PDA

Voir la version complète : Aïn Témouchent: Démantèlement d'un autre réseau d'avortement


lamia14
23/02/2009, 13h09
Aïn Témouchent: Démantèlement d'un autre réseau d'avortement

par Belhadri Boualem

Une femme, âgée de 40 ans, et demeurant à Aïn-Témouchent est accusée d'avoir prêté assistance à des femmes enceintes et désirant avorter. C'est ce que rapporte le communiqué de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Une fois la mise en cause identifiée, une perquisition a été opérée dans son domicile sur autorisation du procureur de la république près du tribunal d'Aïn-Témouchent. La mise en cause a été arrêtée en flagrant délit en présence de plusieurs candidates à l'avortement. Les fouilles opérées ont permis de saisir 112 comprimés de Cytotec 200mg, utilisés notamment dans les avortements. Pour ses commissions, la femme mise en cause recevait 5000 Da pour chaque avortement. Cette dernière se procurait les comprimés chez une femme établie en France par l'intermédiaire d'une autre femme âgée de 39 ans résidante à Aïn-Témouchent. La première femme a été placée sans mandat de dépôt et la seconde laissée en liberté provisoire, selon la sûreté de wilaya.
Le Quotidien d'Oran

lamia14
23/02/2009, 14h01
il y a toujours eu des avortement en Algérie et il y en aura encore alors pourquoi se voiler la face en prétendant les interdire cette femme n'est qu'un exemple de ce qui se passe pourquoi s'entêter à garder les yeux fermés, des médecins peu "scrupuleux"** le pratique en cachette comme ils pratiquent la réparations des virginités, mais il y a aussi des charlatans qui jouent avec leurs corps ... Je pense qu'il faut le légaliser et à chacun ses convictions.



**je sais pas si j'ai le droit de les traiter ainsi car peut être qu'ils le font par conviction, comme ceux qui pratique l'euthanasie

born_hittiste
23/02/2009, 14h19
les faits sont la ! ceux qui sont contre l'avortement legal doivent apporter des solutions concretes.

bouri
23/02/2009, 14h34
JE SUIS POUR L'avortement assisté medicalement afin d'eviter tous les pratiques clandestines des charlatans car de toutes les manières elles existes ,autant les légalisées car commbien de drames courent les rues d'alger et qui alimentent les souteneurs et proxenetes de toutes les grandes villes d'algerie ce n'est pas en se voilant la face que ça va disparaitre,avec les maux qui vont avec.

racdavid
23/02/2009, 16h46
le debat sur l'avortement poura etre lancer pour un peuple qui exprime les memes droits a l'homme et a la femme. Un pays qui se base sur le droit du choix et du libre arbitre.

En algerie, certains continue a tt avec la religion sans laisser le droit a la parole au medecin et aux patient .... car le 1er concerne c'est la Femme ... alors donnant a la femme le droit de choisir (a vous rappeller que l'avortement existe meme dans les couples, il y a pas seulement des femmes non mariee qui ont recours a ce genre de pratique).

Bon, le jr ou l'algerien demandera son droit a la parole, la on poura discuter ce genre de chose ... pour le moment l'algerien parle que de Tomate, baguette, patte, mouton, .... etc

racdavid
23/02/2009, 16h48
le debat sur l'avortement poura etre lancer pour un peuple et une politique qui expriment les memes droits a l'homme et a la femme. Un pays qui se base sur le droit du choix et du libre arbitre.

En algerie, certains continue a tt attribuer a la religion sans laisser le droit a la parole au medecins et aux patients et a la societe de s'exprimer .... car le 1er concerne c'est la Femme ... alors donnant a la femme le droit de choisir (a vous de rappeller que l'avortement existe meme dans les couples maries, il y a pas seulement des femmes non mariee qui ont recours a ce genre de pratique).

Bon, le jr ou l'algerien demandera son droit a la parole, la on poura discuter ce genre de chose ... pour le moment l'algerien parle que de Tomate, baguette, patte, mouton, .... etc

iwamachngoulek
23/02/2009, 17h05
les faits sont la ! ceux qui sont contre l'avortement legal doivent apporter des solutions concretes.



tout simplement d'eviter de se mettre dans la m***e et reflechir a 2 fois avant de faire un enfant avec n'importe qui et ne pas assumer ...


je suis pour juste si le foetus a un probleme et que ca peut affecter la vie de la personne bref en cas "d'urgence"

lamia14
23/02/2009, 18h55
je suis pour juste si le foetus a un probleme et que ca peut affecter la vie de la personne bref en cas "d'urgence"

