PDA

Voir la version complète : L’aérogel; une technologie spatiale bientôt dans nos maisons


Thirga.ounevdhou
12/02/2009, 10h11
Alors que les coûts associés à l’énergie poursuivent leur montée, d’importantes campagnes en efficacité énergétique sont implantées un peu partout dans le monde.
Il semblerait que plus de 40 % de l’énergie des pays industrialisés soit utilisée dans le contrôle de la température des bâtiments. 30 % de cette énergie est soupçonnée de s’échapper des bâtiments à cause des isolants, trop souvent, inefficaces.


http://img8.imageshack.us/img8/1610/ericsuchet1231788891rv3.jpg (http://imageshack.us)
La sonde Stardust de la NASA a utilisé un collecteur
de poussières, composé de blocs d'aérogel - Crédit: Wikipedia

Empruntant une technologie développée par la NASA, Thermablok(TM) a adapté l’aérogel pour qu’il puisse être utilisé dans l’isolation de nos bâtiments. L’aérogel est la substance la plus isolante qui soit sur Terre. Composé de 99,8 % d'air avec une densité de 3 mg/cm³, l’aérogel est le solide le plus léger connu. L'aérogel est un isolant remarquable, car il stoppe presque complètement trois méthodes de propagation de chaleur; la conduction thermique, la radiation thermique et la convection.

http://img166.imageshack.us/img166/8359/ericsuchet1231788813uj4.jpg (http://imageshack.us)
Les propriétés isolantes de l'aérogel sont inégalées - Crédit: Wikipedia

Initialement très fragile, la firme Thermablok(TM) l’a adapté de manière à la rendre plus malléable, lui permettant d’être plié et compressé sans nuire à ses propriétés isolantes. Il est dorénavant disponible pour l’industrie de la construction et promet des économies substantielles.

Parce que la conduction thermique est la méthode de propagation de chaleur la plus efficace, coller une feuille d’aérogel d’à peine 6,25 mm à un mur réduit les pertes de chaleur de 30 %, alors qu’une feuille de 9,5 mm les réduit de 42 %.

Pour une habitation de 225 mètres carrés, l’installation d’aérogel permet des économies en coûts d’énergie d’environ 750 $ en plus de réduire les émissions de 3,9 tonnes de CO2 par année. Considérant que plus de 50 % de l’énergie consommée aux États-Unis relève du maintient de la température des bâtiments, l’utilisation de cette nouvelle technologie est très prometteuse pour la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.

Ce matériel est de plus, 100 % recyclable, inaltérable, non dommageable pour l’environnement et à l’épreuve du feu.

Source: SpaceRef (http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=27335)

Cookies