PDA

Voir la version complète : Création d'un groupement pour les projets d'électrification du réseau ferroviaire


bledard_for_ever
26/03/2009, 20h00
Création d'un groupement algérien pour la réalisation de projets d'électrification du réseau ferroviaire


ALGER - Les entreprises Kahrakib et Kahrif, filiales du groupe Sonelgaz et Rail Electr et Infrarail, filiales de la Société nationale du transport ferroviaire (SNTF), ont signé mercredi soir à Alger un accord pour la constitution d'un groupement d'entreprises pour la réalisation de projets d'électrification du réseau ferroviaire. Le groupement dénommé Groupement d'entreprises nationales pour l'électrification du réseau ferroviaire (GENERF), est destiné exclusivement à la réalisation des projets d'électrification du réseau ferroviaire.

bledard_for_ever
26/03/2009, 20h09
Kahrif

http://www.kahrif.com/

kahrakib

http://www.kahrakib.dz/

azouz75
27/03/2009, 10h29
Suite au monopole des compagnies étrangères sur les projets de modernisation des voies ferroviaires

La compagne nationale Sonelgaz ainsi que la Société Nationale de Transport par Voies Ferroviaires ont signé, avant-hier, un accord cadre portant la création d’un consortium qui participera dans les appels d’offres prévus d’être lancés pour l’électrification du réseau national des voies ferroviaires.


Après ce consortium, d’autres groupes nationaux seront créés prochainement qui entreront en concurrence avec d’autres compagnies internationales, notamment Françaises, pour décrocher une partie du programme public des Voies Ferroviaires auquel une enveloppe estimée à 21 milliards de dollars est allouée.


L’accord qui a été signé au siège du Ministère des Transports stipule que le consortium sera composé de deux branches appartenant à Sonelgaz, notamment « Kahrakib » et « Kahrif » et d’autres branches appartenant à la SNTF, à savoir « Rails Electriques » et « Infrarail », dans le cadre d’un consortium temporaire qui vise à participer dans la réalisation d’un projet d’électrification du réseau des voies ferroviaires.


Le Ministre de Transport, M. Amar Tou, qui a été présent dans la signature de l’accord, accompagné par les ministre de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khalil et les deux Présidents Directeurs Généraux de Sonelgaz et de la SNTF, a révélé que consortium a été créé pour moderniser le réseau national des voies ferroviaire durant les cinq prochaines années.


M. Amar Tou a affirmé qu’il est prévu de créer d’autres consortiums, où prendront part la branche du groupe Ferrovial, appartenant à la SNTF, avec d’autres branches de cette dernière pour la fabrication des locomotives de transport de marchandises, en plus d’autres consortiums qui seront composés de la compagnie Française « Alstom » pour la fabrication des locomotives des tramways. L’étude technique et économique de ce projet sera déposée le mois prochain au ministère des Transports.


(c) El Khabar 27/03/2009

------------------------------------------------------

Enfin , il semble qu'ils ont compris !!

mehdoche
27/03/2009, 10h34
Enfin , il semble qu'ils ont compris !!

Yes et c'est tres encourageant. Ils sont sur la bonne voie.

benam
27/03/2009, 11h06
La voie de l'espoir et de la véritable relance.
Tous mes voeux de réussite.

jamaloup
27/03/2009, 15h25
avec une note de frustration quand meme .. c'est ce que l'etat à dû faire il ya dix ans avant le lancement du programme de 150 milliars de bouteflika, un consorsium pour l'autoroute ,un autre pour les barrages , le rail, l'electrification,le batiment ..etc .. et ces groupement nationaux auraient obligatoirement une part du marché, on ne l'a pas fait a cause des election 2009 , et la primauté des delais de livraison sur d'autres considerations ..
ces consorsium auraient acquis de l'experience et ils postuleraient maintenant seuls pour de nouveaux projets en algerie ou ailleur . esperons que ce n'est que partie remise , il n'est jamais trop tard pour bien faire .. mais un exemple tout de meme , parmis tant d'autres sur le gachis que causent nos (ir)responsables à l'economie du pays .

bledard_for_ever
27/03/2009, 16h23
c'est vrai... mais ça aurait pris lagement plus de cinq ans

ce que reprochaient tous les experts à ce plan c'est de ne pas impliquer suffisamment les entreprises nationales..

mais le pays avait pris tellement de retard dans les années 90

Karim28
27/03/2009, 16h50
Jamaloup, Bledard, c'est une question interessante.
Je crois qu'il y a 2 explications:

1- L'urgence de la situation, le gouv voulait avoir des resultats rapides (Eau, transports, logements....)...
2- Une question monetaire. Il faut prendre en compte que l'argent que l'algerie a fait est dans une devise etrangere. En payant des entreprises etrangeres en devises tu limites la creation de dinar et donc on limite les pressions inflationnistes.

C'est donc aussi pour limiter un des effets de la fameuse "maladie Hollandaise".

mehdoche
27/03/2009, 17h39
Karim je partage ton avis. Il y a 10 ans le pouvoir voulait des resultats rapides. Le peuple s'impatientait. Les sociétés nationales auraient du mal à suivre le rythme. Mais aujourd'hui ils ont pris la lecon et c'est tant mieux.

Cookies