PDA

Voir la version complète : Ziani: Celui qui veut jouer pour l’Algérie doit être ému en écoutant l’hymne national


bledard_for_ever
26/03/2009, 12h28
Depuis son lit d’hôpital, Ziani annonce : Celui qui veut jouer pour l’Algérie doit être ému en écoutant l’hymne national

Par algerienews, jeudi 26 mars 2009 à 12:31 dans Général (http://algerienews.************/General) / Divers (http://www.************/fr/footballfr/)
Envoyer à un ami (http://algerienews.************/sendtofriend/596)
L'international Algerien de l'Olympique de Marseille Karim Ziani s'est une fois de plus confié au quotidien sportif Algerie Le Buteur pour s'exprimer sur des sujets qui interessent beaucoup les fans des Fennecs à deux jours du début des éliminatoires combinées CAN et CM 2010.
Voici l'integralité de l'entretien :

<DIV class=post-content><B>C’est devenu une habitude : lorsque Karim Ziani veut ouvrir son cœur aux supporters des Verts, il choisit toujours Le Buteur et El Heddaf. Encore une fois, il n’a pas dérogé à la règle en nous accordant ce long entretien juste après avoir subi une opération aux adducteurs.

Tout d’abord, comment vous sentez-vous Karim après l’opération ?
Tout s’est très bien déroulé El Hamdoullah et l’opération a été une réussite totale. Je me prépare donc à reprendre la compétition le plus vite possible.

Est-il vrai que vous aviez peur de subir cette opération ?
Qui parmi nous n’a pas peur en pénétrant dans une salle d’opération et en sachant qu’il doit subir une anesthésie générale ? Et puis, c’est la première fois de ma vie que je subis une telle opération, c’est donc normal que j’aie des appréhensions. Comme je n’ai jamais été gravement blessé, je n’ai pas l’habitude de passer sur le billard, donc la moindre petite opération me fait un peu peur.

Y avait-il possibilité d’éviter de passer sur le billard ?
Oui, mais j’ai préféré l’opération parce que je ne supportais plus les douleurs. En plus, le problème des adducteurs s’il n’est pas guéri peut se transformer en pubalgie avec de longs mois d’indisponibilité.
Pour éviter tout ça, j’ai préféré me faire opérer surtout que des rendez-vous importants m’attendent que ce soit avec Marseille ou la sélection.

Est-il vrai que c’est vous qui avez insisté pour subir l’opération ?
C’est faux ! ça a été une décision collective entre moi, le médecin de l’équipe et l’entraîneur. Ce n’est pas possible que je prenne une décision aussi importante seul, je ne suis quand même pas médecin. J’ai discuté avec les responsables du club et d’un commun accord nous avons décidé que je subisse l’opération pour que la blessure ne s’aggrave pas.
Surtout qu’une opération en juin, vous aurait empêché de jouer contre l’Egypte et la Zambie…
Le problème, ce n’est pas seulement le match de l’Egypte ou de la Zambie car Marseille aussi a besoin de moi en cette fin de saison particulièrement importante pour le club. Si je n’avais pas subi l’opération, j’aurais joué avec 70% de mes moyens, supporté les douleurs et pris des risques. Laisser traîner les choses n’aurait pas arrangé Marseille, l’équipe nationale et moi-même. Parlez-nous un peu du parcours de l’OM qui est en train de bousculer Lyon, une équipe intouchable ces 7 dernières années…
Depuis le début, l’OM a fixé des objectifs ambitieux que ce soit en championnat ou en Coupe d’Europe. Vu le groupe qui est en place, je ne suis pas surpris de notre parcours, avec de meilleurs résultats au Vélodrome, on serait aujourd’hui premiers avec une bonne avance sur les autres. Il faut donc lutter jusqu’au bout pour atteindre nos objectifs.

Surtout que vous accueillerez Lyon ?
Il ne faut pas trop focaliser sur ce match, il faut juste penser à récolter le plus grand nombre de points. Pour moi, le championnat se jouera lors des cinq dernières journées.

Quelles sont vos chances de terminer champion ?
Il y a une grande possibilité de voir l’OM terminer non seulement champion, mais aussi de le voir remporter la Coupe de l’UEFA. Personnellement, j’y crois car Marseille doit réapprendre à gagner des titres.

Samedi, l’équipe d’Algérie affronte le Rwanda. Comment voyez-vous le match de loin ?
Au jour d’aujourd’hui, tous les matchs en Afrique sont difficiles, il n’y a plus de grande et de petite équipe. Durant le second tour, nous n’avons récolté qu’un petit point à l’extérieur, donc si on veut aller loin, on doit apprendre à nous imposer loin de chez nous. A commencer par le match de samedi.

Pensez-vous que vos coéquipiers sont capables de le faire ?
Bien sûr ! Sinon pourquoi aller jusqu’au Rwanda ? Je suis convaincu que les gars vont réaliser un excellent début parce que nous avons les moyens d’aller battre le Rwanda chez lui. Nous sommes quand même plus forts qu’eux, mais il faudra tout donner pour ne rien regretter par la suite.

Les supporters algériens qui regrettent votre absence à Kigali, ont peur de vous voir rater le match face à l’Egypte. Qu’avez-vous à leur dire pour les rassurer ?
Pour le match du Rwanda, je suis le premier à regrette mon absence, j’étais d’autant plus déçu que je pensais que les cartons du 2e tour allaient être annulés. Concernant le match de l’Egypte, je dirais aux supporters des Verts que le 7 juin je serai à Blida même avec une seule jambe.

