PDA

Voir la version complète : L'Algérie lutte contre la toxicomanie


absent
22/02/2009, 05h22
38 tonnes de cannabis et 924 398 comprimés psychotropes saisis en 2008
Une enquête nationale sur la prévalence de la drogue sera lancée prochainement
22-02-2009

Par Abderrahmane Semmar

L’Algérie durcit le ton dans la lutte contre la toxicomanie. A l’heure où ce fléau prend des proportions alarmantes, les pouvoirs publics viennent de charger le Centre national d’études et d’analyses pour la population et le développement (CNEAPD) de réaliser une enquête épidémiologique nationale sur la prévalence de la drogue. C’est le directeur de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT), M. Abdelmalek Sayeh, qui a confirmé, hier, cette information à l’APS.
«Le CNEAPD a été chargé de réaliser cette enquête, à la demande de l’ONLDT, afin de connaître l’ampleur de ce phénomène et élaborer une politique nationale globale de lutte contre ce fléau», a indiqué Abdelmalek Sayeh.
Par ailleurs, cette enquête nationale, qui a bénéficié d’une enveloppe financière de plus de 17 millions de dinars, «sera lancée prochainement au niveau de 48 wilayas et sera réalisée d’ici le mois d’octobre prochain», a précisé le premier responsable de l’ONLDT.
Ainsi, un échantillon de 10 000 foyers et de 40 000 jeunes sera couvert par cette enquête qui concernera toutes les couches et catégories de la société et ce, afin d’avoir «une vision approfondie sur l’état d’extension de ce fléau».
Plus précisément, l’enquête du CNEAPDconcernera les tranches d’âge de 12 à 15 ans, de 15 à 20 ans, de 20 à 40 ans, ainsi que la tranche de plus de 40 ans et sera réalisée sur la base de questionnaires individuels. Ce qui permettra, explique encore Abdelmalek Sayeh, d’évaluer l’ampleur de la propagation et l’usage des drogues, ainsi que la connaissance du phénomène sur le terrain, particulièrement en milieu scolaire et universitaire. L’objectif affiché par l’ONLDT à travers cette enquête est d’élaborer une «cartographie sur l’ampleur du phénomène et cernera le genre de drogues consommées et la catégorie des consommateurs».
Sur un autre chapitre, des observateurs avertis relèvent que l’enquête du CNEAPD survient dans une conjoncture où la consommation de la drogue et l’usage des psychotropes font peser une menace sérieuse sur la santé morale et physique ainsi que sur la cohésion de toute la population algérienne, notamment les jeunes. A ce propos, le dernier bilan des saisies de toutes sortes de drogues pour l’année 2008, rendu public hier par l’ONLDT, fait terriblement froid dans le dos. Et pour cause, on nous apprend que plus de 38 tonnes de résine de cannabis ont été saisies durant l’année 2008 en Algérie. Pas moins de 924 398 comprimés de substance psychotrope ont été également saisis par les services de lutte contre la drogue. D’autre part, il est à signaler que le bilan de 2008, communiqué hier à l’APS par Abdelmalek Sayeh, fait ressortir aussi que 716,418 grammes de cocaïne, 67 grammes de crack, 109,57 grammes d’héroïne ainsi que 15,0223 kg de pavot à opium et 77 612 plants d’opium ont été saisis. Sur un autre plan, l’ensemble des services de lutte contre la drogue ont eu à traiter 7 358 affaires. 1 974 d’entre elles sont liées au trafic et à la commercialisation de la drogue, dont 1 561 à celui de la résine de cannabis et d’opium. Pour ce qui est des personnes impliquées dans ces affaires, il est indiqué que les investigations menées par les services concernés ont abouti à l’interpellation de 10 954 individus. «Sur ces 10 954 individus interpellés, on dénombre notamment 3 003 trafiquants, 7 046 usagers de résine de cannabis et d’opium, 485 trafiquants et 298 usagers de substances psychotropes, ainsi que 69 cultivateurs de cannabis et d’opium», a précisé dans ce sillage le directeur général de l’ONLDT. «Parmi les personnes interpellées, on a recensé 121 étrangers, dont notamment 23 Nigérians, 15 Maliens, 12 Nigériens, 11 Marocains, 5 Français, 1 Tunisien et d’autres dont la nationalité n’a pas été précisée», a-t-il ajouté. Et jusqu’à aujourd’hui, signale-t-on, 305 personnes impliquées font encore l’objet d’actives recherches. Enfin, en ce qui concerne la prise en charge des toxicomanes, il est à noter que 23 093 consultations ont été effectuées et que 5 936 personnes ont été hospitalisées au cours de l’année 2008.
Et en attendant la mise en place de la politique nationale (2009-2013) de prévention et de lutte contre la drogue, qui est en cours d’élaboration, 53 centres intermédiaires de soins au profit des toxicomanes et 15 centres spécialisés en désintoxication en milieu hospitalier ainsi que 185 cellules d’écoute et d’orientation regroupant un personnel médical pluridisciplinaire sont en cours de réalisation pour préserver la jeunesse algérienne, véritable capital pour l’avenir du pays, du fléau de la toxicomanie et de ses ravages irrémédiables.

