PDA

Voir la version complète : Algérie : La pomme de terre au pinacle


Page : [1] 2

Laayoune
29/03/2009, 20h11
dimanche 29 mars 2009.

70 ou 75 dinars, c’est le prix affiché pour la pomme de terre par tous les revendeurs des étals en Algérie. Les marchands de fruits et légumes sont unanimes à déclarer qu’au niveau du marché du gros, le prix de la pomme de terre est de 68 dinars.


« C’est la loi de l’offre et de la demande. Au niveau du marché de gros, les quantités proposées sont minimes », observe sèchement un marchand. Et pour cause, « la pomme de terre proposée actuellement est celle qui est stockée et les spéculateurs ne veulent en aucun cas vendre de grandes quantités », ajoute le même marchand.
Pour ne pas rebuter les clients, cet autre marchand a trouvé une astuce. Le cageot de pomme de terre est trié. Le petit calibre est cédé à 50 dinars, le gros à 75 dinars. Mais hier, les ménagères et les pères de famille ont boudé ce légume, naguère considéré comme celui du pauvre.
Du côté de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), Kamel Bousmid, chargé de l’organique, pointe du doigt les intermédiaires « nombreux à parasiter le marché des fruits et légumes ». « Un chargement peut passer par plusieurs spéculateurs avant d’atterrir chez le consommateur », affirme-t-il. Les agriculteurs de Ain Defla cèdent, selon lui, la pomme de terre à 33 dinars.
« Etant donné que l’agriculteur ne paye ni impôt ni TVA, en principe il doit vendre avec la facture et prendre sa réelle marge », précise-t-il. Ce responsable propose une réorganisation du marché des fruits et légumes et une lutte contre les intermédiaires qui gagnent en deux temps trois mouvements de l’argent sur le dos des citoyens.
Mais chez M. Seraoui, président de la filière de la pomme de terre, c’est une autre explication qui est donnée à cette soudaine flambée du prix de la pomme de terre. « Il s’agit, dit-il, de produit de l’arrière saison », observe-t-il. En d’autres termes, les prix pratiqués actuellement sont récurrents et interviennent à la même période de chaque année.
Toutefois, il tient à rejeter la responsabilité sur les ministères des Finances et du Commerce « qui ont la charge de réguler le marché du point de vue des prix et des quantités de pomme de terre à écouler quotidiennement ». En outre, il relève que la récolte de saison n’a pas encore débuté. « D’ici quinze jours, le marché connaîtra un flux important de ce légume, ce qui aidera à la stabilisation du marché », assure-t-il.
Pour la prochaine récolte, il indique que plus de 120.000 tonnes de semences ont été plantées dans plus de 35 mille hectares rien que dans la wilaya de Ain Defla.


Horizons


El Annabi.

Laayoune
29/03/2009, 20h22
On est loin des 40-50 dinars dont parlait certains ici ! :mrgreen:

Laayoune
29/03/2009, 20h56
Ewa tzezentou ? :mrgreen:

zemfir
29/03/2009, 21h17
les frittes omelettes sont devenus un luxe au pays de l'iza wa l'kararma:cry:

Sandigo
29/03/2009, 22h26
A savoir le nombre de tous les articles que j'ai lu sur les pommes de terres, je crois qu'il faut adresser une lettre à bouteflika pour qu'il désigne un ministère spécial, à sa culture et vente.

absent
29/03/2009, 22h37
Ewa tzezentou ? :mrgreen:
Ca veut dire quoi?
Si ca t'interesse tant que ca, tu peux te procurer un grand camion et faire Layoune-Tindouf en pomme de terre ;)

jamaloup
29/03/2009, 23h11
Pour la prochaine récolte, il indique que plus de 120.000 tonnes de semences ont été plantées dans plus de 35 mille hectares rien que dans la wilaya de Ain Defla.
********************************
dans un mois commencera la recolte dans la region de ain defla , suivi immediatement de oued souf, les quantitées encore stoquées dans les frigos seront immediantement lachées sur le marché , et elle s'ecroulera a 5 da le KG ,vers le mois de novembre la recolte de pringtemps commence a baisser les stockeurs vident le marché ,elle grimpe , elle atteindra 50, 60,70 da pour qque semaines, la deuxieme recolté plantée au mois d'aout commence alors à etre recolté et c'est la deuxieme chute ..
mais ce que je ne comprend pas ploi un marocain s'interesse ala culture de pomme de terre en algerie?