A ce point, ce match est important pour vous ?
Pour moi tous les matchs seront importants et décisifs. Rappelez-vous ce que je vous avais déclaré au lendemain du tirage au sort : je préfère de loin affronter l’Egypte, le Cameroun ou le Nigeria que les adversaires inconnus qui vous créent souvent des problèmes surtout chez eux. Face à l’Egypte par exemple, ce sera un match derby et l’apport des supporters sera plus que déterminant. En plus, dans ce genre de matchs, le coach n’aura même pas besoin de nous motiver.
Ne craignez-vous pas que ce match soit électrique ?
Ecoutez, il ne faut pas se mentir en disant que ce sera un match ordinaire. Non c’est faux ! Toutefois, je sais que les supporters algériens vont donner une leçon de sportivité au monde entier en se contentant uniquement de nous encourager durant tout le match. Notre réponse nous les joueurs, nous la réserverons aux Egyptiens sur le terrain.

Que pensez-vous d’Abou Trika ?
C’est un joueur exemplaire sur et en dehors du terrain. Son comportement parle pour lui, mais sur le terrain ça sera chacun pour soi. Moi, je défendrai le drapeau algérien et lui le drapeau égyptien, j’espère seulement que le match ne sortira pas de son cadre légal car avant tout nous sommes deux peuples musulmans.

Sincèrement Karim, que craignez-vous de ces éliminatoires ?
Rien. Nous avons un groupe soudé qui aura son mot à dire dans ces éliminatoires surtout si nous sommes épargnés par les blessures et les suspensions.

Même avec la présence de l’Egypte dans le groupe ?
Oui parce que la pression sera sur eux puisque ce sont eux les super favoris pour aller en Coupe du monde. N’oubliez pas qu’ils ont remporté les deux dernières CAN auxquelles l’Algérie n’était même pas qualifiée. C’est l’un de nos atouts.

Donc Ziani veut aller au Mondial ?
Pour moi, celui qui pense le contraire est un fou. Au risque de me répéter, la meilleure motivation pour un joueur, c’est de jouer pour aller en Coupe du monde. Quand j’étais jeune, je ne rêvais pas seulement de signer pour un grand club professionnel et de gagner de l’argent, mon but c’était de jouer avec l’équipe nationale de mon pays et d’aller en Coupe du monde. Qu’est-ce qui nous manque pour ne pas viser haut ?
M. Saâdane a déclaré que l’Algérie peut battre l’Egypte même au Caire. Qu’en pensez-vous ? Le coach a raison parce que la pression sera sur eux. Nous jouerons plus libérés surtout que ce groupe a grandi et mûri avec le temps. Non vraiment, je suis convaincu qu’on aura notre mot à dire durant ces qualifications.
A commencer par le match de Kigali…
Si le terrain est en bon état et si l’arbitre est bon, on peut gagner.
C’est le cas au Rwanda, non ?
On nous a dit au Liberia que le stade était en bon état, finalement ce n’était pas le cas. Tant que les joueurs n’ont pas jugé sur place, on ne peut rien avancer.
Que pensez-vous des joueurs d’origine algérienne qui hésitent à choisir l’Algérie comme Mehdi Lacen, le joueur de Santander ?
(Après un long silence) D’abord, je ne veux pas parler de tel ou tel joueur car tout joueur pouvant apporter un plus à l’Algérie est le bienvenu parmi le groupe. Toutefois, ce joueur doit être ému en écoutant l’hymne national. Qu’est-ce qui nous pousse à venir jouer pour l’Algérie si ce n’est l’amour du pays et la fierté de pouvoir représenter tout un peuple ?
Je ne suis pas contre la venue des joueurs d’origine algérienne, mais ces derniers doivent être sûrs de leur choix pour ne pas avoir à le regretter par la suite. Mais je dois dire à tout le monde que ce qu’on ressent au moment de l’hymne national, on ne peut le trouver ni à Manchester, ni au Barça.
Vous êtes parmi les rares joueurs à préférer le 5-Juillet. N’êtes-vous déçu de recevoir l’Egypte à Blida ?
Je continue à croire que l’Algérie doit recevoir dans un grand stade qui permettra à un plus grand nombre de supporters de venir nous encourager. Je respecte l’avis de la majorité surtout que jusqu’à preuve du contraire, le stade de Blida nous a porté bonheur. Espérons que ce sera le cas samedi.
Et si on s’incline à Kigali ?
Je ne pense pas trop à cette éventualité, mais si c’est le cas, il restera 15 points à prendre. Ce ne sera donc pas la fin du monde .

bylkusdu94
26/03/2009, 12h51
Il est génial ce mec! interview à lire et à faire tourner!

justemoi
27/03/2009, 19h01
l'équipe de france est un miroir aux alouettes pour beaucoup et la peur d'une carrière râtée en jouant pour son pays d'origine expliquent un peu ce rejet du bled.
la FAF et le ministrère des sports portent une très lourde responsabilité avec ces vautours qui gravitent autour du foot qui se servent sans retenue des deniers du foot.

l'équipe de l'indépendance et ses valeurs me manquent terriblement.

troll
27/03/2009, 19h06
a mon avis on devient pas algerien ,ou bien on l'est ou bien l'est pas ,il s'agit pas de signer ds un club pour prendre autant de temps et la faute a mon avis ds ce cas reste a saadane qui presk supplie certains .

Cookies