PDA

Voir la version complète : Un colloque scientifique sur Cheikh El Hasnaoui, du 11 au 15 mai


Thirga.ounevdhou
10/02/2009, 09h54
A l’initiative de l’Association Issegman de Tizi Ouzou

Le plus illustre des artistes kabyles, reviendra la semaine du 11 au 15 mai à la Maison de la culture de Tizi Ouzou. Louable initiative est celle prise par l’Association Issegman de Tizi Ouzou d’organiser un colloque sur le chantre de l’exil, Cheikh El Hasnaoui, de son vrai nom Mohamed Khelouat, né le 23 juillet 1910 à Ihesnawen. C’est sous l'égide du ministère de la Culture et en collaboration avec la Direction de la culture de Tizi Ouzou, que l’Association culturelle Issegman organisera "le Colloque scientifique sur Cheikh El Hasnaoui". Le colloque en question est intitulé : "Cheikh El Hasnaoui : un homme, une oeuvre, une destinée", et ce du 11 au 15 mai 2009 à la Maison de la culture Mouloud Mammeri. Le colloque sera une occasion de traiter le parcours, la biographie et la discographie du Cheikh. Son œuvre artistique, ainsi que les thèmes abordés, et l’influence de cheikh El Hasnaoui sur ses successeurs, seront aussi au centre des débats. "Ce colloque vise à faire redécouvrir, à étudier et à analyser l’une des figures les moins connues et de loin la plus complexe de la chanson kabyle", assure-t-on du côté des organisateurs. Depuis son départ en 1937, Mohamed Khelouat n’a jamais remis les pieds dans son pays. De toute sa carrière, Cheikh El Hasnaoui a produit quelque 48 chansons, 33 en langue kabyle et 15 autres en arabe algérien. En 1968, Cheikh El Hasnaoui met volontairement fin à sa carrière artistique, mais sans pour autant disparaître de l’imaginaire des mélomanes. Cheikh El Hasnaoui continue à bercer avec ses superbes mélodies et ses poèmes enchanteurs des milliers de fans. Il est parmi les rares artistes à avoir acquis une telle notoriété, même après sa mort. Même les générations futures auront à découvrir le génie de Cheikh El Hasnaoui.

- La depeche de Kabylie

Cookies