PDA

Voir la version complète : JEAN-YVES CHAY «La JSMB veut aller le plus loin possible»


carlos
14/03/2009, 22h02
JEAN-YVES CHAY
«La JSMB veut aller le plus loin possible»

Le coach de l’équipe béjaouie fait part de sa satisfaction de la voir bien carburer en ce moment.
Le coach de la JSM Béjaïa, Jean-Yves Chay, a défini les priorités de son équipe à commencer par l’aventure africaine qui est au programme dimanche au Sénégal contre l’ASC Yakaar, pour le compte de la Coupe de la CAF, tout en restant confiant sur les chances de son équipe pour atteindre l’objectif tracé, à savoir une place sur le podium du championnat national.

L’Expression: Après quatre matchs à la tête du club, quel bilan faites-vous depuis votre arrivée?
J. Y Chay: Je dois signaler qu’il ne s’agit pas de mon bilan à moi tout seul mais celui de toute une équipe, dirigeants, joueurs et staff technique. Sinon, je vous dirai que sur le plan technique l’équipe a réalisé un parcours appréciable lors des quatre dernières rencontres en faisant le plein à domicile et en revenant avec les trois points de la victoire d’El Harrach. Il n’y a eu que la défaite à Sétif qui est venue, quelque peu, ternir le tableau.

Quelle serait la meilleure rencontre que votre équipe aura livrée?
Chaque rencontre a sa propre physionomie. Les matchs diffèrent sur tous les plans. Ce que l’on peut constater ce sont la progression dans le jeu et la cohésion. Les joueurs ont retrouvé la joie de jouer en réapprenant à gagner. Il est là l’essentiel, à mon avis. Sinon, pour répondre à votre question, j’estime que mon équipe a fourni une belle prestation à Sétif et ce, malgré la défaite.

On a l’impression que vos joueurs sont plus à l’aise à l’extérieur qu’à domicile.
C’est une apparence qui se dégage d’emblée mais sans prendre en considération certains facteurs, à mon sens, essentiels. Il est vrai qu’à l’extérieur on évolue avec moins de pression qu’à domicile où la pression pour obligation de résultat est omniprésente. Il faudrait, toutefois, signaler l’état du terrain de Béjaïa qui n’arrange pas les locaux dans le développement de leur jeu. C’est un véritable handicap pour nous, notamment lors de la dernière rencontre face au MC Saïda. Vu l’état du terrain du stade de l’Unité maghrébine il ne faut, d’ailleurs, pas s’attendre à un niveau technique élevé.

Après un regain de confiance, la JSMB est appelée à faire l’impasse sur le championnat pour se concentrer sur la compétition africaine. Comment se prépare cette rencontre?
On aurait bien aimé continuer sur notre lancée en championnat mais c’est la loi de la programmation. La compétition internationale est un autre challenge important pour l’histoire de l’équipe. Elle doit faire avec et représenter dignement le football algérien et béjaoui. On prépare la rencontre de dimanche le plus normalement du monde. On va affronter un club inconnu qu’on va découvrir le jour même du match. J’espère qu’à notre arrivée à Dakar, on aura l’occasion de visionner quelques cassettes vidéo de notre adversaire.

Que craignez-vous dans cette première sortie africaine?
Je pense que si on arrive jeudi après-midi, soit trois jours avant la rencontre, on aura tout le temps de s’acclimater. Sinon l’état du terrain, que j’ai eu à visionner sur une vidéo, n’est pas fameux, mais il n’est pas pire que le notre

Quel est votre objectif dans cette joute africaine?
C’est faire mieux que la précédente, réussir un parcours honorable en allant le plus loin possible. Notre premier objectif, comme l’a si bien tracé la direction du club c’est de passer au deuxième tour puis aux matchs de poules. Pour cette première sortie, nous comptons sur l’expérience de notre effectif qui pourra faire la différence dans ce genre de compétition.

A son retour du Sénégal, c’est un autre match important qui attend votre équipe en championnat. Il s’agit du derby de la Kabylie face à votre ancienne équipe, la JSK. Ne craignez-vous pas la fatigue?
Pour le moment nous ne pensons qu’à notre déplacement au Sénégal. L’équipe est concentrée sur le match de la Coupe de la CAF. Ce qui veut dire que pour nous le derby, qui est un match comme tous les autres, n’est pas à l’ordre du jour. Dans ma façon de travailler, j’ai toujours eu des priorités dans le programme de travail.

Un dernier mot pour conclure?
J’espère revenir avec un bon résultat du Sénégal pour aller le plus loin possible dans cette aventure africaine. Mon souhait serait aussi de voir mon équipe continuer sur sa lancée dans le championnat national pour atteindre les objectifs tracés dès l’entame de l’exercice et qui sont ceux qui m’ont été assignés au moment de mon engagement avec la JSMB.
Entretien réalisé par Boualem CHOUALI
http://www.lexpressiondz.com/images/mail.gif (http://javascript%3Cb%3E%3C/b%3E:MailUp%28%2761612%27,%27read%27%29;)

Cookies