PDA

Voir la version complète : Le Service national selon Moussa Touati


carlos
18/02/2009, 22h58
LE PRÉSIDENT DU FNA FAIT DE NOUVELLES PROPOSITIONS
Le Service national selon Moussa Touati
http://www.lexpressiondz.com/photos/R20090219/TP090219-11.jpg Le programme électoral du FNA, résumé en 45 lignes, a été distribué aux journalistes sur une feuille recto verso.
S’il y a un point nodal dans le programme du Front national algérien (FNA), c’est bien celui en rapport avec le Service national. Le président du parti, Moussa Touati, a présenté, hier, au Centre international de presse (CIP) à Alger, les grandes lignes de son programme en l’axant sur ce qu’il veut faire du Service national s’il est élu président.
Ainsi, du point de vue de M.Touati, les casernes doivent subir un changement profond qui réponde aux exigences de l’heure.
Selon son programme, les appelés passeront 18 mois, qui seront divisés en trois étapes de six mois chacune, dans leur caserne. La première étape sera consacrée à l’instruction qui permet la qualification militaire du soldat, la deuxième verra l’instauration d’une sorte de préemploi où les soldats seront payés au même titre que les civils qui sont inscrits dans cette formule.
Durant la troisième et dernière étape, le militaire recevra une formation professionnelle dans sa caserne et percevra une paie au même titre que les travailleurs civils. «On veut avoir une armée de jeunes professionnels car la défense de la nation passe par la production», a-t-il argué. Selon M.Touati, le Service national doit être un moyen pour l’insertion des jeunes dans la vie active qui participeront ainsi au développement de la nation. «On doit préparer le jeune dans sa caserne même pour affronter la vie civile et assumer ses responsabilités avec une conception plus mûre de la vie active», a-t-il déclaré.
En outre, les femmes ne sont pas en reste du programme de la réforme de l’armée conçue par le FNA. Seulement, elles seront exemptes, si elles le veulent, des six mois de l’instruction.
Ce programme contenu dans une seule feuille, se veut, selon M.Touati, simple et vise juste à rendre le pouvoir au peuple. Il sera axé également sur l’instauration d’un véritable Etat de droit qui sera la priorité du parti. Un Etat où l’injustice, les inégalités sociales, les détournements d’argent, son placement à l’étranger et la corruption seront combattus et bannis.
Pour ce faire, le FNA instaurera un régime parlementaire seul à même de réaliser ces objectifs. Ce régime sera édifié, selon sa vision, sur une véritable démocratie sociale.
Pour lui, la crise que traverse actuellement l’Algérie ne trouvera une issue que dans un régime parlementaire, souverain et transparent. «Un Etat ne peut être édifié s’ il n’est pas basé sur le droit basé sur la justice sociale et l’égalité, valeurs prônées par la proclamation du 1er Novembre 1954», a-t-il affirmé. «Nous sommes ici pour changer ce qui pourrait l’être et changer le visage de l’Algérie. On veut faire de l’Algérie, une Algérie de tous les Algériens et les Algériennes, ainsi que pour les générations futures», a-t-il encore précisé.
Au sujet de la question sécuritaire, le conférencier a indiqué que la paix ne saura être rétablie si la crise sur le plan social perdure. «On doit résoudre le problème sécuritaire en s’attaquant aux problèmes sociaux», a-t-il suggéré avant de mettre l’accent sur la nécessité de réhabiliter l’industrie et l’agriculture.
Sur sa lancée, M.Touati qui n’a pas tari d’éloges à l’égard du peuple, a appelé les citoyens à se présenter massivement aux bureaux de vote le 9 avril prochain. «La souveraineté vient par la participation et non par le boycott», a-t-il préconisé.
A souligner que Moussa Touati procédera aujourd’hui après-midi au dépôt de son dossier au niveau du Conseil constitutionnel. Annoncée pour samedi prochain, le FNA a décidé enfin d’avancer cette date pour se donner plus de temps à préparer sa campagne électorale.
Durant cette campagne, M.Moussa Touati sillonnera quelque 4600 kilomètres du territoire national. Il y animera quatre grands meetings et visitera 37 wilayas.
Karim AIMEUR

carlos
18/02/2009, 23h15
les appelés passeront 18 mois, qui seront divisés en trois étapes de six mois chacune, dans leur caserne.

peut être s'il supprime le Service militaire il pourra engranger quelques millions de voix surtout chez les jeunes et leurs familles...

absent
19/02/2009, 16h19
A quand le service militaire facultatif, et l'armée professionnelle......:confused:

Il faut arrêter d'envoyer nos enfants au maquis se faire tuer, puis ensuite nous lancer "ils sont morts pour le pays".:22:

quantumlight
19/02/2009, 17h10
:mrgreen::mrgreen::mrgreen::mrgreen::mrgreen::mrgr een::mrgreen::mrgreen:

hben
19/02/2009, 17h16
Moussa Touati, bla....bla....bla... s’il est élu président.

Il n'a nullement l'intention de mener campagne, la subvention lui suffira largement!!!

justemoi
19/02/2009, 17h38
cette marionnette devrait se regarder tous les matins en pensant ne pas être désigné comme le candidat à laprésidentielle.

il a dû négocié 1 passeport diplomatique:mrgreen:

Carl09
19/02/2009, 19h47
------------------

Cookies