PDA

Voir la version complète : Alcatel Lucent remporte un succès déterminant dans les réseaux mobiles


gdesmon
19/02/2009, 08h02
18/02/2009

Le franco-américain Alcatel-Lucent a été retenu par l'opérateur américain Verizon Wireless comme l'un des principaux fournisseurs pour son réseau mobile 4G. S'il est toutefois encore trop tôt pour estimer les retombées financières d'un tel succès, cette sélection marque un réel tournant pour l'équipementier franco-américain. Pour au moins quatre raisons.
Alcatel Lucent remporte un succès déterminant dans les réseaux mobiles Les équipes d'Alcatel-Lucent auront toutes les raisons de sabler le champagne à la fin du grand salon de la téléphonie mobile de Barcelone qui clôt ses portes demain jeudi 19. L'équipementier franco-américain vient d'être retenu par l'opérateur américain Verizon Wireless pour le déploiement de son réseau mobile de 4e génération exploitant la technologie LTE (Long Term Evolution).

L'opérateur américain a profité du salon de Barcelone pour dévoiler l'ensemble des fournisseurs pour son futur réseau mobile. Non seulement Alcatel-Lucent figure parmi les heureux élus mais il est le seul à avoir été retenu sur tous les lots de l'appel d'offres. Il a été sélectionné pour fournir des équipements radio avec le suédois Ericsson mais aussi pour les équipements du réseau de données avec Starent Networks. Il partagera enfin, avec Nokia Siemens, la fourniture de logiciels qui assureront la distribution intelligente des nouvelles applications et des services multimédia à travers le réseau. Un carton plein pour Alcatel- Lucent !

S'il est toutefois encore trop tôt aujourd'hui pour estimer les retombées financières d'un tel succès, cette sélection marque un tournant pour l'équipementier franco-américain. Pour au moins quatre raisons.

Primo, il s'agit de la première annonce au niveau mondial d'un déploiement LTE en vue de lancement de services commerciaux dès 2010. Or le gain des premiers contrats est décisif dans cette industrie et propulse les équipementiers dans une dynamique favorable pour remporter les suivants. Effets d'entrainements, premières références commerciales déterminantes, réductions des coûts liées à l'industrialisation de la solution, acquisition d'une expertise-terrain associé au déploiement... Lors du déploiement de la 3G au début des années 2000, Ericsson et Nokia avaient décroché les premiers appels d'offres et distancé Alcatel qui n'avait jamais rattrapé son retard initial.

Secundo, les réseaux LTE constituent LE marché d'avenir pour les équipementiers télécoms. Au-delà de Verizon, les principaux opérateurs mobiles (Orange, Vodafone, NTT DoCoMo, Telia Sonera) se sont engagés sur cette technologie pour apporter des connexions sans fil à très hauts débits à leurs abonnés. Dans le simple cas de Verizon, cette annonce devrait générer des ventes importantes pour les équipementiers retenus. L'opérateur veut déployer le LTE sur l'ensemble du territoire américain d'ici 2015 avec l'intention de couvrir dès 2011 une trentaine de grandes métropoles. A l'échelle américaine, les investissements sont considérables. A titre d'exemple, l'opérateur a investi l'an dernier 17 milliards de dollars pour l'ensemble de ses réseaux fixes et mobiles.

Tertio, cette annonce justifie la persévérance de l'équipementier dans les technologies radio. Jusqu'ici, les réseaux mobiles constituaient le talon d'Achille d'Alcatel-Lucent, réduit à jouer les rôles d'outsider. Alcatel avait raté l'arrivée du GSM (2G) et raté la marche de l'UMTS (3G)au point d'être réduit à racheter la technologie de son concurrent Nortel en 2007 pour avoir une offre crédible dans le domaine. Avec la 4G, Alcatel-Lucent a l'occasion de renverser la vapeur.

Dernière conséquences et non des moindres de l'importance cette sélection, elle conforte les dirigeants d'Alcatel-Lucent dans leurs choix stratégiques d'avoir fusionné fin 2006. L'apport de l'ex. Lucent a dû en effet être déterminant: l'équipementier américain était l'un des fournisseurs de solutions 3G de Verizon! Or jusqu'ici, au vue de ses résultats catastrophiques se soldant par des pertes en milliards d'euros en 2008 et 17 500 suppressions de postes depuis son annonce, la fusion essuyait des critiques de toutes parts.

Alcatel Lucent sera-t-il capable d'aligner d'autres succès similaires à celui de Verizon et de s'imposer définitivement parmi les principaux équipementiers dans les réseaux mobiles ? C'est à ce prix que le PDG de l'équipementier, Ben Verwaayen, pourra définitivement faire taire les sceptiques sur la fusion qui a donné naissance à son Alcatel-Lucent.

Cookies