PDA

Voir la version complète : 19 milliards de dollars pour le secteur de l'eau


icosium
22/03/2009, 05h54
Le prochain programme quinquennal prévoit un budget de 19 milliards de dollars pour le développement du secteur des ressources en eau en Algérie sur la période 2009-2014, a annoncé à Istanbul le ministre délégué aux Collectivités locales, et ministre des Ressources en eau par intérim, Daho Ould Kablia.

Ce programme, en cours d'élaboration, comportera la réalisation de plusieurs ouvrages de mobilisation, d’approvisionnement en eau et d’assainissement ainsi que d’irrigation, a indiqué M. Ould Kablia dans une allocution prononcée lors de la conférence internationale des ministres chargés de l’eau tenue en Turquie, dans le cadre du 5ème Congrès mondial de l’eau. Il devra assurer également un «rééquilibre entre les régions du pays et les usages et une équité dans la dotation en eau et les services», a ajouté le ministre, en rappelant que l’Algérie a déjà atteint les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) en matière d’accès à l’eau potable et à l’assainissement. La mise en œuvre de ce dispositif permettra, en outre, de consolider les acquis réalisés à la faveur d’une stratégie nationale de l’eau mise en place par l’Algérie durant la période 2000-2008 pour un investissement global d’une vingtaine de milliards de dollars, destiné à la couverture des besoins en eau domestique, industrielle et agricole «au regard des déficits actuels et de la demande future», a expliqué le ministre. Cette stratégie est axée, entre autres, sur l’accroissement de la mobilisation de la ressource en eau conventionnelle et non-conventionnelle, la réhabilitation et le développement des infrastructures d’adduction et de distribution d’eau potable, l’extension des superficies irriguées pour soutenir la sécurité alimentaire du pays et la réforme du cadre juridique, institutionnel organisationnel pour assurer une bonne gouvernance de l’eau et une amélioration des indicateurs de gestion. Abordant les résultats réalisés à travers cette stratégie, M. Ould Kablia a cité l’augmentation de la dotation journalière par habitant à 165 litres par jour par habitant contre 123 l/j, de disposer, d’ici fin 2009, de 72 barrages d’une capacité globale de 7,4 milliards de m3 et d’une capacité d’épuration de plus de 600 millions m3 par la réalisation de 40 nouvelles stations d’épuration et la réhabilitation de 25 autres, permettant de porter à 86% le taux de raccordement au réseau d’assainissement en 2009.

Pérenniser les investissements

M. Ould Kablia a aussi noté le lancement d’un programme national de réalisation de 13 stations de dessalement de l’eau de mer à travers le littoral algérien pour la mobilisation, à partir de 2011, de 2,3 millions m3 par an. D’autre part, plusieurs actions ont été menées dans le domaine de la gouvernance de l’eau afin de pérenniser ces investissements et assurer une gestion rationnelle et équitable de la ressource, a-t-il indiqué. Il s’agit, particulièrement, de la révision de la loi sur l’eau et la mise en place des conditions de partenariat public-privé dans la gestion des services de l’eau. Outre les travaux du 5ème Congrès mondial de l’eau, le ministre avait également participé jeudi à une réunion des ministres arabes chargés de l'Eau qui se tient en marge de ce Congrès en prévision de la première session du Conseil des ministres arabes de l'Eau qui se tiendra à Alger fin juin 2009. Le 5ème Congrès mondial de l’eau a ouvert ses travaux lundi dernier, en présence des représentants de 180 pays pour débattre de la crise de l'eau qui risque de s'aggraver sous les effets de la croissance démographique et le changement climatique.


Le Financier. 22/03

Cookies