PDA

Voir la version complète : La stratégie de Peugeot pour séduire l'Algérie


morjane
18/02/2009, 11h37
Peugeot Algérie, la filiale du constructeur français Peugeot, a clôturé l’année écoulée avec une performance en hausse par rapport à l’année dernière, mais qui ne semble pas satisfaire outre mesure le premier responsable, M. Marc Bergeretti.

Celui-ci estime en effet, dans un entretien qu’il nous a accordé, que Peugeot qui «bénéficie auprès de la clientèle algérienne d’un capital sympathie inestimable gagnerait à retrouver ses marques d’antan et redevenir le constructeur favori des Algériens».

S’il est vrai que la marque au lion rugissant occupe une place prépondérante dans le cœur des Algériens en raison d’une longue histoire d’amour façonnée et consolidée à travers les temps et des modèles robustes et adaptés à la réalité du pays, il reste évident que les ventes actuelles sont loin de refléter ce positionnement sentimental.

Aussi, le souci de M. Bergeretti de tout mettre en œuvre pour remonter la pente et replacer Peugeot dans une meilleure posture est on ne peut plus justifié d’autant que ce constructeur dispose de l’un des meilleurs réseaux d’agents agréés à travers le pays.

Notre interlocuteur revient d’abord sur les résultats de 2008 en affirmant que «c’est une année qui se distingue par deux périodes distinctes, un premier semestre florissant avec des ventes très dynamiques rarement égalées auparavant et un second semestre lourdement handicapé par la mise en application de la taxe sur les véhicules neufs et surtout la révision à la hausse des conditions d’accès au crédit automobile. Deux mesures qui ont freiné sensiblement la lancée du marché et qui ont, hélas, ouvert la voie à une véritable guerre des prix avec des remises et promotions si substantielles et si anarchiques qu’elles ont failli semer le doute dans la corporation. Pour Peugeot, cette année a été moins prospère que pour les autres concessionnaires, mais qui a vu le lancement de plusieurs produits dont la 308, la 107 et la gamme des utilitaires Partner et Bipper. Elle a vu aussi le renforcement de notre présence à travers l’Algérie avec l’ouverture de nouvelles concessions».

Une gamme adaptée à l’Algérie

Sur les modèles qui ont le plus marqué l’évolution de Peugeot Algérie durant cet exercice, M. Bergeretti évoquera le succès grandissant de la 207 et une déception concernant les mauvaises performances de la 206 Sedan qui mérite, selon lui, une meilleure approche de marketing pour convaincre les clients. Invité à nous livrer une appréciation de l’évolution du marché de l’automobile en Algérie, il soulignera surtout que «les exigences de la clientèle locale sont en nette progression avec des attentes précises sur la qualité des véhicules et des prestations qui lui sont assurées dans le cadre du service après-vente. Nous nous devons aujourd’hui de hisser le niveau de notre représentation aux standards internationaux de la marque afin d’offrir à notre clientèle un service de qualité semblable à ceux des pays européens». Concernant les prévisions pour l’année 2009, le directeur général de Peugeot Algérie met en avant la «difficulté à faire des prospections pour l’avenir immédiat compte tenu de l’incertitude due aussi bien aux effets de la crise mondiale et ses retombées négatives sur les prix des matières premières et les fluctuations monétaires qu’à la volonté des pouvoirs publics algériens à limiter l’endettement des foyers et brider ainsi le dynamisme du marché local». Il relèvera toutefois que les ménages continueront à exprimer un besoin de plus en plus important en moyens pour leur mobilité quotidienne soit à travers une première acquisition soit un renouvellement de leurs véhicules anciens. Au niveau de Peugeot Algérie, l’année 2009 est inscrite sous le signe de la relance des ventes de la 206 Sedan et surtout l’arrivée, vers la fin de ce premier semestre, de la nouvelle 206 Plus.

L’événement majeur de l’année

Construite sur la même plateforme que la 206, cette nouvelle voiture propose une version modernisée de cette dernière avec une architecture et un design plus en phase avec la charte identitaire de la marque et les tendances stylistiques actuelles. Produite à Mulhouse en France, elle sera lancée en même temps en Europe et en Algérie, et son prix se situerait approximativement autour de celui de la 206. Son arrivée est qualifiée par M. Bergeretti comme «l’événement majeur de l’année pour Peugeot Algérie». Abordant le volet déterminant pour un constructeur, à savoir le service après-vente, le responsable de la filiale estime qu’«il est toujours difficile de satisfaire les exigences de la clientèle mais nous nous efforçons chez Peugeot Algérie de maintenir et développer encore davantage le programme de formation et de perfectionnement de nos personnels et ceux des agents agréés dans toutes les spécialités du métier afin d’élever précisément leur niveau de qualification et répondre efficacement aux demandes des clients. Ces stages sont assurés par des formateurs qualifiés qui peuvent aussi procéder à des formations itinérantes pour pallier les défaillances constatées auprès de certains agents et d’un système de rémunération pour encourager les plus méritants et stimuler l’émulation entre les uns et les autres». Par ailleurs et en dépit d’une conjoncture peu reluisante, le directeur général de

Peugeot Algérie insiste pour affirmer que «les investissements engagés tant par la filiale que par les agents agréés seront honorés dès lors que les perspectives dans le domaine de l’automobile restent, en tout état de cause, bonnes». Et de poursuivre : «Je souhaite que les concessionnaires automobiles installés en Algérie et à travers leur association puissent être consultés sur toute question intéressant leur avenir et apporter leur contribution pour enrichir le débat et parvenir, en définitive, à une meilleure compréhension du monde de l’automobile d’une manière générale. Car seul le dialogue peut anticiper sur les problèmes et proposer les solutions adéquates.

Par Le Soir

Cookies