PDA

Voir la version complète : Le Travail dans nos sociétés : du plaisir à la souffrance


FrozenRose
24/02/2009, 08h54
Bonjour 3likoum,

Je tombe sur quelques interrogations qui me font réfléchir de bon matin. Sur un site je trouve ce texte:

Qu'est-ce que le travail, pour vous ? Pourquoi dans le travail réside cette contradiction qui en fait à la fois une souffrance et un bonheur ? Vous pouvez parler de son sens philosophique, en terme de syndicalisme, de socialisme, de capitalisme ou de n'importe quelle idéologie. J'introduis juste en disant que l'étymologie du mot "travail" est : "tripalium", un instrument de torture à trois pieux....
Je suis d'accord avec le fait que le travail représente ce sentiment de contradiction en nous: un pêle-mêle de souffrance et de bonheur surtout quand le travail est gratifiant à la fin.
Le travail nous permet de s'affirmer, de s'occuper, de jouer un rôle dans la société mais des fois et pour bcp de gens ce n'est qu'une obligation et dans ce cas c'est souffrance qui prime sur bonheur.

Que pensez vous de ce petit texte? que représente le travail pour vous? et que prime dans votre travail: bonheur ou souffrance...?

momo.05
24/02/2009, 09h17
le travail c'est la santé,ne rien faire c'est la conserver!;)

nassmlah
24/02/2009, 09h28
il vaux mieux etre stresse par faire beaucoup de chose que d'etre stresse par ne rien faire

elfamilia
24/02/2009, 09h36
Vaste sujet philosophique, qui peut se positionner en filigrane de tous les aspects de la vie humaine.

Le travail est bonheur et souffrance en même temps. Il est domination et soumission. La dialectique hégélienne du Maître et de l’Esclave est une sublime illustration de toute cette « contradiction logique » propre à l’Homme.

Le sujet est très intéressant. Sa portée dépasse le sujet lui-même. Il donne sur toute une multitude de modèles d’analyse. C’est un riche paradigme.

momo.05
24/02/2009, 09h39
--------------------------------------------------------------------------------

il vaux mieux etre stresse par faire beaucoup de chose que d'etre stresse par ne rien faire


pas sur!:rolleyes:

nassmlah
24/02/2009, 09h54
pour moi en tt cas momo

iris
24/02/2009, 09h59
le travail ca occupe et c'est une source de Bonheur (de frik):mrgreen:

le fait de se sentir utile dans la societé est une fiereté .... ;)

mais quand ca deviens une source de stresse .....c'est pas la peine ;)vaut mieux s'en passer

FrozenRose
24/02/2009, 10h00
il vaux mieux etre stresse par faire beaucoup de chose que d'etre stresse par ne rien faireOui, je suis d'accord! Je suis personnellement passée par cette phase: le stress de ne rien faire! horrible sentiment: je me sentais inutile et ma vie n'ayant aucun sens.

Momo,
Peut être que tu préfères l'oisiveté et ne pas travailler car t'as déjà trop travaillé et que t'aimerais peut être enfin savourer pleinement ton temps à faire enfin ce que tu aimes...may be?!

Elfamilia,
J'aime bcp ta définition et ta conception du travail. Domination & soumission me semble très juste!
Cependant, en pensant aux différents jobs qu'on peut exercer, l 'interprétation peut changer...entre le travail d'un artiste (peintre par exemple) et le métier d'avocat, on sent que les degrés de domination et de soumission diffèrent. Un artiste peintre par exemple domine plus son travail (est plus libre) qu'un avocat qui lui il plus soumis à son métier...

momo.05
24/02/2009, 10h02
Peut être que tu préfères l'oisiveté et ne pas travailler car t'as déjà trop travailler et que t'aimerai peut être savourer pleinement ton temps à faire enfin ce que tu aimes...may be?!

on va dire ca oui!

vivement la retraite!:lol:

Massnsen
24/02/2009, 10h03
Je veux pas bosser :cry:

absente
24/02/2009, 10h03
[QUOTE][pour bcp de gens ce n'est qu'une obligation et dans ce cas c'est souffrance qui prime sur bonheur.
/QUOTE]

Ce cas est surement aussi lié á l'activité : est ce qu on fait un travail qu on aime ? ou travaille t on pour pouvoir subsister ?

OpenMind
24/02/2009, 10h25
Le travail est primo un moyen de satisfaire nos besoins

et secundo et ce qu’est important a mon avis, un moyen de se réaliser, de s'épanouir dans une profession que l'on a choisie, de créer, de se faire reconnaître par les autres, de s'intégrer dans la société, etc.

elfamilia
24/02/2009, 10h26
Léco, Je suis d'accord avec toi, il y a les conditions objectives de chaque travail. Il y a aussi la cognition (subjective) qui diffère d'une personne à une autre.

