PDA

Voir la version complète : Limiter les stock-options et bonus par décret en France


morjane
26/03/2009, 17h33
C'est désormais officiel : le gouvernement va publier un décret pour interdire l'attribution de bonus et stocks-options aux dirigeants des entreprises aidées par l'Etat. Le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, vient de l'annoncer peu avant midi.

Dans la matinée, on avait appris par l'AFP (Agence France Presse) que, dans une lettre commune adressée aux ministres de l'Economie et du Travail (respectivement Christine Lagarde et Brice Hortefeux), la présidente de la grande organisation patronale française, le Medef, Laurence Parisot (très hostile aux contraintes de l'Etat sur le sujet), et Jean-Martin Folz, président de l'Afep, l'association française des entreprises privées qui regroupe les plus grands groupes du CAC 40, écrivaient : il est tout à fait compréhensible qu'une entreprise recevant une aide publique spécifique ait en contrepartie des obligations définies dans un cadre bilatéral avec les institutions qui la soutiennent".

Le débat va maintenant porter sur la question de la définition de l'aide publique. Mardi soir, dans un discours à Saint Quentin, dans l'Aisne, sur sa politique économique, Nicolas sarkozy avait souligné qu'une entreprise qui recourt au chômage partiel utilise des fonds publics puisque l'Etat finance une partie de ces mesures. Pas sûr que le patronat qui parle dans sa lettre d'"aide publique spécifique" soit du même avis.

Par La Tribune

Cookies