PDA

Voir la version complète : 3ème festival de Dakhla Mer et Désert au Maroc


saad01
11/02/2009, 02h50
Faudel, Dj. Malik et les autres

Le R’n’b fever et le son raï se déchaîneront bientôt au Maroc. L’Algérie sera présente à la troisième édition du Festival de Dakhla, dans la région de Oued Eddahab-Lagouira du Maroc. Un monde où la mer et le désert rivalisent de beauté et de majesté et réconcilient les amoureux des uns avec ceux des autres.
Le festival «Mer et Désert» se tiendra cette année du 27 février au 1er mars à Dakhla, sous le thème «l’homme et l’espace, enjeux de développement». L’écologie, le tourisme mais aussi la culture et l’animation sont les maîtres mots de ce festival qui offre à ses habitués des moments inoubliables de détente et de divertissement. Il y aura des groupes et des musiciens qui viendront de partout. L’Algérie sera bien représentée d’abord par le prince du raï, Faudel, ainsi que DJ. Malik qui se déchaînera assurément aux manettes de ses platines pour nous faire découvrir une compilation entre chaâbi marocain, bled-raï et raï’n’b. Celui qui nous a remués l’an dernier, à la salle Ibn Zeydoun, avec ses saisissants riffs de guitares puissants et colorés, sera aussi de la fête de Dakhla. Le virtuose luthiste kabyle Mehdi Haddab et sa formation «Speed Caravan» distilleront, de leur côté, le son kalachnik- love à tous les passionnés du son électrique et de mood oriental...Et comme chaque bon festival possède son workshop, celui-ci ne déroge pas à la règle. Une résidence d’artiste sera organisée autour de Mohamed Abdennour, luthiste virtuose, fondateur du groupe algérien Djelsa et prodige de Gnawa Diffusion. Au programme de ces soirées musicales, on peut trouver également des artistes de renom, marocains et étrangers, notamment Selmou (word Hassani), Hoba-Hoba Spirit, Najat Atabou, très populaires dans le style chaâbi marocain. Parmi les internationaux, on notera le fameux Yuri Buenaventura, chantre de la nouvelle Salsa (Colombie), qui n’a de cesse de sillonner le monde après avoir explosé sur les scènes mondiales en revisitant un standard de la chanson française, Ne me quitte pas de Jacques Brel...Mais aussi, Winston Macanuff (Jamaïque), Jean-François Sicart (France), Troy Von Balthazar (Hawaii). Ainsi, des rythmes de tous horizons viendront vibrer lors de ces soirées prestigieuses entre sable chaud et écume marine et faire passer aux festivaliers des moments uniques d’évasion.
Figurent également au menu de cette manifestation, qui sera marquée par des spectacles équestres, une course de dromadaires et des compétitions de surf et de pêche à la ligne. Cet événement prévoit, entre autres, l’organisation d’un Salon pour artisans et d’une foire commerciale destinée à faire connaître les potentialités économiques dont regorge la région.
Organisé par l’association du Festival «Mer et désert» de la région de Oued Eddahab-Lagouira, avec le concours des conseils élus et d’autres partenaires, ce rendez-vous sera l’occasion pour des festivaliers nationaux et internationaux de découvrir les potentialités de la région et ses projets de développement socioéconomique.
Figurent aussi au menu du Festival de Dakhla, des ateliers sportifs pour enfants, des rencontres thématiques, des excursions, ainsi que des compétitions et exhibitions de surf, kitesurf et windsurf, présentées respectivement par Antoine Albeau (France), Bruno Sroka (champion d’Europe et du monde en 2007), Harley Ingleby (Australie) et Anders Bringdal (Suisse).
Le festival de la baie de Dakhla mettra l’accent sur la dimension sociale de la manifestion en parrainant un événement, spécialement dédié aux femmes sous le thème «D’ici et d’ailleurs», qui sera marqué par une rencontre originale entre les jeunes Sahraouies et les championnes de kite, wind et surf, tels Marion Raïsi (France), Faustine Merret, invitée (en tant qu’ambassadrice de la planche à voile en France), Sjoukje Bredenkamp (Sud-Africaine) et Anne-Marie Reichmann (Allemagne).
Les Marocains, qui l’ont compris bien avant nous, savent aujourd’hui rentabiliser leur image en offrant au touriste étranger une belle image du Maroc avec ce qu’il recèle comme bijoux géographiques, artisanaux, patrimoniaux et artistiques.

O.Hind (L'expression )

*****
== [B]MODERATION==
Evitez les propos provocateurs et haineux. Relisez et Respectez la charte,SVP.

molkotchi
11/02/2009, 03h31
tahiya wataniya !
belle trouvaille ! felicitation

saad01
11/02/2009, 04h01
=== MODERATION==
Evitez les spams et la pollution de topics. Relisez ET respectez la charte,SVP.

absent
11/02/2009, 05h19
Je rappele que dakhla est dans ce que vous appeler le s.o et l'expression a a son actif des articles d'une haine incroyable contre le maroc
Pour toi, celui qui n'est pas d'accord avec ta vision des choses te hais, c'est ca?
Yakhi mentalite, khadem rassek chouia.

Cookies