DZone
29/03/2009, 23h19
mais ce que je ne comprend pas ploi un marocain s'interesse ala culture de pomme de terre en algerie?
S'il avait quelque chose de plus interressant chez lui , il ne s'interresserait pas à ce qui se passe chez les autres , comme dit la sagesse populaire chez nous : el kassab yaksab wal 3assass yahsab !

DZone
30/03/2009, 00h13
«A présent, nous menons une opération d’identification de terres dans les régions du Sud, à savoir Khenchela, Djelfa, Messâad et Biskra, pour planter de la pomme de terre. L’objectif de cette opération est d’avoir des stocks afin de faire face à la pénurie et à la spéculation. Nous allons cultiver au moins 50.000 ha», a indiqué M.Ferroukhi en marge du Forum international sur l’huile d’olive.

S’exprimant sur la flambée des prix de la pomme de terre qui s’est vendue jusqu’à 80 DA le kg, l’orateur a renvoyé ce pic «à la pluie, le vent, l’offre et la demande...qui nous ont coûté 10% de perte du total de la production de cet aliment.» Plus explicite, il dira: «Le prix de ce produit s’est envolé parce que cet aliment est hors saison», ajoutant «qu’un prix hors saison ne peut pas être comme un prix saison».

Voulant rassurer les consommateurs, le représentant du ministère de l’Agriculture a indiqué que «le prix de la pomme de terre verra une baisse dans le courant du mois d’avril prochain». Il recommande, toutefois aux consommateurs de cibler les marchés, là où il y a des prix raisonnables, comme ceux de Boumati ou Bachjerrah. «Sinon, mangez des artichauts, c’est moins cher!», ironise-t-il.

L'Expression

ElHassan
30/03/2009, 00h27
Au fait, c'est quoi les problèmes de l'Agriculture en Algérie ?

Celeron
30/03/2009, 04h04
Voila les problemes de l'agriculture en Algerie:

PIB agricole :

Maroc : millions de $ US 9 964
Algérie : millions de $ US 10 923


http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/e...rait/maroc.pdf (http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/econm_finnc/conjn_econm/compr_inter/pdf_portrait/maroc.pdf)

http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/e...it/algerie.pdf (http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/econm_finnc/conjn_econm/compr_inter/pdf_portrait/algerie.pdf)

ayoub7
30/03/2009, 08h19
Un gouvernement de batata ne peut que faire de la politique de batata.

jamaloup
30/03/2009, 08h45
ayoub va voir ailleur , l'agriculture algerienne est un sujet qui te depasse , occupe toi de la culture de cannabis de ton gouvernement , elle est florissante ,t'as de quoi etre fier ...

AbouSeif
30/03/2009, 09h10
d'importantes quantités de pommes de terre franchissent quotidiennement la frontière ouest, ce qui explique sa rareté et la hausse des prix.
mais maâlich, on est solidaires nous, on partage le peu que nous avons avec nos frères.

ameur
30/03/2009, 09h25
Un gouvernement de batata ne peut que faire de la politique de batata.
la politique de batata est meilleure qu'une politique pro-sioniste

