PDA

Voir la version complète : 50 millions d'euros pour lancer le nouveaux cluster de Mohammedia à Casablanca.


Beidawi II
27/03/2009, 22h46
Projet Cluster Mohammedia La commune cède des terrains à Schneider et GE3M Les deux groupements créeront plus de 1.400 emplois http://www.lematin.ma/Images/Picto/flecheRouge.gif Publié le : 27.03.2009 | 13h54 La commune urbaine de Mohammedia a exprimé sa volonté d'ériger la cité des roses en tant que ville et vitrine de l'industrie électronique à haute valeur ajoutée au Maroc et accompagner la réalisation de cluster électronique de Mohammedia.

C'est dans ce contexte que le conseil de la ville a approuvé lors de sa session de février 2009 à l'unanimité la session de terrains au groupe Schneider et au groupement GEM3 pour réaliser d'importants projets dans la zone industrielle sud-ouest de Mohammedia. Projets non polluants qui vont constituer le cluster électronique de Mohammedia. Le groupe Schneider spécialisé dans la fabrication de tous les composants électroniques et électriques investira 352 millions de dirhams dans son projet. Un investissement qui créera 960 offres d'emploi.
Pour sa part, le groupement GE3M spécialisé dans l'électronique, le mécatronique et la mécanique de précision s'engage à investir 139 millions de dirhams. Il promet aussi d'employer 516 personnes. Plusieurs sociétés vont s'implanter à proximité de ces deux groupements pour s'assurer plus d'attractivité et de compétitivité. Ce projet, qui créera plusieurs centaines d'emplois, aura un impact significatif tant sur l'activité économique de Mohammedia que de toutes les zones limitrophes au nord de Casablanca. En même temps, il insufflera une dynamique à d'autres secteurs en lien direct ou indirect avec l'électronique et la mécatronique.

Il permettra aussi à la ville d'étoffer sa capacité de création d'entreprises et d'investissement, tout en donnant l'accès à un nouveau savoir-faire et au développement de nouveaux métiers aux standards mondiaux. Le choix de Mohammedia s'explique par sa capacité d'accueillir des entreprises spécialisées dans ces métiers et par un contexte industriel déjà favorable. Il est à signaler que le développement de l'industrie de l'électronique à Mohammedia, aura un impact positif sur les autres industries de la ville vu que les produits qu'elle fabriquera augmenteront la productivité, modifieront la structure des goûts et permettront d'envisager de nouveaux produits et services. Les projets susvisés ne manqueront pas de donner une cadence salvatrice au développement de la cité des fleurs, ville qui s'engage sur divers fronts pour soutenir tout projet destiné à consolider sa vocation de développement économique et social.
Il est à noter que la 1re tranche du cluster électronique de Mohammedia sera lancé par la signature de la convention-cadre enter l'Etat, le groupement du projet et Med. Z. De même, des discussions ont été engagées avec l'université Hassan II de Mohammedia pour faire bénéficier le pôle électronique de Mohammedia du potentiel que recèle cette université.

Par ailleurs et en vue de répondre à la demande pressante de cluster électronique de Mohammedia il a été convenu de lancer une deuxième tranche du projet sur la 2e tranche de la zone industrielle sud ou ouest de Mohammedia.
Il convient de signaler que la réalisation du cluster électronique de Mohammedia est un atout qui lui donnera une nouvelle impulsion dans son potentiel de croissance. Actuellement, le secteur de l'électronique et de l'électrique emploie 32.500 personnes, ce qui représente plus de 7% de l'emploi industriel. Il est considéré comme le secteur qui s'exporte mieux.
------------------------------------------------------------------
Présentation de la cité électronique

Sur le plan du marketing international, le projet de la cité électronique confère à Mohammedia un positionnement clair en matière d'électronique et de mécatronique. En effet, le regroupement de différentes entreprises dans un même pôle permettra de mieux s'imposer sur le marché européen avec notamment la mutualisation des moyens d'ingénierie mécanique et électronique, l'optimisation des services communs (marketing et prospection à l'exportation, logistique, douane, groupement des achats de matières premières, transport personnel, restaurant et, éventuellement, administration, comptabilité, système d'information,…). L'objectif: anticiper les besoins des grands donneurs d'ordre, valoriser les prestations de sous-traitance vers l'industrialisation et le design, bâtir le premier pôle de fabrication de composants et d'intégration de produits mécatroniques et surtout créer un environnement industriel favorable pour inciter les grands donneurs d'ordre à s'implanter au Maroc. Rappelons que la production d'équipements électroniques en Europe représente un chiffre d'affaires de l'ordre de 240 milliards d'euros, soit 2.640 milliards de DH. Le nombre d'entreprises qui y exercent s'élève à 45.853. Les effectifs avoisinent 1.004.908, selon les chiffres d'une étude réalisée en 2005 par le cabinet d'études iSuppli. D'après le même cabinet, l'Europe est en position de force dans ces métiers avec 44% de la production mondiale. Une aubaine pour le Maroc qui pourra, une fois la Cité électronique créée, attirer une partie de ces entreprises vers le Royaume.
Par Abdelmajid Boustani | LE MATIN
Le 26/03/09

Beidawi II
28/03/2009, 00h47
La nouvelle ZI de Mohammedia a connu un succès inédit depuis son ouverture en 2003, et actuellement elle connait un agrandissement.
Ce cluster j'espère, devra conforter la ville dans son choix de ville verte, au lieu de rester ce qu'elle est devenue, une ville de pollution et d'asthmatiques

Cookies