PDA

Voir la version complète : Elle passait et repassait ses pensées


morjane
19/10/2005, 18h29
Elle passait et repassait ses pensées
Le film de sa vie s’était cassé
Les oiseaux ne chantaient plus
Son sourire semblait éteint
Plus rien

Elle sentait son ventre vide
Elle écoutait le ciel se désespérer
Elle l’avait vendu
Son enfant
Cet être qu’elle avait porté
Dans son ventre son bébé
Ses premiers pas qu’elle ne verrait pas
Ses premiers cris qu’elle n’écouterait pas
Son bébé
Avait disparu

Elle sentait ce ventre vide
Ce ventre qui servait de nid
Son petit
S’était enfuit
Non elle l’avait trahit

Elle était devenu une esclave
De sa nuit
Elle s’enfonçait seule
Dans son corps meurtris
Le ciel était devenu orage
Sa rage était devenu ciel
Elle regardait ses nuages
Elle regardait s’enfuir
Sa vie

morjane
19/10/05

Ce poème a été inspiré par le topic de Thirga concernant le Commerce des Bébés (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=11431)

smairi
19/10/2005, 18h31
bssahtek khtti morjane et saha ftorek , a demain

Virginie
19/10/2005, 21h11
Petit matin triste
Blessure d'une aube violacée
Voile d'or gris et d'améthyste
Foulé par deux pieds embrassés...

Thirga.ounevdhou
22/10/2005, 12h05
Que c’est terrible, je ne peux pas comprendre, comment une femme peut abandonner son enfant ou le laisser partir,... alors le vendre!

Quelques soient ses conditions, sa vie, une fois fait, une fois né, l’enfants ne peut etre séparé de sa mère. C'est plus qu'un crime.

Merci Morjane pour ces pensees.

Cookies