PDA

Voir la version complète : 240 nouveaux établissements pour l'enseignement professionel d'ici 2013


iwamachngoulek
02/03/2009, 00h54
240 nouveaux établissements d’une capacité de 184.000 places
http://www.lemaghrebdz.com/admin/folder01/vide.jpg Le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels compte réaliser 240 nouveaux établissements de formation d’une capacité totale de 184 000 places pédagogiques dans le cadre du Plan de développement 2009-2013, a-t-on appris dimanche auprès du ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels. Il est ainsi prévu, selon la même source, de réaliser 30 instituts spécialisés de formation professionnelle d’une capacité de 30 000 places pédagogiques, 80 centres de formation d’une capacité de 24 000 places pédagogiques et 130 instituts de l’enseignement professionnel d’une capacité de 130 000 places pédagogiques. Devant être achevées en 2013, ces structures qui répondront à 14% des besoins escomptés à l’horizon 2025 seront assorties de 100 nouveaux internats de 120 lits, fait-on savoir en précisant que 20 internats seront livrés annuellement. S’agissant de l’encadrement pédagogique et administratif de ces établissements de formation, la même source a indiqué que 18.000 encadreurs sont prévus, estimant que ce nombre est suffisant pour répondre aux besoins escomptés, en la matière, à l’horizon 2013. Dans ce sillage, il sera également procédé à l’installation des organes consultatifs prévus par la loi d’orientation de la formation et de l’enseignement professionnels, à savoir l’Observatoire de la formation et de l’enseignement professionnels et le Conseil de partenariat du secteur de la formation, en sus de la restructuration de l’organe de formation productive et la tenue de conférences nationales et régionales sur la formation professionnelle. Par ailleurs l’Observatoire de la formation professionnelle constitue un instrument de régulation et d’évaluation définissant les politiques du secteur à court, moyen et long terme, tout en veillant à la mise en adéquation des compétences et aptitudes des diplômés de la formation professionnelle. Offrant un cadre idoine pour la mise en place d’une carte des spécialités et des filières, conformément à la nomenclature des filières et spécialités de la formation professionnelle, cette structure est composée de représentants des établissements de formation professionnelle, des différents utilisateurs et du secteur économique qui œuvrent, dans un cadre coordonné, pour une synergie des mécanismes de concertation. Quant au Conseil de partenariat, il se charge de l’élaboration de la politique nationale de la formation. S’agissant de l’organe de formation productive, une commission de révision du texte de loi y afférent, ainsi qu’un dispositif de régulation ont été mis en place pour l’examen des problèmes rencontrés en la matière et proposition a été faite de créer une entreprise publique à caractère industriel et commercial (EPIC) pour la présentation et commercialisation de la production des stagiaires. Les activités du secteur seront également confortées par l’organisation de conférences nationales et régionales annuelles de concertation, de coordination et d’évaluation des réalisations du secteur. Le plan de formation professionnelle 2009-2013 se veut une valorisation des ressources humaines à travers le recyclage continu des personnels et le développement des métiers de manière à répondre aux besoins de l’économie nationale en main-d’œuvre qualifiée. Par ce plan, les responsables du secteur se proposent de garantir l’égalité des chances dans l’acquisition de qualifications et la promotion de certaines catégories sociales en vue de faciliter leur intégration dans la vie professionnelle. Le renforcement des capacités de formation par l’extension des établissements existants au niveau des agglomérations, en milieu urbain et dans les régions isolées, ainsi que leur dotation en internats afin de répondre à la demande croissante de formation, comptent parmi les objectifs premiers de ce plan. Ainsi, le plan de formation professionnelle 2009-2013 vise, en outre, une meilleure prise en charge des jeunes, notamment des filles et des femmes au foyer, en milieu rural et régions isolées de manière à favoriser leur contribution active au développement. La formation professionnelle devienne le chemin le plus court, qui peut assurer un bon encadrement est celui des jeunes. Ce qui leur permettra d’espérer un poste de travail à la fin de leur formation.


Ouzna Mesroua

Cookies