PDA

Voir la version complète : PROMOTION DU TOURISME: Rahmani mise sur le marketing


DZone
02/03/2009, 00h01
200 hôtels et restaurants ont adhéré au Plan qualité tourisme Algérie.

La destination Algérie se construit toujours, estime le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, M.Chérif Rahmani. «Il s’agit pour nous de savoir quels sont nos marchés les plus porteurs. Pour cela, il est indispensable de faire tout un travail de marketing et de communication mais aussi une politique d’investissement qui permette de répondre aux attentes de nos touristes», résume M.Rahmani qui a présidé hier une journée d’étude en son siège ministériel à Alger, portant sur la mise en oeuvre du Plan qualité tourisme Algérie et du Plan destination Algérie. La séance en question s’inscrit dans le cadre de l’assistance technique de l’Observatoire du développement et ingénierie touristique (Odit France). Chérif Rahmani a indiqué dans son allocution d’ouverture qu’«à l’heure actuelle, 200 hôtels et restaurants ont adhéré au Plan qualité tourisme Algérie (Pqta)».

Cette opération d’adhésion, mise en oeuvre par le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, vient conforter le programme du gouvernement pour la relance du secteur touristique en Algérie. «Il faut que nous nous positionnions sur le plan qualité mais aussi sur l’investissement, car la concurrence se joue essentiellement sur ces missions essentielles. Elles deviennent une exigence pour la promotion touristique. Toute la chaîne des services touristiques est concernée. Cela dit, nous ne forçons personne à adhérer à notre réseau, mais nous exigeons une meilleure qualité de service au profit de nos touristes», a affirmé le ministre. L’assistance française sur ce plan, notamment dans l’amélioration de l’image de la destination Algérie et l’évaluation et le développement du Plan qualité tourisme Algérie (Pqta), est fortement sollicitée par le ministère de tutelle.

S’exprimant à L’Expression, la chargée de mission marketing, qualité et méthodologies, Mme Corinne Lespinasse, a souligné qu «’il y a un potentiel dans le pays (nature, environnement, patrimoine culturel) et du côté du marché, il faut faire croiser ces deux potentiels». Selon l’oratrice, la locomotive du tourisme en Algérie repose sur «un meilleur rapport qualité-prix».

Le tourisme algérien ne peut sortir de son marasme que par l’investissement.

A ce titre, Mme Lespinasse estime capital d’«investir pour créer et réinvestir pour rénover». Dans ce sillage, «des projets à court et moyen termes sont à l’ordre du jour».

La concurrence à laquelle est soumis le tourisme dans le monde ne se limite plus aujourd’hui à une réduction des prix, mais s’étend à d’autres domaines telle la diversification des offres touristiques, pour répondre aux besoins individuels des touristes. Elle tient aussi à la promotion de la qualité et l’innovation pour renouveler les produits touristiques en vue de stimuler puis de satisfaire les besoins de consommation des touristes.

A ce titre, Chérif Rahmani a fait appel à l’Agence publique de développement et d’ingénierie touristique Odit France, placée sous l’autorité du ministère français du Tourisme et spécialisée dans l’analyse et l’accompagnement des partenaires, publics, privés et associatifs dans la définition de leur politique touristique et la conception de leurs projets.

L'Expression

Cookies