PDA

Voir la version complète : Le soleil et médicaments ne font pas bon ménage


Thirga.ounevdhou
15/03/2009, 21h46
Le printemps n'est pas encore arrivé, ce qui n'empêche pas la revue destinée aux médecins Prescrire de publier, dans son numéro de mars, un intéressant article sur les photodermatoses, ces affections cutanées dues à une exposition aux rayons ultraviolets. Car de nombreux médicaments augmentent la sensibilité aux UV. Pour certains, cette propriété est recherchée en thérapeutique (par exemple pour traiter le psoriasis) mais, le plus souvent, c'est un effet secondaire indésirable.

Les photodermatoses surviennent sur des zones non couvertes, donc en général sur le visage, le décolleté, les bras, les mains ou encore le dessus des pieds. Elles peuvent ressembler à des coups de soleil ou à des plaques d'eczéma, induire des pigmentations durables, voire - mais c'est bien plus rare - provoquer un décollement des ongles. D'autre part, certaines affections sont aggravées par l'exposition à la lumière du soleil, comme l'acné, l'herpès récurrent, le lichen plan (des papules violacées parcourues de fins réseaux blanchâtres) et d'autres encore.

L'origine des photodermatoses n'est pas toujours connue, et la sensibilité individuelle aux UV varie beaucoup d'une personne à l'autre. Mais elle est souvent liée à la prise de traitements anti-infectieux, que ce soient des antibiotiques (cyclines, quinolones, sulfamides, etc.), de médicaments contre le paludisme (surtout la quinine) ou des antibactériens. Elle peut aussi être due à des traitements cardiovasculaires (diurétiques ou anti-arythmiques), à des psychotropes, des anticancéreux ou des anti-inflammatoires. D'où l'intérêt de toujours lire les notices et de bien se protéger du soleil. L'arrêt du médicament est à envisager dès les premières réactions cutanées, précise la revue Prescrire . Mais il faut évidemment d'abord demander l'avis de son médecin.
Le point

Cookies