A. S.

absent
22/02/2009, 05h40
on a recensé 121 étrangers, dont notamment 23 Nigérians, 15 Maliens, 12 Nigériens, 11 Marocains, 5 Français, 1 Tunisien et d’autres dont la nationalité n’a pas été précisée»

Les Marocains = 9 ./. ;) Seulement .......

38 tonnes de cannabis et 924 398 comprimés psychotropes saisis en 2008

C est enorme ca :rolleyes:

houari16
22/02/2009, 11h07
C est enorme ca

Manotouik

**Ces 38 tonnes de cannabis , d ou ç vient … ??
….( pour rappel ! )
Tu l as déjà bien précisé dans un autre Topic ….!

houari16
22/02/2009, 11h53
L'arbre qui cache la forêt


Il n'est pas un jour sans que la presse nationale ne fasse état de saisie de drogue, un peu partout à travers le territoire national. Mais l'inquiétante nouveauté, constatée depuis quelques mois, est que les opérations se soldent par des prises au volume effarant.

En effet, c'est le plus souvent, désormais en quintaux, voire en tonnes que se quantifient les prises effectuées par les services de l'Etat en charge de la lutte contre le trafic des stupéfiants.

C'est la preuve que cette lutte est menée avec efficacité. Sauf que l'extansion de la consommation de stupéfiants, dans le pays, prend des proportions alarmantes sans que le marché de ce nuisible commerce connaisse de pénuries en approvisionnement, du fait des saisies opérées. Ce qui signifie que pour aussi importantes que sont les quantités de drogues saisies, celles qui parviennent à échapper à la vigilance des services concernés le sont encore plus. Et c'est cela l'inquiétant.

Le trafic de drogue n'est pas une nouveauté dans note pays. Ce qui l'est, c'est la dimension qu'il prend. Outre qu'il est en train de pourrir à grande échelle notre société, en attirant dans ses nocifs filets d'importants pans de la population, ce trafic est une véritable arme de guerre et de destruction sciemment instrumentalisée.

Il donne lieu à des enrichissements soudains et faramineux. Et c'est un secret de polichinelle qu'une grosse partie de l'argent qu'il génère est allée aux groupes terroristes qui ont mis à feu et à sang le pays. Des Algériens, en majorité, sont derrière ce trafic et en vivent. Mais, la source d'approvisionnement essentielle est, elle, étrangère. Le gros de la «marchandise», tout le monde le sait, provient du Maroc.

Lequel pays, sous la pression d'Etats européens, s'est engagé à se montrer moins laxiste dans la lutte contre la production et le trafic de stupéfiants. Ce que démontrent les récurrentes opérations de saisie de drogue et de démantèlements de réseaux de trafiquants auxquels procèdent sa police et sa douane aux frontières s'ouvrant vers le continent européen. La vigilance de ces mêmes services marocains est pourtant étrangement assoupie aux frontières avec l'Algérie.

A croire que cela arrange les «parrains» marocains, à tous niveaux de ce trafic, que notre pays serve et de réceptacle et de lieu de transit à leur commerce de mort.

S'il faut envisager la réouverture de la frontière algéro-marocaine, ce que nous souhaitons, la question d'une coordination sans calcul ni arrière-pensée de la lutte contre le trafic de drogue doit être l'un des préalables que nos autorités devraient poser sur la table.