Dieu merci que ce genre d'avortement est permis
Mais là il ne s'agit pas de juger ou de faire la morale c'est faire face un fléau qui existe et qui se généralise dans la clandestinité, je me souviens qu'on avais refusé l'IVG à des fillettes violées par des terros, serte personne n'a le droit de donner la vie ou la mort mais je crois qu'on doit donner le droit de choisir aux principales concernées, ou au moins le réglementer (comme c'est le cas ds bcp de pays) ou au moins le permettre en cas de viol par exemple ou du moins qu'on en parle il a y a aucun débat sur la question !!!

absent
23/02/2009, 19h01
Je suis contre, parceque pour moi, c'est refuser de laisser une vie venir au monde. Dans le cas d'un viol, à la limite c'est compréhensible que la mère veuille avorter mais dans tous les autres cas c'est de l'irrésponsabilité à mon avis.
Il faut réfléchir avant de faire l'enfant, et être responsable de ses actes. On pourrait le légaliser que pour les cas où il y a eu viol.

Zakia
23/02/2009, 19h06
tout simplement d'eviter de se mettre dans la m***e et reflechir a 2 fois avant de faire un enfant avec n'importe qui et ne pas assumer ...

Ca doit sans doute concerner aussi des femmes mariées qui ont déjà beaucoup d'enfants.

La question est délicate. Le droit algérien puise ses sources dans 2 droits différents. Dont la Chariaa. Je doute qu'un jour, on permette l'avortement autrement que pour des raisons médicales (les seules permises par la religion).

Ce qu'il faudrait faire d'urgence, c'est éduquer les femmes et les inciter à prendre des contraceptifs plutôt que de recourir à ce moyen extrême.

Il y a aussi bien sûr les gamines mais là aussi, le problème d'éducation est entier. A l'évidence, aucun parent n'aimerait apprendre ce genre de choses. Mais elles existent. Il vaut mieux encore une fois, une gamine protégée qu'une gamine qui avorte.
Car au delà de l'acte technique, il y a aussi l'aspect psychologique. Un avortement n'est pas chose anodine.

En conclusion, je ne suis pas en mesure de répondre à la question. Oui et non serais-je tentée de dire.

absent
23/02/2009, 19h17
Bonjour, merci pour l'article Lamia,

Doit on légaliser l'IGV en Algérie?

Ca veut dire quoi l'IGV?
Mon avis concernant la legalisation de l'avortement, je suis partage et je ne peux pas vraiment dire si je suis pour ou contre. Ce que je sais, c'est que je suis contre l'avortement sauvage en cachete.

houari16
23/02/2009, 19h19
laissons la religion à coté ...

dans des cas de complication : OK , d aialleurs ça se fait dans les hopitaux

**Légaliser l avortement , y aura un revers de la médaille , cette légalisation perdra sa signification …( l exemple frappant la révolution sexuelle des années 60 en France , la légalisation de l avortement …..la France vie actuellement ses percussions , la peur d un scandale de délivrer les statistiques … )

Ca doit sans doute concerner aussi des femmes mariées qui ont déjà beaucoup d'enfants.

il y a des moyens , planning ou bien des pilules .

Zakia
23/02/2009, 19h22
@ Houari,

Citation:
Ca doit sans doute concerner aussi des femmes mariées qui ont déjà beaucoup d'enfants.
il y a des moyens , planning ou bien des pilules .

C'est exactement ce que j'ai dit :)

La phrase où tu me cites, est une réponse à une intervention antérieure ;)

lamia14
23/02/2009, 19h23
Salam zakia et merci pour ton intervention
moi aussi j'ai beaucoup hésité mais le problème est que ça existe des centaines de filles le font des médecins le pratiquent donc autant le légaliser
ceux qui sont contre à cause des raisons morales ou religieuses je suis de votre avis mais c une réalité!!

Zakia
23/02/2009, 19h34
Salam Lamia :)

Oui je suis d'accord avec toi. C'est un réel problème et franchement, je préfère qu'on éduque les jeunes et tant pis pour la sacro sainte virginité.

C'est bien moins traumatisant qu'un avortement. Maintenant qui va prendre le risque de le légaliser? Je ne pense pas que ce sera jamais le cas. De toutes façons pas avant très très longtemps. Le problème de la légalisation se pose au niveau juridique. Le Coran interdisant formellement l'avortement (sauf thérapeutique), et la chariaa étant la seconde source de droit en Algérie, il y a de fortes chances pour que ce ne soit jamais légalisé.

