PDA

Voir la version complète : Il était une fois, le froid


cassini
15/10/2005, 14h59
Il était une fois, le froid

Un beau jour, des hivers d’antan, me revenait
L’air et l’eau étaient froids, la nuit était noire
Mes lèvres ont effleuré une belle brise ce soir
Et un bel flocon de neige vient me surprendre.

Les rameaux, fléchis sous la blanche pesante,
Mon ombre, là dans la lueur, était immobile.
A travers des petites foulées trébuchantes,
Pour sillonner la colline, j’étais, enfin, mobile.

Le lendemain, caché dans un tout petit navire,
Dans la couchette de ma seule pièce ; en déphasage
Je regardais très loin dehors, le triste paysage,
Le ciel sombre et la mer bleu grisâtre qui chavire

Pauvres et misérables que nous sommes, que
L’éloignement de notre patrie, nous déchire,
On pensait, après tant de distances et de voyages,
Que ces jours là étaient bien les meilleurs à vivre.

Et comme le temps se dissipe et coule à sa dérive,
Aimez vous donc avant que la fin des jours arrive,
Gardez espoir en cette vie de toutes les convives
Sans se laisser gagner par des réflexions hâtives.

morjane
15/10/2005, 18h33
Quand le jour se fait court
et que la nuit s'allonge
quand crépitent les flammes
du feu dans notre ame
quand souffle la bise et
que la lune se déguise
Quand tombe la neige
Il fait soudain si froid
si loin de là-bas
Et puis une douce odeur de jasmin m'envahit
les orangers viennent s'y méler
et l'odeur de la fumée
réchauffent mon coeur en un baiser
Peu importe l'endroit où je vis
puisque je suis en vie
et que je suis emplis
de cette douce nostalgie
qui réchauffe en douceur
Non je ne saurais avoir froid
là-bas c'est chez moi.

Merci Samir pour ton si beau poème, il est plein de nostalgie, au début un peu froid mélancolique et puis l'optimisme reveint avec la sagesse. Demain est si vite arrivé qu'il faut cueillir les fleurs de la vie avant qu'elles ne soient fanées.

Saha F'tourkoum et beau week-end à tous :4:

médisante
17/10/2005, 04h37
Une belle histoire faite de souvenirs, merci de nous la raconter cher SAMIR

Il était une fois, le froid
Une fois de plus, le froid va arriver, préparons nous à l'affronter.

Toutes mes amities SAMIR

cassini
17/10/2005, 12h24
Le temps de l’innocence :
Et si le temps, d’un lointain, revient
Et même avec son froid arrive ; la mère
Qui pardonne et le père qui ordonne,
Donnent la joie affective.
Les jours d’hivers et la grand-mère,
Autour de la cheminée et l’odeur
De l’huile d’olive, raconte ses
Histoires aux âmes contemplatives.
Le temps du désarroi :
Et même si je suis dans la patrie,
La terre qui brûle ma nostalgie se
Perd dans un brouillard de confusion.
Il fût un temps, l’espoir était plein,
Les cœurs étaient purs et saints,
Mais une décade de toutes les dérives,
Pour des intérêts sordides, arrive !
Le temps de l’espoir :
Revient espoir, revient, les enfants ont
Faims et les bouches ont soif d’une liberté,
Dans leur mère patrie, ils veulent
La paix, la vraie paix !

Merci morjane pour ce joli poème, c'est beau et doux
Et à toi de même, merci mon amie mancelle

médisante
20/10/2005, 02h52
Les jours d’hivers et la grand-mère,
Autour de la cheminée et l’odeur
De l’huile d’olive, raconte ses
Histoires

Lorsque je lis ces quelques mots Samir, :zen:
ils me font penser A VAVA INOUVA

amitiés

cassini
20/10/2005, 11h59
Mon amie mancelle, oui les histoires de grand-mère ça fait rêver...bon week end

Cookies