La drogue est un fléau qui est en train de se socialiser dans notre pays. A ce titre, le combat pour sa prévention et son éradication est une priorité qu'il faut engager, car il y va de la santé et de l'intégrité physique de nos citoyens, la jeunesse en particulier.

le quotidien d Oran

houari16
22/02/2009, 11h55
car il y va de la santé et de l'intégrité physique de nos citoyens, la jeunesse en particulier.

**de toute la jeunesse du Maghreb arabe !

Laayoune
22/02/2009, 12h52
La jalousie aussi c'est a cause du maroc :D

zwina
22/02/2009, 12h55
Le réchauffement de la planète ainsi que la crise mondiale c'est aussi de la faute au Maroc ? :rolleyes:

chicha51
22/02/2009, 14h23
Ce que démontrent les récurrentes opérations de saisie de drogue et de démantèlements de réseaux de trafiquants auxquels procèdent sa police et sa douane aux frontières s'ouvrant vers le continent européen.
La vigilance de ces mêmes services marocains est pourtant étrangement assoupie aux frontières avec l'Algérie.

A croire que cela arrange les «parrains» marocains, à tous niveaux de ce trafic, que notre pays serve et de réceptacle et de lieu de transit à leur commerce de mort.

.......................................

Et bien sur ,les douaniers algériens sont propres et il n'y a pas de parrains coté Algérie.

Ce sont peut être les marocains qui distribuent la drogue en pleine Algerie qui semble ainsi ouverte aux quatre vents.

Aucune allusion bien sur à la pire des drogues : les psychotropes qui viennent en quantité industrielle d'Algerie

Ce genre d'articles téléguidés par Al mouradia et ses protecteurs moustachus n'a pour objet que de taper sur le Maroc

houari16
22/02/2009, 14h40
Et bien sur ,les douaniers algériens sont propres et il n'y a pas de parrains coté Algérie.

je le nie pas , je peux dire si sans gène ! qui sera attrapé risque 20 ans de trou ..., une loi va etre promulgué , les trafiquants de drogues seront considérés des terros ...

chicha 51

le réseau marocain en activité sous la bénédiction du Maghzen « par mano : carburant contre drogue »


**chicha comment tu expliques que les saisies marocaines uniquement au Nord du Maroc , aucun gramme le long de la frontière algero-marocaine ..??

hadiyia : la preuve !

absent
22/02/2009, 14h53
CrazyDZ :D

**Ces 38 tonnes de cannabis , d ou ç vient … ??

Et On DIrait Que Tu Te Poses Pas De Questions Sur :

et 924 398 comprimés psychotropes

:lol: : C'est Normal si Ca Vient D'ailleur lolllllll ou de Chez Sois Meme Mais Faudera pas Que ca Vienne Du Maroc Plus Précisement :mrgreen:

iwamachngoulek
22/02/2009, 15h26
Le réchauffement de la planète ainsi que la crise mondiale c'est aussi de la faute au Maroc ? :rolleyes:


non , mais la drogue si

iwamachngoulek
22/02/2009, 16h14
c juste une question de proportion, le karkoubi d'algérie n'est pas aussi "dense" au trafic, que la drogue marocaine

absent
22/02/2009, 16h36
c juste une question de proportion, le karkoubi d'algérie n'est pas aussi "dense" au trafic, que la drogue marocaine

:lol: :mrgreen: :lol:

Et Le Marocain N'a Pas Le Droit De Traiter Le Palais D'El Mouradia D'Exportateur de Karkoubi ? :lol:

houari16
22/02/2009, 16h44
l'oriental marocain est inondé de psychotropes qui viennent d'algérie Lamine
Non lamine , une petite quantité provient de l Algerie et la grande quantité des officines marocaines
le H qui n'est qu'une drogue douce. Si c était le Hach . ! ……….
** la résine de cannabis est un poison …faut voir qui la prennent parmi les jeunes ado …ils deviennent des loques .. ( ils ne terminent même pas leurs scolarités , primaire ou secondaire …)

iwamachngoulek
22/02/2009, 17h01
Et Le Marocain N'a Pas Le Droit De Traiter Le Palais D'El Mouradia D'Exportateur de Karkoubi ? :lol:

biensur que si vous avez le droit, mais bon après c juste que c un peu faux quoi ...