Toujours dans la comparaison du pire, eh bien plutôt que de voir une gamine de 14 ou 15 ans enceinte, je préfère qu'elle puisse se faire avorter légalement.

tariqlr
23/02/2009, 19h44
Salut!
C'est un débat qui remonte aux années 70- en France.
La femme en Algérie.
-67% sur le total des lauréats ayant réussi à la session 2008 du baccalauréat,
-50% de l’effectif dans l’éducation et l’enseignement,
-58% dans le domaine de la santé
-3300 juges en Algérie sont des femmes
-Plus de 50% de l’effectif de la justice en Algérie sont des femmes.
-Plus de 54% des femmes issues de l’université de droit exercent en qualité de notaires qui activent pleinement dans ce secteur, selon la même source.
En 2007, l’université d’Alger, a elle seule, a vu quelque 861 jeunes filles prêter serment pour devenir ainsi des avocates.
-64% des bénéficiaires de prêts de l’Agence nationale de la gestion du microcrédit (Angem) sont des femmes.
-6000 femmes gérantes d’entreprises en Algérie.
Je pense qu’il est plus que légitime de demander l’avis des femmes.

Une question: Et si la personne concernée est non musulmane, a-t-elle le droit d'avorter?

Zakia
23/02/2009, 19h50
Une question: Et si la personne concernée est non musulmane, a-t-elle le droit d'avorter?La loi s'applique de la même manière à chacun nonobstant toute considération religieuse.

Donc non, elle n'a pas plus le droit d'avorter.

houari16
23/02/2009, 20h32
Toujours dans la comparaison du pire eh bien plutôt que de voir une gamine de 14 ou 15 ans enceinte, je préfère qu'elle puisse se faire avorter légalement.

* poser le pourquoi ? une gamine de 15 ANS

Plutôt éduquer , sensibiliser ....( exemple la sensibilisation sur le Sida à fait son effet , un gamin ou une gamine de 8 ans te donne une idée plus au moin approximatif ..c est déjà pas mal , pour l avenir , un acquit )
Le premier rôle c est les parents : l éducation des enfants , en second l école doit jouer son rôle dans ce domaine l éducation sexuelle …, pour qu on arrivera pas aux stades de pire , d une liberté aux pires sans nom ..

bouri
24/02/2009, 16h52
entierement d'accord avec zakia6060,il vaut mieux prévenir que guerir,mais la socièté est ce quelle est,mais quant la grossesse arrive à des gamines consequence d'une erreure ou d'un risque inconsideré a t'on le droit de les condamnées? et les mettres à la marge de la socièté ce qui alimentera inéxorablement les reseaux de prostitution qui accroit de manière exponentielle justement parcequelle n'est pas reconnue donc clandestine
vecteur de la maladie du siècle et qui à un cout exorbitant pour le pays en matière de traitement à mon avis
1- prévention
2-éducation
3-éducation sexuelle
et surtout pas repression et moralisation, mais avoir une approche sociologique affective.

ernestito
24/02/2009, 17h07
le probleme c qu'il n'y a pas d'education sexuel en algerie
je me rappel au lycée des medecins sont venus nous parler de sida et nous ont montrer des preservatifs et leur utilité, le lendemain plusieurs parents c'etait plaint au lycée pour incitation a la débauche.
voila le gros probleme. bcp de parents ne veulent meme pas en entendre parlé, et leurs enfants feront de meme a leur progeniture
il fo que le gouvernement s'implique plus, mais il y aura le bloc Belkhademe et soltani qui s'y opposeront

Iska
24/02/2009, 19h11
Il faut légaliser l'avortement, il y aura moins de degats que dans la clandestinité.On l'autorise pour les femmes enlevées et violées par les barbares.Mais en même temps il faut une sensibilisation àtous les niveaux,écoles, colleges lycées et surtout médias lourds .

TAGHITI
24/02/2009, 19h57
Il faut légaliser l'avortement, il y aura moins de degats que dans la clandestinité.On l'autorise pour les femmes enlevées et violées par les barbares

Attention, ca risque de banaliser les causes qui ont conduit à la grossesses hors mariage, et donc à la banalisation de la sanction socio-professionelle qui reste quand même une certaine dissuation! Ce n'est pas aussi facile que ca! Dans une société mususlmane faut surtout éviter de chercher les solutions testées avec succes sur d'autres cultures!

je suis contre, et je suis pour le maintient de la sanction et traiter les quelques cas en toute dignité sans pour autant vulgariser la solution!

bouri
02/03/2009, 16h27
taghiti, slt c'est quoi les choses qui risquent de banaliser l'arrivé ala grossesse et surtout maintenir quelles sanctions? à mon avis le meilleur rempart c'est léducation sexuelle sanctionner,reprimer c'est plutôt renforcer la clandestinitée mais en parler éduquer les filles et garçons
c'est rendre ardu la tache aux prédateurs

Cookies