PDA

Voir la version complète : Une ferme pilote d'élevage de crevettes à Skikda


absent
18/02/2009, 01h46
Une ferme pilote d'élevage de crevettes à Skikda




Le projet algéro-sud-coréen, qui consiste en la réalisation d'une ferme pilote d'élevage de crevettes à Skikda est entré dans sa phase de concrétisation. Le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, Smaïl Mimoune, a procédé lundi à la pose de la première pierre du projet à Sidi Kebir, dans la commune d'El-Marsa , wilaya de Skikda. Ce projet, inscrit dans le cadre du partenariat entre les deux pays, sera donc lancé au mois de mars prochain, a indiqué Smaïl Mimoune. Sa réalisation, en une année, permettra de vulgariser cette activité au profit de futurs investisseurs et d'accueillir des stagiaires et des étudiants dans le domaine de la pêche et de l'aquaculture. Selon M. Mimoune, cette exploitation permettra également, une fois réalisée, de contribuer au développement de la recherche scientifique, notamment au sein de l'Institut supérieur maritime (ISM) de Bou-Ismail (Tipaza). Cette exploitation, qui couvre une superficie de 15 ha avec une zone d'extension, est financée par le partenaire sud-coréen pour un montant de 2,3 millions de dollars et par l'Algérie pour 210 millions de dinars. Le partenaire sud-coréen qui prendra en charge les cadres algériens devant gérer le projet, réalisera une écloserie qui produira 30 millions de larves par an, ainsi que des bassins destinés à réaliser annuellement cinq tonnes de crevettes, en plus d'une station d'approvisionnement en eau de mer. La partie algérienne réalisera la route d'accès au site qui accueillera le projet, de même qu'elle y portera les réseaux d'électricité et l'AEP, en assurant l'extension future du projet par la réalisation de bassins supplémentaires capables de porter la production à 30 tonnes par an. Le ministre devait, auparavant, visiter, à Collo (Ouest de Skikda), le chantier de l'Institut des technologies des pêches et d'aquaculture. Ce projet, qui a mobilisé un financement de plus de 162 millions de dinars pour offrir 200 places pédagogiques, a atteint un taux d'avancement de 95 %, selon les responsables locaux du secteur. Après avoir inspecté un chantier de réparation de bateaux de pêche, géré par un entrepreneur privé, dans la région de Telza, il s'est dirigé vers le port de Stora, à Skikda, où se déroulent des travaux d'extension de cette infrastructure, lancés en mai 2007 pour un montant de 3,2 milliards de dinars, atteignant actuellement, un taux d'avancement de 87 pour cent. Confié à une entreprise croate, ce projet d'extension permettra au port de Stora d'accueillir un plus grand nombre de bateaux de pêche et de plaisance. Cette infrastructure, qui couvre 2,6 hectares en zone sèche et trois hectares mouillés, pourra abriter, après les travaux en cours, 64 embarcations de pêche, 91 bateaux de plaisance, 54 sardiniers, 27 chalutiers et 16 autres unités semi-industrielles. A noter également qu'un autre projet de ferme aquacole d'élevage de crevettes d'eau douce cette fois-ci, en partenariat avec les sud-coréens , sera lancé à Ouargla au début de l'année 2010. La ferme aquacole est destinée à fournir les wilayas du Sud du pays en crevettes fraîches. Si tous ces projets arrivent à se concrétiser, d'ici quatre à cinq ans, la crevette d'eau douce sera plus qu'abondante. Espérons seulement que son prix sera tout aussi doux que son milieu d'élevage ! Dalila B.

LeMaghrebDz

Cookies