PDA

Voir la version complète : Maroc : Début d’année difficile pour les exportations


absent
21/03/2009, 02h38
Début d’année difficile pour les exportations
K.R Le : 2009-03-20

Les derniers chiffres rendus publics par l’office des changes montrent une baisse sensible des exportations de phosphates. La même tendance a été observée pour les exportations globales.

En un mois, OCP SA a vendu pour un peu plus de 810 millions de dirhams. Ce chiffre vient en effet d’être rendu public par l’Office des changes. Il se rapporte aux ventes des phosphates pour le premier mois de l’année 2009. Il s’agit d’une nette baisse par rapport à la même période de l’année dernière. En janvier 2008, le Maroc avait vendu pour près de 2 milliards de dirhams de phosphates et dérivés. Qu’est-ce qui explique cette baisse de la valeur des ventes ? La réponse est en rapport avec la baisse des volumes exportés par l’Office chérifien des phosphates en ce premier mois de l’année. Le tonnage écoulé sur le marché extérieur a régressé de 80,2 %, passant de 971.100 tonnes en janvier 2008 à 192.400 tonnes seulement en janvier 2009. En outre, le volume exporté de l'acide phosphorique a reculé de 71,3 %. En janvier 2009, ce sont à peine 34.500 tonnes qui ont pu être écoulées. Pour ce qui est des engrais naturels et chimiques, la baisse a été de l’ordre de 98,7 % avec 2.000 tonnes vendues à l’international.

Cependant, il serait judicieux de faire la comparaison avec le total des exportations durant ce premier mois de l’année 2009. Sur ce point, la tendance est également à la baisse. A fin janvier dernier, ces mêmes exportations de manière générale ont atteint 8,44 milliards de dirhams, en baisse de 24,6 % par rapport au niveau enregistré une année auparavant (11,2 milliards de dirhams). A signaler que les ventes des phosphates et dérivés ont contribué à hauteur de 9,6 % aux exportations globales. Et toujours selon l’Office des changes, tous les groupes des exportations ont connu une baisse durant ces quatre premières semaines de l’année. Comme quoi, la crise économique et financière commence à se faire ressentir dans de nombreux secteurs de l’économie, notamment ceux en rapport direct avec les marchés internationaux. Concrètement, les exportations des demi-produits ont chuté de 54,2 % à 1,34 milliard de dirhams, celles des produits bruts ont baissé de 42,1 % à 694,8 millions de dirhams. Pour ce qui est des exportations des biens de consommation, elles n’ont enregistré qu’une petite baisse d’un peu moins de 4 % à 3 milliards de dirhams, au même titre que les produits alimentaires (-2,9 % à 2,44 milliards de dirhams). La baisse a concerné également les importations globales, qui sont passées de 23,8 milliards de dirhams à 18,7 milliards. Cette baisse est notamment due au recul des importations des produits énergétiques (-46,7 % à 2,7 milliards), des demi-produits (-32,8 % à 3,5 milliards), des produits alimentaires (-24,6 % à 2,4 milliards) et des biens de consommation (-2,4 % à 3,9 milliards).

Cookies