PDA

Voir la version complète : Les Palestiniens rejettent les surenchères autour du soutien marocain à leur cause


Alloudi
15/03/2009, 20h02
«Le soutien du Maroc à la cause palestinienne ne peut être sujet à des surenchères car le Royaume a toujours manifesté sa solidarité avec le peuple palestinien à travers des actions concrètes. » C'est ce qu'a tenu à souligner Cheikh Tayssir Rajab Tamimi, Grand Juge de Palestine, lors d'une conférence de presse, samedi à Rabat.

La délégation palestinienne représentant le conseil des secrétaires de l'université Al Azhar, conduite par Dr Youssef Joumaa Salama, Khatib de la Sainte mosquée Al Aqsa, vice-président de la Haute instance islamique d'Al Qods et vice-président du conseil des secrétaires de l'université Al-Azhar, exprime en effet ses remerciements au peuple marocain pour l'aide qu'il apporte sur le terrain en Palestine à travers l'Agence Bayt Mal Al Qods.

Même son de cloche chez Dr Jaouad Ouadi, président de l'Université Al Azhar. Celui-ci est on ne peut plus clair : « Les Iraniens parlent beaucoup, mais on n'a rien vu jusqu'à présent de concret. On n'entend que de simples discours alors que les actions sur le terrain manquent. »

Le Grand juge de Palestine réitère la position de son pays à faire face à toute tentative de diviser la Nation musulmane notamment en ce qui concerne la cause palestinienne : « On ne permettra pas à ceux qui veulent diviser la Oumma d'atteindre leurs objectifs grâce à notre union. La division ne sert pas notre cause. » Dr Hani Najm, membre du conseil de l'université Al Azhar, indique, pour sa part, qu'après l'offensive israélienne qui a détruit une grande partie des infrastructures, le Maroc était le premier à secourir les Palestiniens car il a toujours été proche de la cause. L'établissement d'un pont aérien pour l'acheminement des aides humanitaires et médicales au peuple palestinien témoigne de cette réalité. Ce pont a permis l'organisation de 24 vols entre le Maroc et la ville égyptienne d'El Arich, l'évacuation au Maroc de blessés palestiniens et l'acheminement à la Bande des centaines de tonnes d'aides médicales et alimentaires.

Le Maroc a également dépêché à Gaza des équipes médicales pluridisciplinaires.Le Royaume contribue avec 15 millions de dollars à la reconstruction de la Bande de Gaza. Ce montant se répartit entre 4 millions de dollars, produit du fonds des dons, 3 millions de dollars en provenance de l'agence Bayt Mal Al Qods et 8 millions de dollars versés par l'Etat marocain. Le peuple contribue de son côté à travers un compte spécial ouvert à cette occasion. A noter que l'Agence Bayt Mal Al Qods a lancé plusieurs chantiers en Palestine après les bombardements israéliens meurtriers.

On peut citer entre autres les travaux de construction d'une école dans le camp de «Shaafat», et du centre «Shay» ainsi que la rénovation de plusieurs écoles. Les frais de réfection de quatre écoles ont été pris en charge pour un montant de 500.000 euros, dans le cadre du programme «Madariss Jamila» (Belles écoles) dédié à la rénovation des écoles dans la Ville Sainte. Il s'agit aussi des travaux de construction d'une unité de neurochirurgie, financée par l'Agence, ainsi que la création d'une unité d'hémodialyse au siège de l'hôpital «Al Matlaa». L'agence a octroyé à l'Association du Croissant Rouge palestinien deux ambulances équipées. En outre, deux conventions ont été signées pour la réfection des logements des familles nécessiteuses dans la ville d'Al Qods pour un coût de 300.000 euros. Un grand projet de construction de 156 unités d'habitat est dans ses phases finales et nécessitera une enveloppe de 18 millions de dollars.

Il a également été procédé à la signature d'une convention avec plusieurs boulangeries d'Al Qods pour approvisionner en pain les familles bénéficiaires.

L'agence a procédé à l'ouverture de la «Zaouïa» marocaine, « l'unique vestige de cachet marocain à survivre à la destruction du quartier Al Maghariba » par les autorités israéliennes. D'autres projets seront également bientôt lancés.

Le Matin

Cookies