PDA

Voir la version complète : Azeffoun se dote d'une ferme aquacole


morjane
01/03/2009, 11h43
Lancé il y a quelques années, le projet d’installation d’une ferme aquacole à Azeffoun sera réceptionné le mois de mai prochain. C’est ce qu’a indiqué le directeur de la wilaya de Tizi Ouzou lors d’un point de presse animé au niveau de son département.

Spécialisé dans l’élevage du loup de mer et de la daurade, la ferme aquacole d' Azeffoun aura une capacité de production de 1 200 tonnes par an et de 15 millions d’alevins, commercialisera en effet sa production à partir de ce mois de mai. Il s’agit, selon le même directeur, d’une première ferme du genre créée dans le pays. Quoi qu’il en soit, celle-ci sera certainement d’un grand apport pour le secteur de la pêche à Tizi Ouzou. Un secteur qui veut décidément prendre un élan plus consistant après une longue hibernation. Les pouvoirs publics semblent en effet donner plus d’importance à ce domaine, en témoigne la coquette cagnotte estimée à 163 milliards de centimes qui a été réservée au secteur durant la période 1999-2008. Aussi, d’importants projets ont été retenus pour les cinq années à venir. Cette ferme, aussi importante soit-elle comme projet, n’est qu’un élément d’un grand ensemble destiné à pousser la pêcher à aller de l’avant dans la wilaya qui est forte quand même de 85 kilomètres de littoral englobant 5 communes, à savoir Tigzirt, Azeffoun, Iflissen, Aït Chaffa et Mizrana.

Ainsi, on projette à l’horizon 2014 l’implantation de trois plages d’échouages qui seront installées à Aït Chaffai et Mizrana. Une station d’avitaillement et une halle sont prévues à Tigzirt. Le secteur renforcera également ses structures par un chantier de construction navale à Azeffoun et par deux chantiers de réparation navale prévus à Azeffoun et Tigzirt. Azeffoun accueillera aussi trois entrepôts frigorifiques. “Notre objectif est de faire du port d’Azeffoun un port régional”, indique le directeur de la pêche. Cela dit, le plus important projet parmi tous ceux-ci reste peut-être celui portant sur la réalisation d’un centre de distribution des produits halieutiques au niveau du chef-lieu de la wilaya. “Ce projet fera que les produits seront plus proches du consommateur. Aussi, cela permettra de contrôler le marché”, déclare le même directeur, Mourad Djabali, en l’occurrence. Pour celui-ci, l’ensemble des projets ont pour but de développer le secteur de la pêche à Tizi Ouzou. “Il est temps de passer à une autre étape dans l’exercice de ce métier”, dit encore M. Djabali, qui invite les professionnels de la wilaya à penser à “prendre le large” dans leur pêche, trouvant que la pêche sur les côtes est un bricolage. “Le moment est venu afin de délaisser un peu la pêche côtière et passer à une pêche d’une autre envergure. Pour ce faire, il faudra aussi améliorer les conditions de travail du pêcheur. C’est ce que nous tenterons de faire justement à travers ce programme”, dira le conférencier. Celui-ci a indiqué par ailleurs que son secteur renferme actuellement deux ports (Tigzirt et Azeffoun). Le même secteur a bénéficié durant la période 1999 à 2008 de 29 projets pour un montant d’un peu plus de 163 millions de centimes. Ainsi, dans le cadre de ce programme, il a été procédé à l’installation de huit chalutiers, 7 sardiniers, 12 petits métiers, 1 senneur, une station d’avitaillement en plus de la firme qui sera donc opérationnelle à partir du mois de mai prochain.

La carpe du barrage Taksebt sur le marché local

Lors du point de presse, le directeur de la pêche s’est félicité que la carpe du barrage Taksebt est actuellement commercialisé au niveau du marché local. Pour ceux qui ne le savent pas, la pêche est pratiquée au niveau du barrage. Une autorisation a été déjà délivrée. Ce jeune qui est d’ailleurs le seul, a réussi, jusque-là à attraper près de 4,5 tonnes de carpe. Aussi, le directeur a fait état de la réception d’un dossier de création d’une ferme aquacole au niveau du barrage de Draâ El Mizan pour l’élevage semi-intensif de carpe et du mulet. Le directeur a également parlé de trois demandes de concessions pour la pêche continentale.

Par La Dépêche de Kabylie

Cookies