PDA

Voir la version complète : La marche et la bicyclette, un gage de minceur.


Thirga.ounevdhou
03/02/2009, 10h30
[/URL][URL="http://www.sur-la-toile.com/blog-11-1-Medecine.html"] (http://www.sur-la-toile.com/blog-11-1-Medecine.html)Vous cherchez le moyen parfait pour préserver votre poids ou vous débarrassez de ces quelques kilos en trop?
Troquez vite votre voiture contre une bicyclette ou une bonne paire de chaussures de marche!
Voici ce à quoi conclut une nouvelle étude conduite à l’Université du Tennessee et dont les résultats sont présentés dans le Journal of Physical Activity and Health (http://www.humankinetics.com/JPAH/viewarticle.cfm?aid=16305).

Vous ne serez pas surpris d'apprendre que les habitants des pays dont l'usage du vélo et de la marche y est fortement répandu souffrent beaucoup moins de surpoids, en comparaison avec la population américaine qui compte une personne obèse sur 3.

Si les résultats qui ressortent de la recherche n'ont rien de spectaculaire, sachez que les auteurs l'ont menée dans l'espoir que son contenu puisse jouer en faveur d'une éventuelle mise en place d'infrastructures encourageantes la pratique d'autres moyens de transport dans les villes, comme la marche et le cyclisme.

Le principal investigateur, le docteur Bassett, insiste sur le fait que la tendance qui veut que l'on accuse instantanément les technologies et le rythme de vie classique quand il est question d'obésité est quelque peu erronée.

D'autres pays développés ayant accès à une qualité de vie comparable à la nôtre ont pourtant des taux d'obésité sensiblement plus bas. Pourquoi? Certainement à cause des moyens que les habitants emploient pour se déplacer, selon monsieur Bessett.

À titre indicatif, chaque Européen marche annuellement une distance moyenne de 382 kilomètres, contrairement à 140 pour les habitants des États-Unis, et parcourent près de 188 kilomètres à vélo, contre 40 pour les Américains.

Voilà qui éclaircit mieux pourquoi les États-Unis figurent au sommet du palmarès de l'obésité avec un taux de 23,9 %, alors que la Suisse, les Pays-Bas et la Suède obtiennent les taux les moins hauts avec respectivement, 8, 8.1 et 9,4 %.

Source: Santé-Canoé (http://sante.canoe.com/channel_health_news_details.asp?news_id=3769&news_channel_id=44&channel_id=44)

Cookies