PDA

Voir la version complète : La France prépare l'arrivée du véhicule décarboné


gdesmon
18/02/2009, 08h07
17/02/2009 L'Usine Nouvelle

Luc Chatel et Chantal Jouanno ont donné le coup d'envoi au groupe de travail sur l'aménagement du territoire en infrastructures de recharge, qui doit accompagner le lancement de véhicules hybrides et électriques. Entre la mise au point d'un modèle économique, les questions d'interopérabilité et de financement, la tâche sera rude.
La France prépare l'arrivée du véhicule décarboné Toutes les conditions seraient-elles enfin réunies pour que la voiture électrique entre dans la phase industrielle ? Le réchauffement climatique, la crise économique et les Etats généraux de l'automobile, semblent cette fois avoir brisé le cercle vicieux de l'absence d'offre et de demande. Le secrétaire d'Etat chargé de l'Industrie, Luc Chatel, et la secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie, Chantal Jouanno, ont lancé mardi 17 février la stratégie nationale de déploiement des infrastructures de recharge pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables (bornes ou stations d'échange de batteries), dont l'objectif est d'accompagner la transition au niveau des usages. Car « si nous n'avons pas les infrastructures qui vont avec, la batterie ne sert à rien », a justifié Luc Chatel. La finalité, pour le gouvernement, est de permettre l'émergence d'ici à 2012 d'une offre de véhicules électriques et hybrides rechargeables. Pour Chantal Jouanno, « on est sorti de la théorie, là on passe à l'action ».

Un groupe de travail, prévu dans le cadre du plan « véhicules décarbonés » annoncé par Nicolas Sarkozy lors du dernier Mondial de l'automobile, a été installé pour élaborer un plan d'action d'ici au mois de juin. Ce groupe de travail, qui réunit les constructeurs automobiles, les distributeurs d'énergie, les collectivités locales, les professionnels du bâtiment et les gestionnaires d'espaces publics, aura pour mission de créer le chaînon manquant entre l'offre et la demande : les infrastructures de charge domestiques, sur le lieu de travail et la voie publique (voirie, parking...). Pour cela, il devra proposer ses recommandations dans quatre domaines : les modèles économiques, les expérimentations, la standardisation et la normalisation des infrastructures, et la législation et la réglementation.

Coordinateur interministériel. Pour coordonner le travail de toutes les administrations concernées et faire le lien entre les différentes filières qui prendront part aux travaux, un coordinateur interministériel a été nommé : il s'agit de Jean-Louis Legrand, ancien haut fonctionnaire qui a passé plus de 20 ans chez PSA. Chaque sous-groupe de travail sera pilotée par une organisation : la Caisse des Dépôts et Consignations pour les modèles économiques, La Poste pour les expérimentations, EDF pour la standardisation, et la Fédération Nationale des Collectivités concédantes et des Régies pour la réglementation.

Enjeux. Si les expérimentations sont déjà embryonnaires, grâce notamment au volet R&D du plan « véhicules décarbonés » (8 projets ont été sélectionnés dans le cadre du fonds démonstrateur de recherche de l'Ademe), et aux deux plateformes d'innovation public-privé qui seront financées par le Fonds unique interministériel et la CDC, les autres problématiques partent - presque - de zéro. Concernant les modèles, la question du financement des infrastructures et de la responsabilité des différents acteurs (constructeur, distributeur d'électricité, collectivité, gestionnaire d'espace public, consommateur...) est entière. En matière de standards, il faudra prendre en compte la dimension internationale et tout au moins européenne des projets, puisque les mêmes véhicules seront vendus dans les différents pays. Enfin, en termes de réglementation, l'instauration ou non d'obligations d'aménagement pour les collectivités, les concessionnaires, les entreprises et les constructeurs de résidences collectives devrait soulever pas mal de boucliers.

Calendrier. Le groupe de travail aura quatre mois et demi pour mener à bien ses échanges, avant de présenter un état des lieux et des conclusions en juin. « L'objectif est d'avoir agi sur les infrastructures avant 2011 », année qui devrait voir le lancement de plusieurs modèles hybrides et électriques, a précisé Luc Chatel. Les expérimentations en situation réelle des projets du fonds démonstrateur de l'Ademe devraient quant à elles débuter dans un peu plus d'un an, d'après Chantal Jouanno.

Achat groupé. La mise en place du groupe de travail sur les infrastructures s'inscrit dans un cadre plus large destiné à lever les divers obstacles « à l'émergence d'une offre industrielle massive en véhicules décarbonés » : intensification de la recherche, développement de l'offre industrielle via des aides nationales et européennes, information des consommateurs, et soutien à la demande. Sur ce point, Luc Chatel et Chantal Jouanno ont signé ce matin avec La Poste, EDF, France Télécom, GDF Suez, Veolia Environnement et Vinci, une lettre d'intention relative à l'achat groupé de véhicules électriques, visant à atteindre 100.000 véhicules commandés sur cinq ans, correspondant au seuil de production à l'échelle industrielle. La démarche se traduira par la définition d'un cahier des charges commun d'ici la fin du premier semestre 2009, afin de permettre de lancer les premiers appels d'offres à l'automne 2009.

Composition du groupe de travail
Automobile : Chambre Syndicale Internationale de l'automobile et du Motocycle (CSIAM), Conseil National des Professions de l'Automobile (CNPA), Cleanova SVE/groupe Dassault, Association pour le Développement du Véhicule Electrique (AVERE), Comité des Constructeurs Français d'Automobile (CCFA), Renault, Valeo, PSA.

Collectivités locales : Association des Maires de France (AMF), Fédération des Maires des Villes Moyennes (FMVM), Association des Maires des Grandes Villes de France (AMGVF), Fédération Nationale des Collectivités concédantes et des Régies (FNCCR).

Energie : Total, GDF Suez, Union Française de l'Electricité (UFE), EDF, Association Nationale des Régies de Services Publics et des Organismes constitués par les Collectivités Locales (ANROC), Electricité Réseaux Distribution France (ERDF).

Administrations : Commissaire Générale du Développement Durable, Directeur Général de l'Energie et du Climat, Directeur Général de l'Aménagement, du Logement et de la Nature, Directeur Général des Infrastructures, des Transports et de la Mer, Directeur Interministériel à l'Aménagement et à la Compétitivité des Territoires, Directeur Général des Entreprises, Directeur Général des Collectivités Locales, Ademe.

Autres acteurs : Saft, Schneider Electric, France Télécom, Veolia Environnement, Vinci, SNI, Fédération des Promoteurs Constructeurs de France (FPC), COMOP n°8 du grenelle de l'environnement, La Poste, AFNOR.

Cookies