PDA

Voir la version complète : Urbanisme : 28 PDAU à l’étude à Jijel


DZone
19/03/2009, 22h25
Les instruments d’urbanisme se sont renforcés, dans la wilaya de Jijel, par l’étude de 28 plans-directeurs d’aménagement et d’urbanisme (PDAU), soit un plan par commune, a-t-on appris de la direction de l’Urbanisme et de la construction (DUC).

L’enveloppe totale, consacrée à ces opérations, est évaluée à plus de 27 millions de dinars, selon la même source qui précise que parmi ces plans figurent quatorze révisions de plans concernent les localités de Jijel, Taher, Kaous, Emir Abdelkader, El Milia, Erraguene, El Kennar, Sidi Abdelaziz, El Aouana, Ziama Mansouriah, Djimla, Settara, El Ancer et Chekfa. Le programme prévoit également une quarantaine d’études géotechniques se rapportant à des plans d’occupation des sols au niveau de l’ensemble des localités de la région, a-t-on ajouté.

Les buts recherchés à travers ces plans, note-t-on encore de même source, est de trouver des assiettes foncières destinés à la réalisation de projets d’utilité publique et leur mise en conformité avec la réglementation en vigueur, notamment celle qui vise à la protection et la valorisation du littoral ainsi que la sauvegarde de l’environnement dans le cadre du développement durable. L’autre objectif sur lequel misent les pouvoirs publics, est la maîtrise de l’extension urbanistique et éviter, dans la foulée, le développement anarchique. Pour ce qui est des plans-directeurs d’aménagement et d’urbanisme (PDAU), leur nombre est de 42 dont 14 concernés par des opérations de révision au niveau de 28 communes que compte la wilaya de Jijel. Trente plans ont été adoptés et neuf d’entre eux, intéressant les communes de Jijel, Taher, Kaous, Emir Abdelkader, El Milia, Ziama Mansouriah, Erraguene, El Kennar et Sidi Abdelaziz, sont en voie d’achèvement, selon la direction de wilaya de l’Urbanisme et de la construction. Par ailleurs, une centaine de plans d’occupation de sols (POS) ont été inscrits à fin décembre dernier, parmi lesquels 89 adoptés alors 95 d’entre eux ont vu leurs études achevées et cinq en cours. Concernant les études géotechniques, l’on indique que 35 sont déjà achevées et cinq en cours, selon les responsables locaux de l’urbanisme.

Le Financier

Cookies