PDA

Voir la version complète : Ouverture imminente du ciel américain aux avions algériens: Les Etats-Unis lèvent le


DZone
01/03/2009, 00h36
Les Etats-Unis lèvent les dernières contraintes

Les autorités politiques algériennes et américaines seraient parvenues à trouver un accord définitif sur l’ouverture d’une ligne aérienne directe Alger-New York. L’ambassadeur d’Algérie aux États-Unis, Abdallah Baali, annoncerait officiellement cette décision dans les prochaines semaines, avance une source très proche du dossier.
La nouvelle ligne aérienne aura sans nul doute des répercussions positives sur les rapports économiques entre les deux pays. L’ambassadeur américain à Alger, David Pierce, l’avait d’ailleurs souligné en ajoutant que la nouvelle administration américaine compte bien renforcer ses relations économiques et commerciales avec l’Algérie, et qu’une délégation du département américain du Commerce se rendra en Algérie. Les discussions sur l’ouverture du ciel américain aux appareils d’Air Algérie, commencées il y a quelques mois, viennent d’être bouclées par un accord final. Selon la source qui s’exprimait au nom de la partie algérienne, «la possibilité d’un arrangement Open Sky entre les Etats-Unis et l’Algérie est imminente». Avec la signature prochaine d’un traité avec les Etats-Unis, les vols depuis n’importe quel aéroport algérien vers tous les aéroports internationaux aux Etats-Unis seront dorénavant et théoriquement possibles. Ce traité ouvre également la voie à ce qu’on appelle la «cinquième liberté» qui permet d’envisager un transport entre pays tiers par des compagnies américaines et algériennes. Les contraintes ayant trait aux modalités de l’application de cet accord qui restaient encore en suspens ont pu être levées. La conclusion de cet accord devant permettre l’ouverture du ciel entre les deux pays était, rappelons-le, en négociation depuis septembre 2003. Le ministère des Transports avait auparavant montré toute son assurance sur la question de la sécurité aérienne en matière de respect par l’Algérie « des normes internationales de sécurité ». Les résultats de l’audit de suivi des services de l’aviation civile, effectué par l’OACI du 27 au 29 juin 2004, ont classé l’Algérie parmi les 10 premiers pays qui sont dans « les normes en matière de sécurité aérienne ». Sur les 23 recommandations demeurant ouvertes depuis l’audit de 2000, seulement 9 restaient à satisfaire, parmi lesquelles 5 ont été retirées dès la publication des textes réglementaires. Les autres portaient sur les aspects organisationnel et financier de l’autorité chargée de l’aviation civile.

Rappelons que l’Algérie s’est attelée à mettre en œuvre un nouveau texte législatif qui est en phase de finalisation. Ce texte devra incessamment introduire des organes spécialisés chargés de la régulation, de la supervision et du contrôle des activités de l’aviation civile. Cela se traduit notamment par une réforme en profondeur des institutions de l’aviation civile. Il s’agit notamment du renouvellement de la flotte d’Air Algérie (en cours actuellement), de la mise aux normes internationales de la base de maintenance de la compagnie nationale et de la mise en exploitation de la nouvelle aérogare d’Alger conformément aux normes mondiales de sécurité et de confort. A cela il faudrait ajouter la formation des différents personnels puisqu’un vaste programme est en cours d’élaboration.

Le Jeune Indépendant

Cookies