Sans oublier la représentation collective des choses. Tel travail (métier) est valorisé par cette conscience collective, alors qu'un autre est plutôt dévalorisé.

Pour l'art c'est ce qui le distingue justement de la notion pure et dure du travail; Un artiste serait plutôt dominant. D'où peut-être la qualification d'"artiste" du travailleur qui maitrise bien son travail. Untel est un maître, un artiste, dans son travail, tellement il excelle dans son métier.

FrozenRose
24/02/2009, 10h30
Bjr Hellas:D!

Ce cas est surement aussi lié á l'activité : est ce qu on fait un travail qu on aime ? ou travaille t on pour pouvoir subsister ?

Si on a de la chance: ça sera les deux : on travaille pour subsister et au même temps c'est un travail qu'on aime.
Mais la plupart du temps et la majorité des individus travaillent pour vivre et parfois pour survivre...la notion de plaisir et l'amour de son métier est reléguée au second rang ou n'existe même pas.

FrozenRose
24/02/2009, 10h38
El familia,
Sans oublier la représentation collective des choses. Tel travail (métier) est valorisé par cette conscience collective, alors qu'un autre est plutôt dévalorisé.

Pour l'art c'est ce qui le distingue justement de la notion pure et dure du travail; Un artiste serait plutôt dominant. D'où peut-être la qualification d'"artiste" du travailleur qui maitrise bien son travail. Untel est un maître, un artiste, dans son travail, tellement il excelle dans son métier.Entièrement d'accord! Merci pour ta riche contribution:)!

nassmlah
24/02/2009, 10h52
alors il faut aimer son travail
on aurra plus d'energie pour le faire et moins de desespoir

si on veut pas travailler qu'on mange pas non plus

btp50
24/02/2009, 11h26
Mais la plupart du temps et la majorité des individus travaillent pour vivre et parfois pour survivre...la notion de plaisir et l'amour de son métier est reléguée au second rang ou n'existe même pas.
Vivre et survivre c'est la raison d'etre du travail.
L'amour et le palisir c'est la raison d'etre du jeux.
le travail n'est pas un jeux, il n'y a pas leiu de faire des comparaison dans ces deux notions.
L'homme à des besoins primaires, des besoins physique et intellectuel, les satisfaires est une condition de son existence, donc, on ne peut les satisfaire que par le travail, tandis que l'amour et le plaisir ne sont pas des conditions escenciel à la vie.
Si je n'ai pas d'amour ni de plaisir je n'en mourrai pas pour autant.
.

FrozenRose
24/02/2009, 11h42
Si je n'ai pas d'amour ni de plaisir je n'en mourrai pas pour autant.

Oui, je comprends ce que tu veux dire, mais c'est le plaisir et l'amour du travail qu'on exerce qui fait qu'on se distingue dans notre métier et qu'on le fait bien...et surtout qu'on est heureux dans ce qu'on fait.

Eljemati
24/02/2009, 11h49
10 ans que je travaille déjà une chose est sure je ne ferais pas 37.5 ans

le travail c'est vraiment une obligation pour moi d'ailleurs aucun travail aussi gratifiant soit il ne me ferais changer d'avis.....

si je devais me comparer a un animal je serais cette animal d'amazonie qui met des plombes pour passer d'arbre en arbre ....

je suis un méditérranéen taa sahhh ...

J'aime la sieste manger en prenant mon temps et en contemplant ce qui m'entoure ...

je suis un leve tot en vacance a 5:30 je suis debout

et quand je dois bosser a 9h00 j'arrive pas a sortir du lit avant 8h et en me forçant

mon taff n'est pas contragnant mais il m'empeche de prendre le temps de vivre

absent
24/02/2009, 13h08
moi j'aime bien bosser,mais j'avoue que je ne fais pas mon boulot comme il le faut,je prend trop les choses a la legere et a un rythme lent:confused:
je ne sais pas dans quelle categorie je peux me repertorier.

absente
25/02/2009, 12h24
J'adore mon job : testeuse d'oreiller ... ou de matelas ....

l'été ... C'est les HHHamak...

je n'arrête pas !


mais c'est une grande souffrance :confused:.... personne ne me fait le petit ventilateur quand il fait chaud ....





:mrgreen:

godfather
25/02/2009, 12h36
le boulot c'est comme les femmes, c'est fatiguant, on s'ennui avec parfois, ca te demande de faire des choses que t'aimes pas....mais on peut pas s'en passer :sad:


Bon, attendez, je sors le kevlar :mrgreen:

Cookies