PDA

Voir la version complète : QB1: l'ordinateur attentif à vos désirs


Thirga.ounevdhou
27/02/2009, 20h01
Les participants à la Conférence Lift, du 25 au 27 février à Genève, seront les premiers à rencontrer QB1, un ordinateur qui change fondamentalement la relation entre l'homme et la machine. Le fruit d'une collaboration ambitieuse entre ingénierie (L'ingénierie désigne l'ensemble des fonctions allant de la conception et des études à la responsabilité de la...) et design (Cet article ou cette section doit être recyclé. Sa qualité devrait être largement améliorée en le réorganisant et en le...).

Les claviers, écrans et souris ont considérablement évolué au cours des dernières décennies, mais c'est toujours l'homme qui doit aller vers l'ordinateur, qui doit s'adapter à l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se...) de la machine. L'ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent...) Frédéric Kaplan et le designer Martino d'Esposito veulent renverser cette relation. Ils se sont lancés dans la conception de machines capables de repérer l'utilisateur, de lui proposer des choix, de comprendre ses indications et d'effectuer des services. Un prototype de laboratoire, le Wizkid, avait fait sa première sortie en février 2008, pour l'exposition "Design and the Elastic Mind", au Museum of Modern Art de New York (New York écouter, en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État...) (MoMA). Cette semaine, LIFT accueille une machine beaucoup plus aboutie, baptisée QB1. Chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile...) au Laboratoire CRAFT de l'EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne), Frédéric Kaplan a appliqué à la machine les fruits de ses travaux académiques et industriels dans le domaine des interfaces nouvelles, combinant des techniques de robotique et d'intelligence artificielle. Martino d'Esposito, fort de son expérience de designer industriel et d'enseignant à l'Ecal, a créé le langage formel (Dans de nombreux contextes (scientifique, légal, etc.) l'on désigne par langage formel un mode d'expression plus...) de cette machine pour lui donner un réel statut dans sa relation à l'homme.

Concrètement, QB1 se présente sous une forme géométrique sobre et articulée, revêtue de tissu noir. Dès qu'il repère un utilisateur, son écran (Un moniteur est un périphérique de sortie usuel d'un ordinateur. C'est l'écran où s'affichent les informations saisies...) se tourne vers lui. Pour interagir, ni clavier, ni souris: on navigue simplement par des gestes. QB1 peut prendre en compte simultanément les gestes de deux mains. Et plus l'utilisateur s'approche, plus il lui propose d'informations.

La première application présentée est un jukebox. QB1 répond à distance aux désirs de l'utilisateur: choix de disques et de chansons, modification du volume (En physique, le volume d'un objet mesure « l'extension dans l'espace » qu'il possède dans les trois...). Mais il sait aussi reconnaître l'utilisateur et s'adapter progressivement à lui pour lui faire des suggestions toujours plus pertinentes. Le système combine à cet effet plusieurs techniques d'intelligence artificielle, chacune étant adaptée à un type de prédiction particulière.

Ce genre d'interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une...) gestuelle et en trois dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa...) est basée sur plusieurs inventions développées à l'EPFL durant les deux dernières années. Plusieurs brevets ont été déposés. La réalisation de QB1 a également impliqué le savoir-faire de nombreuses entreprises régionales, dont la société de robotique Bluebotics.

Le potentiel de cette nouvelle génération de machines a incité Frédéric Kaplan et Martino d'Esposito à fonder ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble, désigne intuitivement une collection d’objets (que l'on appelle éléments...) OZWE, une spin-off de l'EPFL pour lui donner une perspective commerciale. L'EPFL+ECAL Lab a soutenu le projet (Un projet est - dans un contexte professionnel - une aventure temporaire entreprise dans le but de créer un produit ou...) dès son commencement. Nicolas Henchoz, directeur de ce laboratoire joint s'explique: "Le design a trop souvent été considéré comme une étape arrivant après le travail de l'ingénieur. Ce projet conjugue les deux compétences à chaque étape stratégique."

Les participants à la conférence LIFT, qui se tient à Genève du 25 au 27 février, seront les premiers privilégiés à interagir avec QB1. Un "casting" sera également organisé à cette occasion pour sélectionner quelques familles d'accueil pour les premiers modèles qui seront produits durant l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la...) 2009. "Nous devons étudier comment cette machine va être apprivoisée, comment elle s'intègrera dans les appartements et, plus généralement, dans la vie des gens. Nous sommes donc à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de...) de personnes qui ont envie de tenter l'expérience: vivre quelque temps avec une machine d'un genre nouveau."

Source: Communiquée de l'EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne)
Illustration: OZWE (http://www.ozwe.com/) / EPLF


http://img149.imageshack.us/img149/3830/qb1.jpg (http://imageshack.us)

Cookies