PDA

Voir la version complète : Microsoft met à prix la tête d'un concepteur de virus


morjane
13/02/2009, 12h37
Microsoft offre 250.000 dollars pour tout renseignement permettant d'identifier le concepteur de Conficker/Downadup, l'un des vers les plus dangereux de ces dernières années.

«Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia». Le titre de ce fameux film de Sam Peckinpah pourrait resservir pour l'initiative que lance Microsoft. La firme de Redmond vient en effet d'offrir 250.000 dollars de prime à toute personne pouvant donner des renseignements permettant l'identification… d'un concepteur de virus.

A titre de comparaison, c'est dix fois moins que ce qu'offre le FBI pour des renseignements sur Oussama Ben Laden, mais 2,5 fois la prime donnée par l'agence américaine pour Edward Eugene Harper ou Jason Dereck Brown, deux des criminels les plus recherchés outre-Atlantique.

Le monde de l'informatique avait échappé depuis quelques années aux dangers des vers informatiques. Mais voilà quelques semaines, un nouveau virus est apparu, qui fait trembler les firmes high-tech. Conficker./Downadup tel est le nom de la petite bête est considéré par les experts en sécurité comme l'un des vers les plus dangereux de ces dernières années.

Il a d'ailleurs déjà frappé, en contaminant… le réseau informatique de la Marine Nationale française. Comme l'a révélé Le Figaro, l'Etat-major a subi mi-janvier une attaque informatique, qui a notamment bloqué les agendas électroniques des amiraux. Si «aucun système opérationnel n'a été infecté», selon la Marine, les informaticiens militaires ont mis trois jours à avoir la peau du ver, qui s'était introduit via une clé usb.

Une alliance avec l'Icann

Conficker./Downadup passe généralement par les réseaux informatiques et Internet. Une fois infiltré dans un système, il est conçu pour désactiver les sécurités prévues par Windows, comme la sauvegarde automatique et les points de restauration. Il va plus loin, en empêchant l'ordinateur d'accéder à un certain nombre de sites où l'on trouve des méthodes pour l'éradiquer.

A quoi sert-il ? A prendre le contrôle du PC infecté à distance. Celui-ci va ensuite lui servir de base arrière pour aller contaminer d'autres ordinateurs situés sur le même réseau. On estime aujourd'hui à 10 millions le nombre de machines infectées dans le monde.

Accusé d'avoir manqué de réactivité face à cette menace, active depuis la fin 2008, Microsoft a donc décidé de sortir le grand jeu : la firme de Redmond s'est allée avec plusieurs spécialistes de sécurité informatique comme F-Secure ou Symantec, mais aussi l'Icann, l'autorité de régulation du web.

Ce n'est pas la première fois que Microsoft offre des primes pour retrouver des concepteurs de virus. Le cas c'était déjà présenté pour les vers MyDomm, Sasser ou Mbla.

Par Le figaro

Cookies