PDA

Voir la version complète : Des lampes basse consommation dans la maison


Zacmako
19/02/2009, 07h36
Des lampes basse consommation dans la maison

Un million de lampes basse consommation vont être vendues à 250 DA, un prix subventionné à hauteur de 50% par l’Agence nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l’Utilisation de l’Energie.

A partir de quand ? Dès ce printemps 250 000 lampes seront disponibles. Pour qui ? Les habitants des wilayas d’Alger, de Tipaza, de Boumerdès, de Blida et de Tizi Ouzou, dans un premier temps en attendant de toucher toutes les wilayas Comment faire ? Une campagne de communication vous avertira de la disponibilité des lampes. A ce moment-là, présentez-vous avec votre facture auprès de l’agence Sonelgaz la plus proche de votre domicile, chargé de vendre les ampoules. Vous pourrez en acheter quatre au maximum.

Pourquoi dépenser autant pour une lampe ? Ces lampes consomment 80% moins d’énergie et durent 15 fois plus longtemps (durée de vie de 15 ans) que les ampoules à incandescence. Malgré leur prix d’achat plus élevé, le seuil de rentabilité est atteint dès 1000 heures. Au-delà, c’est autant d’économies réalisées. De plus, son faible dégagement de chaleur n’échauffe pas l’atmosphère et évite les risques de brûlures pour les enfants. Et si je veux l’acheter ailleurs ? Attention aux contrefaçons : il est par exemple déconseillé d’acheter des lampes à El Hamiz. Les lampes disponibles auprès de la par Sonelgaz sont produites en Allemagne et répondent à un cahier des charges très strict.
EL Watan

Zacmako
19/02/2009, 07h39
D’ici le mois prochain, les ménages pourront acheter des lampes basse consommation et équiper leur voiture d’un réservoir GPL. Le point sur les mesures vertes.



Un chauffe-eau solaire subventionné
Un programme de l’Agence nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l’Utilisation de l’énergie prévoit de subventionner l’achat de 1 000 chauffe-eau solaires. A partir de quand ? Avant la fin de l’année. Pour qui ? Les particuliers ayant une maison individuelle où qu’ils soient dans le pays. Comment faire ? Vous serez averti par une campagne du début de l’opération. Vous bénéficierez à l’achat du chauffe-eau solaire -auprès de la dizaine d’installateurs sélectionnés- d’une subvention de 45%. Sachant que ce type d’équipement coûte entre 80 000 et 100 000 DA et qu’il faut au moins six ans pour l’amortir, les 55% restant pourraient être pris en charge par la Banque de Développement Local sous forme de crédit à taux d’intérêt bonifié. Vous n’aurez pas à avancer l’argent. Pourquoi choisir un chauffe-eau solaire alors que le gaz est si bon marché ? Le chauffe-eau solaire fonctionne avec une énergie naturelle, propre, et inépuisable et évite le rejet dans l’atmosphère de l’oxyde de carbone. Malgré le prix du gaz, les économies réalisées sur un an sont de 70%.

De nouvelles maisons mieux isolées
En partenariat avec le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, l’Aprue va également aider la construction de 600 logements à « haute performance énergétique ». En d’autres termes : ces appartements seront bien orienté ce qui limitera les pertes de chaleur en hiver tout en profitant des apports solaires. La ventilation naturelle en été sera favorisée. Toutes ces mesures permettront d’économiser 40% d’énergie dans la facture du ménage. De telles actions contraintes impliquent un surcoût de 80% à la construction dont 20 à 30% seront pris en charge par l’Agence. A partir de quand ? La construction doit commencer en 2010. Le cahier des charges est déjà ficelé. Pour qui ? Onze sites sur le territoire national dont les grandes villes du nord.

