PDA

Voir la version complète : La crise financière internationale commence à toucher l’économie marocaine


Page : [1] 2

mendz
20/02/2009, 12h16
Le marché a surpris les opérateurs marocains en faisant grise mine au terme de l’année qui vient de s’écouler. Tous les secteurs s’inquiètent désormais, la crise financière internationale commence à toucher l’économie marocaine, mais jusque là pas encore de décisions.Du côté du gouvernement, on feignait d’abord d’ignorer les risques qui pèsent sur l’économie nationale au début de la crise internationale. Surtout après l’annonce dans la loi des finances, de résultats plutôt honorables pour l’année 2009.

Pourtant, Bien avant la fin de 2008, les effets de la crise internationale avaient commencé à se faire au Maroc. En effet, déjà en octobre dernier, les entrepreneurs du textile ont tiré la sonnette d’alarme. C’est que, selon l’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement (AMITH), à fin octobre 2008, le secteur a marqué un recul de 7,5% des exportations. En valeur, les exportations du secteur du textile représentaient quelque 26 milliards de dirhams, contre 28 milliards de DH pour la même période de l’année 2007. Et en fin d’année 2008, les exportations de ce secteur ont chuté de 10%, d’après l’AMITH. Une source de cette association estime qu’un vent de panique s’est installé sur le secteur et se manifeste par une attitude d’attentisme.

Même son de cloche chez les professionnels de l’automobile, le tourisme ou encore l’immobilier. Autres secteurs où l’impact de la crise se fait également ressentir par les opérateurs. Certains parmi ces derniers se demandent, dans ce contexte de crise, s’il y aura un plan de sauvetage. «De quelle manière l’Etat va aider les entreprises qui sont sérieusement en difficulté ? », c’est là la question que tout le monde répète à l’heure actuelle.

Tout le monde se demande aussi si de vraies solutions seraient trouvées et si les réponses aux questions posées seront adaptées au nouveau contexte mondial caractérisé par cette crise financière et économique aiguë. Mais, le plus inquiétant pour les opérateurs marocains, c’est que la crise pourrait se propager pour toucher également d’autres domaines, tel l’électronique, comme le craint Salaheddine Kadmiri, président de la Fédération Nationale de l’Electricité et de l’Electronique (FENELEC).

Conscient de l’évolution de situation de crise, le gouvernement a décidé de mettre au point un plan de soutien au profit des industries affectées. C’est dans ce cadre d’ailleurs, qu’un comité de veille stratégique a tenu, ce mardi 3 février à Rabat, sa première rencontre entièrement consacrée à la question de la crise économique internationale. Objectif : examiner les dispositifs et mesures d’accompagnement à prendre, en vue d’anticiper les répercussions de la crise internationale, notamment sur les secteurs d’activités les plus menacés du tissu productif marocain. C’est du moins ce qu’affirme le ministère de l’Economie et des Finances. Notons que les travaux dudit comité devront aboutir sur un plan de sauvetage, qui devrait résoudre les problèmes de l’industrie nationale en lien avec le contexte international de la crise, selon la même source. Ce sont surtout les secteurs exportateurs, comme le textile, qui devront, a priori, bénéficier de ce plan de soutien.

A l’heure où nous mettions sous presse, une source de l’AMITH soutient que rien ne filtre encore sur ce plan.

Au niveau de la CGEM, la situation est aussi préoccupante. C’est ce jeudi 5 février que cette confédération tient une rencontre avec les associations professionnelles des secteurs du textile, du tourisme et de l’immobilier. A l’ordre du jour, la présentation des bilans de chaque branche et des analyses très poussées, secteur par secteur, à même d’identifier les répercussions possibles de la crise. La confédération recueille aussi les propositions concrètes qui sont susceptibles de contribuer à limiter les retombées de la crise internationale sur l’industrie nationale.

Le Reporter

rachid75
20/02/2009, 13h44
Certains Marocains se sont donné à coeur joie avec la dégringolade des prix du pétrole, quelle ignorance!!! ils ont oublié que le pétrole est le sang de l'économie mondiale,maintenant que le feu est dans la demeure,et sans se réjouir du malheur des autres, j'aimerai bien voir leurs réactions ?

Laayoune
20/02/2009, 13h49
On verra quand il y aura du concret...

Mais c'est normal, qui ne sera pas touché par la Crise ?

Aprés il y a des degrés...

Geass
20/02/2009, 13h56
Nous sommes touchés au niveau de l'export et c'est normal. Mais après ce n'est pas à la même échelle que les autres :)

auscasa
20/02/2009, 15h27
de 3,2 milliard de dollars, les exportation du texitile ont chute a 3 milliard de dollars :rolleyes: , on va bientot declarer bankruptcy :mrgreen: .

mendz
20/02/2009, 15h41
de 3,2 milliard de dollars, les exportation du texitile ont chute a 3 milliard de dollars :rolleyes: , on va bientot declarer bankruptcy :mrgreen: .


Des géants comme l'Allemagne et la Chine, broient du noir et voient leur exportation chuter dramatiquement et tu pense que ça n'arrivera pas à votre super Maroc :lol:

Comme ça fait rire la démagogie makhzenienne.

