoi rajout petit ça n a aucun sens

Passant
31/01/2009, 17h22
En termes de locuteurs, il y a à peu près 200 millions d'arabophones natifs (presque autant que les francophones), auxquels il faut ajouter quelques 200 autres millions ayant l'arabe comme langue seconde.

Un marché qu'il ne s'agit en aucune manière de sous-estimer...

zek
31/01/2009, 18h30
En termes de locuteurs, il y a à peu près 200 millions d'arabophones natifs (presque autant que les francophones), auxquels il faut ajouter quelques 200 autres millions ayant l'arabe comme langue seconde.

Un marché qu'il ne s'agit en aucune manière de sous-estimer...

D'ici à 2050, la population musulmane devrait passer de 1,3 à 2,5 milliards de personnes. Un Marché Potentiel de 2.500.000.000 de personnes pour la langue arabe.

Be good
31/01/2009, 18h40
Sarko cherche à attirer les pétro-dollars.
Ce nabot est prêt à tout ! Il ne vendrait pas sa mère mais sûrement la France pours ses intérêts !

myra21
31/01/2009, 19h39
Zek dit :D'ici à 2050, la population musulmane devrait passer de 1,3 à 2,5 milliards de personnes. ?

Non mon ami beaucoup plus d'apres certains on seraient trois milliards 500.millions.
En france l'islam sera la première religion et méme à l'heure ou j'ecris ces lignes ;il y aurait 3pour5 enfants de mons de 5 ans.

zek
31/01/2009, 20h27
Zek dit 'ici à 2050, la population musulmane devrait passer de 1,3 à 2,5 milliards de personnes. ?
En France l'islam sera la première religion

Encore 40 ans avant de prendre le pouvoir. :mrgreen:

myra21
31/01/2009, 20h35
Chutttttttttttttt
Il faut pas le crier sur le toit:
Ca va ce savoir:mrgreen:

absent
31/01/2009, 21h00
Qui ne connais pas sarkosy dirai qu’il s’agit d’une bravade, mais à la qualité de l’homme on croirait plutôt à une ironie insidieuse !

Les arabes sont si fragiles et si prompts aux rêveries... cajolez monsieur Sarkosy, cajoler et caressez dans le sens du poil, votre politique de UPM n'en reste pour le moins pas floue !

houari16
31/01/2009, 21h15
Sarko : l Arabe est la langue du futur c est de la poudre aux yeux à la sarkosienne ..

l holocauste a foiré son réve , il voulait d une pierre deux coups , le rêve de réaliser UPM et un Maghreb Sarko ami d Israel .....

alors Mr Sarko , la nouvelle trouvaille la langue arabe va remplacer l Anglais et bien un autre rêve travesti ...?? comme a dit btp ( Weqt Niya Matéte ! )

absent
31/01/2009, 21h20
tu sais houari, je crois que c'est rachida dati qui lui a chanter que les "arabes sont nya" ! :)

aux enfants on donne des bonbons pour qu'ils vous suivent sagement !

houari16
31/01/2009, 21h38
si c est vrai ..?
elle est encore Niya ,plutot la finesse travesti en opportunisme , elle veut une place dans la hiérarchie française ..Sarko &co ne sont pas des Niyas , plutot des lions qui bêlent ..

TAGHITI
31/01/2009, 22h06
It is in France that we have the greatest number of persons of Arabic and Muslim origin. Islam is the second religion of France,” Sarkozy reminded his listeners.

et alors! Ce n'est pas une faveur de sa part, c'est la migration que personne ne peut arreter, !



Le Sarko, ami des sionsites se croit en face des arabes du 18 éme siécle!

absent
31/01/2009, 22h14
arko &co ne sont pas des Niyas , plutot des lions qui bêlent ..

tout à fait ;)
le document le dit très bien, il y a un enjeu electoraliste...

MorayMohand
01/02/2009, 01h10
Bonnes reves a ceux qui le croix! hhhhhhhhhh:lol:

L'arabe est mort!!! Comment sera t'il une langue de future???:D

btp50
01/02/2009, 01h15
A MorayMohand
.
Que tu le veuille ou non, l'arabe (la langue) te poursivera jusque à la mort et meme bien au délà parait il, parceque c'est en arabe que tu dois rendre compte :)

MorayMohand
01/02/2009, 01h20
A MorayMohand
.
Que tu le veuille ou non, l'arabe (la langue) te poursivera jusque à la mort et meme bien au délà parait il, parceque c'est en arabe que tu dois rendre compte

Iwa tummned marra ixarriqen n wa3raben a mis n tmurt!


Ci le dieux voulait que la langue arabe sera le non plus ultra des langues sur la terre, touts le monde parlera la langue arabe. Mais le dieux voulait aussi des centains des langues.Alors me ne dis pas qu'il comprendra seulement l'arabe.

Ixarriqen n wa3raben = Les mensonges des arabes

amazigh III
01/02/2009, 06h29
L'arabe va donc remplacer le français en France. Belle perspective pour la fille aînée de l'église. Dans quelques années, on aura alors la république arabe de la France. Un peu comme l'Égypte qui n'a jamais été arabe qui devient, comme par miracle, la république arabe d'Égypte.

Au Maroc, le régime terroriste et destructeur du Makhzen a dépensé des milliards pour faire du Maroc une Arabie bis, mais des décennies après le résultat est plus que catastrophique. Juste 16% des Marocains maîtrisent réellement cette langue. Et c'est une statique du Makhzen. Autrement dit, il faut la diviser par deux pour pour se rapprocher de la réalité.

En fait, 8 % des Marocains maîtrisent l'arabe et encore. Lorsque je vois les soi disant intellos arabo-marocains- dont certains les pires arabistes de la planète- s'exprimer dans cette langue, je me dis que même 8% c'est énorme. Pire, ceux qui maîtrisent parfaitement bien- c'est mon cas- ne sont même pas arabes. Ils sont des Amazighs dont beaucoup sont des militants amazighs :) Quelle contradiction, n'est-ce pas ?

Cookies