Un réfrigérateur qui consomme moins
Un arrêté interministériel publié en novembre 2008 fixe la liste de tous les appareils électroménagers qui, pour être vendus en Algérie, doivent présenter une "étiquette énergétique". Soit : les réfrigérateurs, les machines à laver, les climatiseurs et les lampes. Dans les faits, ce n’est pas encore le cas partout car il n’existe pas de laboratoire pour contrôler les équipements qui arrivent sur le marché. Autre problème encore non résolu : il n’existe aucune aide financière à l’achat de ces appareils moins énergivores et moins polluants mais aussi plus coûteux. Pourquoi cette étiquette est-elle importante ? Parce qu’elle nous indique, par un code couleur, si l’appareil consomme beaucoup ou pas : le niveau A (flèche verte) indique qu’il est sobre. Le niveau G (flèche rouge) indique qu’il est gourmand. Il est donc conseillé d’acheter un appareil A ou B, voire C ou D, et éviter ceux étiquetés E, F ou G. Selon la lettre, la consommation électrique des appareils électroménagers peut varier du simple au quintuple. Un équipement énergivore peut consommer plus du double qu’un équipement économe Une machine peut passer de 535 kWh à 243 kWh. Pour les appareils de froid, de 636 kWh à 274 kWh ! Sur la facture, c’est jusqu’à 1 200 DA par an et par appareil en moins.

Un réservoir GPL dans la voiture
Le programme Prop-AIR initié par l’APRUE prévoit d’aider les automobilistes pour équiper leur véhicule d’un kit GPL (gaz de pétrole liquéfié). A partir de quand ? Fin mars début avril. Pour qui ? Tout propriétaire d’un véhicule essence : ça ne marche pas pour les diesel. Comment faire ? Vous devrez vous rendre chez un des trente installateurs sélectionnés par l’APRUE. Il vous remettra une facture pro format avec laquelle vous vous présenterez auprès de la Banque locale de développement. Après avoir examen d’un dossier, la Banque vous accordera un crédit à taux zéro. Là, vous retournerez chez l’installeur qui vous placera le kit. Il existe trois systèmes de kits : un à 25 000 DA (crédit sur 12 mois), un à 35 000 DA (crédit sur 18 mois) et un à 72 000 DA (crédit sur 24 mois). Il est également recommandé de ne procéder à l’installation d’un kit GPL que sur les voitures de moins de 60 000 km afin d’utiliser des bases mécaniques fiables. Mais le GPL est mauvais pour les voitures essence… Non, les systèmes sont maintenant au point. Ce n’est pas dangereux non plus grâce à la soupape de sécurité : en cas d’incendie, la chaleur intense due au feu du véhicule fait monter la pression à l’intérieur du réservoir GPL. Comme pour une "cocotte-minute", la soupape permet de lâcher la pression vers l’extérieur et empêche le risque d’explosion. Surtout, cela vous reviendra moins cher -le litre de GPL coûte 9 DA contre 23 DA pour l’essence - et vous ne polluerez pas car le GPL ne contient ni benzène, ni soufre, ni plomb et ne produit pas de particules.
El Watan

iwan
19/02/2009, 09h16
Les lampes basse tension provoquent des effets secondaires dus aux radiations importantes, le mieux aujourd'hui ce sont les LED qui consomment encore moins et durent encore plus longtemps...;)

aurassien
19/02/2009, 17h25
si ces lampes n'ont que des avantages ca se saurait.
quel pays ne généraliserait pas ces lampes et on produirait plus les lampes à tungstènes.or ce n'est pas le cas.

okba30
19/02/2009, 17h40
Les ampoules au mercure sont hyper nocives et constituent un poison pour la santé. Imaginez des milliards de ces ampoules dans l'environnement, les dépotoirs ou votre poubelle. Les ondes qu'elles dégagent sont très fortes et peuvent causer des maux de têtes et autres malaises.
Il y a anguille sous roche, les occidentaux veulent se débarrasser de ces ampoules nocives, et sont entrain de les refiler à nos décideurs. Ils les achètent au prix fort les gougeats ...
Je parie qu'il y a en dessous une grosse affaire de corruption.
Un régal pour les journalistes d'enquêtes, s'il y en a.

hben
19/02/2009, 18h24
Ce qu'il faut c'est faire comme tout les pays qui se respectent... Subventionner le solaire et le photovoltaïque! Sur ce plan on ne voit rien venir ma sœur!!!

Cookies