PDA

Voir la version complète : General Motors risque la faillite.


arayzon
01/03/2009, 08h23
Les pertes du constructeur automobile restent abyssales, et le risque de faillite n'est pas écarté malgré les prêts de l'Etat américain. Le titre est tombé à ses plus bas.



Une perte nette de 30,9 milliards de dollars en 2008 après un déficit record de 43,3 milliards en 2007 ! Les années se suivent et la situation de General Motors (GM) reste problématique.
L'an dernier, à cause de l'effondrement brutal des marchés automobiles, les ventes du deuxième constructeur mondial (derrière Toyota) ont chuté de 11 %, à 8,35 millions de véhicules, et son chiffre d'affaires a diminué d'un tiers, à 149 milliards de dollars. Dans le même temps, la perte opérationnelle (hors charges exceptionnelles) a atteint 16,9 milliards, dont 5,9 milliards sur le dernier trimestre.

Malgré les 13,4 milliards de dollars déjà octroyés sous forme de prêts par le gouvernement américain, la firme de Detroit cherche à obtenir une rallonge de 30 milliards de dollars afin d'éviter la faillite. Ce danger subsiste dans la mesure où la consommation de cash de GM est très élevée : 7,1 milliards sur le quatrième trimestre. Toutefois, le coût d'une faillite serait très lourd pour le gouvernement américain, de sorte que les investisseurs considèrent que General Motors devrait éviter le pire.

Pour autant, le constructeur américain n'est pas sorti d'affaire. Il a mis sur pied un énième plan de restructuration qui va se traduire par la fermeture de cinq nouvelles usines aux Etats-Unis et la suppression de 47.000 emplois dans le monde (un cinquième de l'effectif total). Du coup, il a décidé de se désengager de sa filiale Saab. Le suédois a engagé une procédure de sauvegarde. Les rumeurs concernent aussi Opel, qui aurait besoin de 3,3 milliards d'euros de liquidités pour survivre.

Au-delà des mesures de restructuration, c'est sa façon de concevoir l'automobile que la firme de Detroit doit repenser. Pénalisé par un portefeuille de marques pléthorique et des gammes trop centrées sur les 4x4 et autres pick-up gourmands en carburant, GM veut commercialiser prochainement aux Etats-Unis des véhicules plus compacts et plus économiques. Mais, là encore, le groupe estime avoir besoin de 7,7 milliards de dollars de prêts du département à l'Energie pour développer des technologies propres.

En Bourse, l'action ne vaut plus grand-chose et elle se traîne à des niveaux historiquement bas. Mais le titre demeure trop risqué et il semble trop aléatoire de miser sur un rebond durable aujourd'hui.


Par Jérôme Marmet .
Source : jdf.com.

Pihman
01/03/2009, 08h33
NOn Non

elle ne va pas faire faillite

Elle va seulement changer de nom

au lieu de Genaral Moters elle deviendra

CAPORAL MOTORS :mrgreen:

Cookies