ca n'a rien avoir avec el mouradia en plus , pk el mouradia? :lol:

houari16
22/02/2009, 17h20
par manotoluik
Et Le Marocain N'a Pas Le Droit De Traiter Le Traiter Le Palais D'Eouradia D'Exportateur De Karkoubi .?

si ! une goutte dans l océan , tu ne peux la comparer à des tonnes de la résine du cannabis qui franchit la frontiere algerienne ..
par contre le monde entier traite le Maroc , le premier exportateur de drogue dans le Monde ..

absent
22/02/2009, 17h41
biensur que si vous avez le droit, mais bon après c juste que c un peu faux quoi ...

ca n'a rien avoir avec el mouradia en plus , pk el mouradia? :lol:

Tu N'as qu'à remplacer Le Karkoubi Par le hachiche et El Mouradia Par Le Makhzen Pour Mieux Comprendre :lol:

absent
22/02/2009, 17h43
si ! une goutte dans l océan , tu ne peux la comparer à des tonnes de la résine du cannabis qui franchit la frontiere algerienne ..
par contre le monde entier traite le Maroc , le premier exportateur de drogue dans le Monde ..

J'espere Que Ce Monde Entier Ne Se Limite Pas Dans La Presse DZ :lol: :mrgreen:

houari16
22/02/2009, 21h44
Posté par manotoluik
J'espere Que Ce Monde Entier Ne Se Limite Pas Dans La Presse DZ
Le syndrome ! tu as que l Algérie entre les yeux …..

-Et la presse mondiale qui classe le Maroc , le premier producteur mondial de la Drogue , qu est ce ce que tu en dis .. ??
-Et l Europe qui s acharne contre le Maroc au sujet du cannabis marocain , qu est ce que tu en dis … ?

absent
23/02/2009, 01h56
-Et la presse mondiale qui classe le Maroc , le premier producteur mondial de la Drogue , qu est ce ce que tu en dis .. ??

Le syndrome ! tu as que l Algérie entre les yeux …..

C'est La Seule Qui Le Dit :mrgreen:

Sinon, Donne Nous Des Exemples " Presse Europeenne , Américaine, Australienne, Chinoise , " On T'Ecoute CrazyDZ :D

-Et l Europe qui s acharne contre le Maroc au sujet du cannabis marocain , qu est ce que tu en dis … ?

Ca n'a rien Avoir avec Ce Privilège d'etre Les Premiers Au Monde De La Drogue :lol:

houari16
23/02/2009, 10h09
posté par Manotoluik

Sinon, Donne Nous Des Exemples " Presse Europeenne , Américaine, Australienne, Chinoise ,

-C est ça ton défaut , tu ne veux reconnaitre un fait connu mondialement par la presse africaine , etrangere et même marocaine
** tu essayes tjrs de cacher le soleil par un Tamis ....ça sert à rien , l information n a pas de frontière... !!

Economie - Afrique du Nord - Maroc - Drogue

Drogue : le Maroc premier exportateur africain
Premier exportateur marocain

Le Maroc serait le premier pays exportateur de drogue selon plusieurs études internationales. Dans le royaume, la question reste complètement taboue. Le cannabis rapporterait aux trafiquants près de deux milliards de dollars. Un million de Marocains vivrait des revenus de la drogue.
De notre partenaire L’Economiste

de notre partenaire L’Economiste

Les rapports se multiplient sur la drogue, en particulier sur le premier producteur africain qui est... le Maroc ! Mais au Maroc même, le sujet est tabou. Les Nations unies, elles-mêmes, viennent de sortir leur rapport annuel, le 26 février dernier. Dans ce rapport annuel de l’OICS (Organe international de contrôle des stupéfiants), le cannabis continue d’être "cultivé illicitement à grande échelle au Maroc".

-Les données des Nations Unies confirment les analyses réalisées par l’Observatoire international de la criminalité de l’Université belge de Louvain, qui lui aussi dit que le Maroc est devenu le premier producteur...

« Cultures industrielles ! »

En 2000, et selon des données rendues semi-publiques par le ministère de l’Agriculture marocain, le cannabis figurait sous la rubrique « Cultures industrielles » : cela ne s’invente pas !

**les ecrits de la presse etrangere et les rapports de l OICS ne manquent pas .
**et bien manotoluik , je te comprends très la question de drogue reste complètement Tabou au royaume chérifien ...??

Cookies