PDA

Voir la version complète : Tour de France 2006: Un tour européen


morjane
27/10/2005, 12h24
La 93ème édition du Tour de France 2006 sera européen et se fera sans Amstrong ouvrant ainsi la possibilités de découvrir de nouveaux champions. Le parcours ouvre les portes de l'hexagone et s'exportera avec des épreuves dans le Luxembourg (Esch-sur-Alzette), les Pays-Bas (Valkenburg), la Belgique (Huy) et l'Espagne (Pla-de-Beret). Autrement guère de grande nouveauté.

====

Le Tour de France 2006 offrira aux candidats à la succession de Lance Armstrong un parcours d'un grand classicisme qui exigera endurance des coureurs et homogénéité des équipes.

La carte dévoilée jeudi épouse assez bien les contours de l'Hexagone.

Le Tour s'élancera de Strasbourg dans le sens contraire des aiguilles d'une montre le 1er juillet.

Le peloton rendra visite à cinq pays frontaliers - l'Allemagne, sans y faire étape, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Belgique et, durant la deuxième semaine, l'Espagne.

Par souci d'équilibre entre toutes les catégories de coureurs, la course sera consacrée la première semaine à des étapes de plaine propices aux sprinteurs et aux rouleurs de long cours puis alternera moyenne et haute montagne avant un contre-la-montre individuel exigeant et peut-être décisif.

"Nous avons essayé de ne pas tomber dans la monotonie au cours de la première semaine", déclare Christian Prudhomme, directeur-adjoint du Tour de France.

"Si plusieurs étapes à Strasbourg, Saint-Quentin, Caen ou Vitré semblent destinées à des sprints massifs, il n'est pas dit qu'il en soit de même dans l'étape de Valkenburg, qui ressemblera un peu à Liège-Bastogne-Liège et pour finir à l'Amstel Gold Race, de même que dans la troisième étape bretonne assez casse-pattes."

Pas de contre la montre par équipes


La grande nouveauté de la première partie de course sera la disparition du contre-la-montre par équipes inscrit au programme depuis 2000.

"Il nous fallait rejoindre assez vite la mer (à Lorient) depuis le point le plus septentrional du Tour (Valkenburg)", explique Christian Prudhomme.

"Nous allons enchaîner d'assez grandes distances et dans ce contexte, le contre-la-montre par équipes ne trouvait pas de place. Cela ne signifie pas qu'il disparaît durablement de notre épreuve."

Après une première journée de repos à Bordeaux, le peloton se dirigera vers la montagne, plus exactement vers les Pyrénées avec deux étapes dont une arrivée inédite au sommet du Pla de Beret, en Espagne.

Il gagnera ensuite les Alpes pour quatre étapes, dont deux autres arrivées au sommet à L'Alpe-d'Huez puis à la Toussuire, la station du champion olympique de slalom Jean-Pierre Vidal.

"En résumant", poursuit Christian Prudhomme, "ce seront cinq étapes de haute montagne avec trois cols légendaires qui joueront un rôle majeur, le Tourmalet, l'Izoard par son versant le plus dur et le Galibier".

"Ce seront aussi deux étapes contre la montre individuelles présentant un kilométrage assez long (116 km au total) et si le premier autour de Rennes (le 8 juillet) sera plat, le dernier entre Le Creusot et Montceau-les-Mines (le 22 juillet) sera très exigeant."

Années en 6

Outre la succession d'Armstrong, ce Tour 2006 sera marqué par le passage du flambeau de la direction de course entre Jean-Marie Leblanc et Christian Prudhomme.
Ce dernier a souligné que les organisateurs s'étaient engagés à veiller à un bon transfert des coureurs des sites d'arrivée vers les hôtels et à la sécurité de tous, mise à mal par les bouillants supporteurs basques durant la traversée des Pyrénées en juillet dernier.

"Les noms des deux possibles équipes invitées seront dévoilés en début de saison (mars ou avril)", a annoncé Christian Prudhomme dans une précision qui semble signifier que le Tour de France va reconnaître l'influence du Pro-Tour après un an de querelle.

Le nouveau président de l'UCI, Pat McQuaid, verra sans doute dans cette décision un signe d'apaisement.

Le programme des étapes:

1er juillet: prologue à Strasbourg, 7 km (contre-la-montre individuel)

2 juillet: 1re étape Strasbourg - Strasbourg, 183 km

3 juillet: 2e étape Obernai - Esch-sur-Alzette (Luxembourg), 223 km

4 juillet: 3e étape Esch-sur-Alzette - Valkenburg (Pays-Bas), 216 km

5 juillet: 4e étape Huy (Belgique) - Saint-Quentin, 215 km

6 juillet: 5e étape Beauvais - Caen, 219 km

7 juillet: 6e étape Lisieux - Vitré, 184 km

8 juillet: 7e étape Saint-Grégoire - Rennes, 52 km (contre-la-montre individuel)

9 juillet: 8e étape Saint-Méen-le-Grand - Lorient, 177 km

10 juillet: repos à Bordeaux

11 juillet: 9e étape Bordeaux - Dax, 170 km

12 juillet: 10e étape Cambo-les-Bains - Pau, 193 km

13 juillet: 11e étape Tarbes - Val d'Aran/Pla-de-Beret (Espagne), 208 km

14 juillet: 12e étape Luchon - Carcassonne, 211 km

15 juillet: 13e étape Béziers - Montélimar, 231 km

16 juillet: 14e étape Montélimar - Gap, 181 km

17 juillet: repos à Gap

18 juillet: 15e étape Gap - L'Alpe-d'Huez, 187 km

19 juillet: 16e étape Le Bourg-d'Oisans - La Toussuire, 182 km

20 juillet: 17e étape Saint-Jean-de-Maurienne - Morzine, 199 km

21 juillet: 18e étape Morzine - Mâcon, 193 km

22 juillet: 19e étape Le Creusot - Montceau-les-Mines, 56 km (contre-la-montre individuel)

23 juillet: 20e étape Antony (Parc de Sceaux) - Paris Champs-Elysées, 152 km

Source: Reuters

Cookies