Geass
20/02/2009, 15h53
Les géants comme l'allemagne dépendent de leurs exportations et exportent cent fois plus que nous. On ne peut pas nous comparer à eux, et on n'a pas la même structure macro économique.
Nos pertes sont limités compte tenu du fait que notre chiffre d'affaire était lui même limité.

mendz
20/02/2009, 16h04
Nos pertes sont limités compte tenu du fait que notre chiffre d'affaire était lui même limité.


Limités dans les chiffres, mais leur impacte sera aussi important sur une petite économie marocaine massivement tournée vers les services et les exportations à la destination de l'étranger qui est étranglé par la crise financière.

Geass
20/02/2009, 16h11
Non vu qu'on a une large base de travailleurs qui son payés pas chers, le coût salarial n'est pas très important, et on n'est pas obligé de virer énormément de monde.
Les seuls vraiment impactés sont le textile, et l'automobile.

mendz
20/02/2009, 16h19
Non vu qu'on a une large base de travailleurs qui son payés pas chers, le coût salarial n'est pas très important, et on n'est pas obligé de virer énormément de monde.



Ben le cout salarial est déjà répercuté sur le cout des produits fabriqués et c'est celà la base de la competitivité marocaine.

Donc si une entreprise voit ses ventes diminuer, alors elle procédera aux licenciements, c'est trés claire quand meme, et le salaire bas n'y change rien.

Et ce phénomène est bien visible en Chine actuellement, ou le chomage grimpe malgrés les bas salaires.

Geass
20/02/2009, 16h24
Tu nous compares à la Chine maintenant? On n'a pas 500 millions de travailleurs dans les industries d'exportation.

On a eu 150 000 pertes d'emplois max dans le textile et l'automobile, contre 100 000 de créés dans d'autres domaines. Du coups on a une perte de 50 000 emplois, pas de quoi pleurer... Sauf pour ceux qui ont perdu leurs emplois.
Pour comparer Dubai à détruit plus d'emplois que nous avec moins de population.

sinan
20/02/2009, 16h32
Tu nous compares à la Chine maintenant? On n'a pas 500 millions de travailleurs dans les industries d'exportation.

On a eu 150 000 pertes d'emplois max dans le textile et l'automobile, contre 100 000 de créés dans d'autres domaines. Du coups on a une perte de 50 000 emplois, pas de quoi pleurer... Sauf pour ceux qui ont perdu leurs emplois.
Pour comparer Dubai à détruit plus d'emplois que nous avec moins de population.

Geass tu oublie tjours un elemnt dans tes arguments ;). les nouveaux demandeurs d'emplois t'en fais quoi??

mendz
20/02/2009, 16h33
Tu nous compares à la Chine maintenant? On n'a pas 500 millions de travailleurs dans les industries d'exportation.


Et bien ce qui arrive à la Chine arrivera au Maroc mais proprotionnellement à l'envergure de son économie voilà tout.

Et puis il y a pas que les exportations qui seront affectés, le secteur touristique va subir une grande dégringolade aussi.

Geass
20/02/2009, 16h52
Ben oui proportionnellement la baisse n'est pas énorme. Et le tourisme avance toujours, même si la croissance n'est pas aussi élevée qu'avant.


Geass tu oublie tjours un elemnt dans tes arguments ;). les nouveaux demandeurs d'emplois t'en fais quoi??

On n'a pas 20 millions de population à caser chaque année comme la chine.
On a à peine quelques centaines de milliers...

sinan
20/02/2009, 16h59
comme il a dit lui ;) tout est proportionnel et quelque centaine de milliers pour le maroc c'est beacoup. je voulais juste te corriger une petite erreur d'inattention : + 150 000 - 100 000 + quelques centaines de milliers de nouveaux chaumeurs ça fait pas 50 000 ;)

Geass
20/02/2009, 17h06
Tu as vu le nombre de projets en cours au Maroc? Nous relançons l'emploi par l'investissement. On sait que c'est la crise, et c'est pour nous le meilleur moyen de nous en sortir, investir massivement pendant que le cours des matières premières sont bas.
Et je parlais simplement du dernier trimestre :)

sinan
20/02/2009, 17h15
c'est tout le bien que je souhaite au maroc et nchllah à l'Algerie qui tarde à décoller, je vous souhaite boncourage :smile:

comment ça seulement le dernier trimestre??

tu veux dire que le maroc a crée 100 000 emplois, et en a perdu 150 000 en un trimestre??

Geass
20/02/2009, 17h19
J'ai arrondi, mais c'est dans ces eaux là. On a perdu 70 000 emploi officiellement dans le textile au dernier trimestre (il y a eu licenciement massif à ce moment et pas avant), et vu que j'ai tendance à croire que les chiffres sont toujours plus gros, j'ai doublé le nombre de perte d'emplois.

sinan
20/02/2009, 17h38
et pour le nombre d'mplois crées en 2008 t'as le chiffre??

mendz
20/02/2009, 17h43
Tu as vu le nombre de projets en cours au Maroc? Nous relançons l'emploi par l'investissement. On sait que c'est la crise, et c'est pour nous le meilleur moyen de nous en sortir, investir massivement pendant que le cours des matières premières sont bas.

