PDA

Voir la version complète : Le pétrole retombe sous les 35 dollars


fusion
18/02/2009, 00h05
Face aux nouveaux signes d'affaiblissement de l'économie mondiale, les cours du pétrole continuent de chuter. Afin d'y mettre un terme, L'Opep pourrait opter pour une baisse de sa production en mars prochain.

La spirale baissière des prix de l'or noir a connu une nouvelle accélération mardi, les marchés réagissant avec force aux nouvelles craintes au sujet d'une baisse de la consommation mondiale de pétrole sous fond de profonde récession. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» pour livraison en mars a fini à 34,93 dollars, en baisse de 2,58 dollars par rapport à son cours de clôture de vendredi. Hier, le marché était fermé, pour cause de jour férié aux Etats-Unis. Au plus bas de la séance, les prix sont tombés sous les 35 dollars, à 34,45 dollars.
Les opérateurs s'affolent alors que les statistiques économiques du jour sont tout sauf rassurantes. L'activité industrielle de la région de New York a ainsi chuté en février, à -34,65, soit bien plus que ce qu'attendaient les analystes (-22). Ce mauvais indicateur indique que les entreprises tournent au ralenti, une mauvaise nouvelle pour la demande d'énergie et alors que les Etats-Unis sont les premiers consommateurs de pétrole au monde. Mais ce n'est pas tout, le marché observait aussi avec inquiétude la situation en Europe centrale et de l'est, où la crise s'accentue, et réagissait à la pire contraction en 35 ans de l'économie japonaise (-12,7% en rythme annuel). Enfin, la remontée du billet vert continue de peser sur les cours du baril, la monnaie unique tombant ce matin à un plus bas de deux mois vis-à-vis de la devise américaine.
Dans ces conditions, le marché a ignoré les nouvelles affirmations selon quoi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pourrait opter pour une nouvelle baisse de sa production lors de la prochaine réunion du cartel, le 15 mars prochain. Malgré tout, «le marché se rend compte que même si l'Opep réduit sa production, il faudra du temps pour purger les stocks et rééqulilibrer le marché» a constaté Bart Melek, de BMO Capital Markets.

Laayoune
18/02/2009, 00h20
Y a quelques temps il était a 130 dollars aujourdhui a 35...

Comprend plus rien...:confused:

Cookies