PDA

Voir la version complète : L'ONU met en garde contre une hausse de la demande d'eau


nassim
16/03/2009, 23h53
La demande mondiale d'eau augmente alors que l'accès à cette précieuse ressource demeure insuffisant dans un grand nombre de pays en développement, ont souligné lundi les Nations unies en ouverture du cinquième Forum mondial de l'eau, à Istanbul. L'ONU a également appelé à une meilleure gestion pour limiter les pénuries.

La croissance démographique ainsi qu'une hausse de la production d'énergie, surtout les agrocarburants comme l'éthanol, contribuent à augmenter la demande d'eau, a souligné l'UNESCO (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture) au premier jour de la conférence.

"Avec les pénuries qui augmentent, une bonne gouvernance est plus que jamais essentielle pour la gestion de l'eau. Combattre la pauvreté dépend également de notre capacité à investir dans cette ressource", a souligné Koichiro Matsuura, directeur général de l'UNESCO. Il a exhorté les dirigeants des huit pays les plus industrialisés (G8) qui se retrouveront en juin pour un sommet en Italie à investir dans cette ressource indispensable pour éviter une "crise majeure".

Des milliers de militants, dirigeants d'entreprise, maires et parlementaires participent pendant une semaine au Forum mondial de l'eau, une manifestation organisée tous les trois ans pour promouvoir la préservation, la gestion et l'approvisionnement de l'eau. Le changement climatique et le ralentissement économique mondial sont au menu des débats cette année.

Des policiers turcs sont intervenus pour disperser des manifestants rassemblés près du bâtiment où s'est ouverte la conférence. Des membres d'une organisation turque de gauche s'étaient rassemblés à proximité du site pour dénoncer la privatisation et la vente d'eau comme une marchandise. Une vingtaine d'entre eux, qui essayaient de rentrer dans le bâtiment, ont été arrêtés.

Certains activistes accusent le Forum d'aider de grandes sociétés à promouvoir la privatisation de l'eau. Le Forum, qui compte parmi ses membres la Banque mondiale et le Comité international de la Croix-Rouge, affirme pour sa part qu'il ne représente les intérêts d'aucune entreprise. Reste que des sociétés utilisent la manifestation comme vitrine pour la promotion de produits liés à l'eau.

Selon l'UNESCO, environ 500 millions de personnes en Afrique n'ont pas accès à des sanitaires décents, et 5.000 enfants meurent chaque jour de diarrhées, une maladie qui peut être évitée avec de l'eau propre. Et le nombre de personnes vivant avec moins de 1,25 dollar par jour est à peu près le même que le nombre de personnes qui n'ont pas accès à une eau potable salubre, ce qui montre le lien entre pauvreté et accès à l'eau.

Cinq milliards de personnes, soit 67% de la population mondiale, ne disposeront pas d'un accès à des installations sanitaires décentes en 2030, selon le rapport mondial des Nations unies sur l'évaluation des ressources en eau présenté officiellement lundi à la conférence.

La demande d'eau augmente en partie à cause de l'augmentation, notamment au Brésil et aux Etats-Unis, de la production d'éthanol et d'autres agrocarburants, dont le mode de production nécessite de grandes quantités d'eau et de fertilisants.

source : AP

Cookies