Et bien, l'Amérique et tous les géants économiques du monde eux qui sont engulés jusqu'au cou dans la crise et qui ne savent meme pas comment s'en sortir, feraient pâle figure, devant les prouesses du grand dragon nord Africain qui lui est immunisé contre les crises :lol:

Apparement cette année la croissance mondiale va etre sauvée par les seuls prouesses du royaume enchanté :mrgreen:

Quand on veut pas voir la réalité en face on sombre dans la démagogie, c'est typiquement makhzenien comme réaction.

Geass
20/02/2009, 18h36
Mendz tu parles de choses que tu ne connais pas.
En bilan sinon, le Maroc a créé 55.000 emplois. Le nombre de chômeurs est passé de 1,13 million en 2007 à 1,07 million en 2008, après ces chiffres ne prennent pas en compte les récentes évolutions (licenciement de 70 000 personnes en 2009).
Il faudra attendre un peu pour avoir les chiffres définitifs qui tourneraient vers ce que j'ai annoncé plus haut.

upup
20/02/2009, 19h07
· Crise: Le textile officiellement touché…

Les derniers indicateurs de la CNSS donnent une estimation des répercussions de la crise sur les emplois. Ainsi dans le secteur du textile, le nombre de salariés déclarés en octobre 2008 a baissé de 2,97%, passant à 163.525 salariés contre 168.524 un an plus tôt. La masse salariale a également reculé de 0,27% pour atteindre 386,68 millions de DH, contre 387,72 millions en octobre 2007. Les chiffres du dernier trimestre devraient être plus importants.

· …Mais l’hôtellerie s’en sort mieux

Toujours selon la CNSS, en octobre 2008 le secteur de l’hôtellerie a enregistré une hausse de 2,18% du nombre de ses salariés, qui passe à 32.381 contre 31.691 un an auparavant.
La masse salariale du secteur a, quant à elle, progressé de 5,03%, s’élevant à 132,85 millions de DH contre 126,49 millions en octobre 2007.


http://www.leconomiste.com/

De bonnes sources du 20/02/09

alamirb
20/02/2009, 19h58
J'ai arrondi, mais c'est dans ces eaux là. On a perdu 70 000 emploi officiellement dans le textile au dernier trimestre (il y a eu licenciement massif à ce moment et pas avant), et vu que j'ai tendance à croire que les chiffres sont toujours plus gros, j'ai doublé le nombre de perte d'emplois.

Le chiffre de 70.000 n'est pas officiel. C'est seulement un journal qui a lancé ce chiffre. Selon les informations publiées par la CNSS le secteur a perdu officiellement 10.000 emplois.

Geass
20/02/2009, 20h38
Je préfère aller vers le pire, comme ça on m'accuse pas de vouloir minimiser les choses.

strange mistake
20/02/2009, 21h09
Des géants comme l'Allemagne et la Chine, broient du noir et voient leur exportation chuter dramatiquement et tu pense que ça n'arrivera pas à votre super Maroc :lol:

Comme ça fait rire la démagogie makhzenienne.

tu nous flattes en osant ranger le maroc aux côtés de ces "super-exportateurs" que sont l'allemagne et la chine. ce faisant, tu te montres plus makhzénien que le plus audacieux des makhzéniens.

soyons un peu sérieux...

alamirb
20/02/2009, 22h22
70.000 c'est vraiment le pire pour ce secteur. Celà me rappelle 2005.

la semaine prochaine seront annoncées les nouvelles mesures de soutien pour ces secteurs. Il est prévu que l'état prenne en charge 20% des charges salariales. Un vrai cadeau pour ces entreprises.

Beidawi II
20/02/2009, 22h26
En 2005 le secteur avait licencié 220 000 personnes,
Puis ça a redémarré, maintenant il faut encore tirer les conclusion de cette crise et redémarre encore mieux.
Comme Nietzsche l'a si bien dit: Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.

bledard_for_ever
20/02/2009, 22h43
En 2005 le secteur avait licencié 220 000 personnes,
Puis ça a redémarré, maintenant il faut encore tirer les conclusion de cette crise et redémarre encore mieux.
Comme Nietzsche l'a si bien dit: Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.on dit jamais deux sans trois. je l'ai déjà écrit ici, la sous-traitance textile au maroc reste tributaire des marché externes qui externalise les emplois sans valeur ajoutée.

le maroc aurait pu profiter auparavant du démantelement de l'accord multi-fibre et s'adapter un peu comme l'ont fait la tunisie et l'egypte.

résultat : +0,7 % en 2008 pour la tunisie... +7% pour l'egypte et -10% pour le maroc. les marchés de niches.

le maroc fanfaronne, il fait qlqs coutures de sièges d'avion et il vient nous dire il fait de l'aéronautique:)

alamirb
20/02/2009, 22h49
Et pourtant bledard, le maroc fait bien de l'aéronautique.

bledard_for_ever
20/02/2009, 23h06
Et pourtant bledard, le maroc fait bien de l'aéronautique.

oui c'est ça

Cookies