Celeron
30/03/2009, 09h55
La pomme de terre flambe à 9 dirhams le kg au maroc

Hausse sans précédent de tous les produits frais

· Grand écart de prix entre le gros et le détail

Dure, dure la vie! s’exclame cette ménagère qui inspectait le rayon des fruits et légumes dans une grande surface sans toutefois se décider à faire ses emplettes. «La flambée des prix est quasiment généralisée à tous les produits», renchérit une autre. Et aucune place de commercialisation n’a été épargnée par la hausse y compris les souks des quartiers populaires. Même si dans ces marchés la qualité des produits s’avère relativement moyenne à faible.
Qu’on en juge par les chiffres. Mis à part les tomates qui sont négociées entre 2,50 et 3,50 DH/kg, tous les autres produits maraîchers ont de loin franchi la barre des 6 DH/kg, voire plus. Les pommes de terre atteignent jusqu’à 9 DH/kg pour les variétés Nicolas et Diamant lorsqu’elles sont lavées. Les prix des mêmes variétés chutent à 6 DH/kg s’agissant de légumes non lavés tout comme de petits calibres. Relevés sur le marché du quartier du Mâarif, ces niveaux de prix recouvrent un différentiel de l’ordre de 2,30 à 4 DH/kg en comparaison avec le marché de gros. L’écart se creuse davantage pour ce qui est des tomates.
Sur le marché de gros de Casablanca, les prix de ces fruits ont variés hier entre 1 et 2 DH/kg alors qu’ils se situaient le jour même entre 0,80 et 1,15 DH/kg sur le marché d’Inezgane, dans la région du Souss. Sorties de la station de conditionnement Salmia à Casablanca, les tomates et pommes de terre (lavées) ont été vendues respectivement à 1,10 et 2,50 DH/kg. La même station a cédé l’haricot plat à 0,20 DH/kg alors qu’il est proposé à 10 DH le kilo dans les grandes surfaces. A noter que cette variété est peu consommée par les ménages. A part l’exportation, sa destination principale demeure la restauration hôtelière. A Inezgane, marché de proximité de la station balnéaire d’Agadir ses prix varient entre 6 et 8 DH/kg. Sur cette place, les transactions se réalisent directement entre producteurs, grossistes et détaillants. Et c’est le tout-venant qui est de mise. Autrement dit, la qualité des produits est de loin supérieure à celles des écarts de triage dégagés par les stations de conditionnement. Poivron, courgette et concombre ont été cédés mardi entre 2,20 et 2,70 DH/kg. Cette fourchette est à augmenter de 25% pour le marché de gros de Casablanca et de 150% pour ce qui est du commerce du détail. Les oignons cédés, stade gros, entre 5 et 5,50 DH/kg sont revendus à 8, voire 10 DH/kg. Les prix des carottes et navets, toutes variétés confondues, passent aussi du simple au double. «A tel point que le couscous aux sept légumes est devenu un luxe», commente une ménagère. Les fruits ne sont pas en reste. La navel est revendue à 7 DH/kg, les pommes délicieuses entre 25 et 30 et les bananes à pas moins de 12 DH alors que les prix de gros se situent respectivement à 4, 17 et 5,50 DH/kg.
Pourquoi cette cherté et pourquoi il y a tant d’écart entre les prix de gros et le détail? S’interrogent les consommateurs, surtout que la production ne souffre d’aucun déficit à l’exception de la pomme de terre. Le froid, l’accès difficile aux champs suite à la pluviométrie abondante, le renchérissement des frais du transport et de la main- d’œuvre, autant de facteurs pour expliquer la flambée. Sans oublier, bien évidemment, l’intervention de l’armada des intermédiaires. Celle-ci agit à tous les niveaux des circuits de la commercialisation. Téléphone mobile aidant, elle parvient à faire et à imposer le prix qui lui convient. Ceci quel que soit le niveau d’approvisionnement du marché. Conséquence, seuls les producteur et consommateur font les frais de ces agissements. Et la tendance haussière actuelle ne touche pas seulement les fruits et légumes. Elle est quasi généralisée à tous les autres produits alimentaires.

