PDA

Voir la version complète : La ligne ferroviaire Béjaïa-Alger fonctionnelle d'ici avril


mendz
28/02/2009, 10h38
Le ministre des Transports, Amar Tou, a annoncé, jeudi, que la réouverture de la ligne ferroviaire Béjaïa-Alger interviendra «au plus tard en avril prochain». «Nous avons décidé de la réouverture prochaine de quatre lignes, parmi lesquelles figure Béjaïa-Alger, qui sera la première à être inaugurée au plus tard en avril», a-t-il précisé lors d’une visite d’inspection dans la wilaya de Béjaïa.

Cette réouverture sera opérée au moyen de deux autorails, dont l’un déjà affecté à la gare de Béjaïa, et à l’issue des finitions du projet de modernisation du tronçon de ligne entre Béjaïa et Beni-Mançour sur une distance de 88 km, quasiment arrivé à maturation. Le projet, consacré au renouvellement de la voie et des ballasts ainsi qu’au remplacement des appareils correspondants pour un coût de plus de 9 milliards de dinars, prévoit également la réhabilitation des bâtiments d’une flopée de gares, dont celle de Béjaïa, intégralement remise en état. «Confort, réduction des temps de parcours, sécurité…autant d’éléments susceptibles de faire sentir au citoyen les progrès accomplis par l’Etat», a assuré le ministre, en visitant différents chantiers.

Parallèlement au coup de fouet donné au rail, Béjaïa est le siège de la construction d’une gare routière, non seulement aux lignes futuristes mais également à la fonctionnalité et aux commodités de premier choix. Le ministre des Transports a exhorté ses promoteurs à l’intégrer dans un schéma d’ensemble avec la gare centrale de Béjaïa, pour en faire un espace de transport intermodal (rail-route), les deux structures étant côte à côte et se situant à l’intersection de deux routes nationales, la 09 et la 12. La livraison de ce dernier projet est prévue en mai 2010, ce qui va pouvoir donner du temps aux promoteurs afin de livrer une infrastructure intégrée et complète, estime-t-on.

M. Tou a donné, par ailleurs, son accord pour entamer l’étude de réalisation d’un tramway dans la ville. «Nous l’inscrirons dans le prochain plan quinquennal à charge à l’APW de dégager les fonds pour la prise en charge de l’étude», a-t-il soutenu. Au cours de cette visite, le ministre des Transports s'est rendu au port de Béjaïa, qualifié de plus grand port du pays, pour s’enquérir de ses projets et des moyens entrevus pour son extension. Sur place, M. Tou a tenu à rassurer ses responsables sur le soutien et l’aide de l’Etat, mais a espéré que l’effort financier et d’investissement envisagé soit aussi supporté par leur soin, d’autant, a-t-il estimé, que l’entreprise (EPB) est florissante. Le souhait émis par l’EPB est que le trésor public puisse apporter les crédits afférents, moyennant des facilités de remboursement avantageuses.

Le Financier

Fullzizou2
28/02/2009, 18h22
Bejaïa- Alger = 5h pour 200 km. Grave non ?

samirlechequier
28/02/2009, 19h47
263 Km exactement, et oui, franchement c'est grave!

Cookies