7 millions de tonnes

Le secteur des fruits et légumes occupe une superficie de près de 700.000 ha dont 460.000 ha de plantations fruitières (non compris l’olivier) et 240.000 ha de cultures maraîchères. En moyenne, la production globale est de l’ordre de 7 millions de tonnes dont près de 3 millions de fruits et 4 millions de légumes. Ce secteur se caractérise par une grande diversité des espèces. Elles sont regroupées en plusieurs sous-secteurs, dont les principaux sont les suivants: les agrumes, l’amandier, les rosacées fruitières, la vigne, le palmier dattier, le bananier et les cultures maraîchères.
Les cultures de primeurs (hors saison) constituent un des piliers de ce secteur et occupent une des premières places dans nos exportations. Avec une superficie moyenne de 30.000 ha, les primeurs assurent une production totale de près de 1,5 million de tonnes dont 580.000 tonnes exportées.

A. G.(24/02/09)

azouz75
30/03/2009, 10h10
La pomme de terre flambe à 9 dirhams le kg au maroc



Sans commentaire !!

nor1
30/03/2009, 13h31
celeron:

Pentium : La pomme de terre flambe à 9 dirhams le kg au maroc



Faux! Pentium a rajouté 2 DH de plus (0,20 euro) :mrgreen: C'est ta devise de mentir!
http://www.lavieeco.com/economie/13179-maroc-pommes-de-terre-a-7-dh-carottes-a-8-dh%E2%80%A6-les-legumes-hors-de-prix.html

75 dinars waoow! Purée elles ont été bichonnées une par une!

Bonne discussion sur BATATA:D

azouz75
30/03/2009, 14h13
Faux! Pentium a rajouté 2 DH de plus (0,20 euro) C'est ta devise de mentir!


Ben non INTEL, et la réponse est dans l'article que t'as posté ( tu ne l'as pas lu ?!! :rolleyes: )


Au marché de gros de Casablanca, la carotte est vendue entre 5 et 6 DH le kg, tout comme les oignons et les poivrons. Les pommes de terre, les plus consommées par les ménages, coûtent entre 4,50 et 6 DH le kg.


ça c'est les prix au marché de gros, chez les deataillants, elle coute pas moins de 8 DH. ;) BON APPETIT

Sandigo
30/03/2009, 14h19
Au fait, c'est quoi les problèmes de l'Agriculture en Algérie ?ce qui est produit, n'est pas tout le temps mangeable.

mansali06
30/03/2009, 14h20
La pomme de terre

Qu’on en juge par les chiffres. Mis à part les tomates qui sont négociées entre 2,50 et 3,50 DH/kg, tous les autres produits maraîchers ont de loin franchi la barre des 6 DH/kg, voire plus. Les pommes de terre atteignent jusqu’à 9 DH/kg pour les variétés Nicolas et Diamant lorsqu’elles sont lavées. Les prix des mêmes variétés chutent à 6 DH/kg s’agissant de légumes non lavés tout comme de petits calibres. Relevés sur le marché du quartier du Mâarif, ces niveaux de prix recouvrent un différentiel de l’ordre de 2,30 à 4 DH/kg en comparaison avec le marché de gros. L’écart se creuse davantage pour ce qui est des tomates.

La source

http://www.leconomiste.com/article.html?a=91548

ElHassan
30/03/2009, 16h18
Les pommes de terre atteignent jusqu’à 9 DH/kg pour les variétés Nicolas et Diamant lorsqu’elles sont lavées.On parle pas de la même agriculture, nos produits franchissent les frontières, il est question de calibre, qualité, variété, lavé ou non lavé etc...

Donc on ne peut comparer le prix de la BATATA Marocaine et la BATATA Algérienne.

Je suis sûr que votre batata ne franchirait pas les Frontière Algérienne.

Massnsen
30/03/2009, 16h27
d'importantes quantités de pommes de terre franchissent quotidiennement la frontière ouest, ce qui explique sa rareté et la hausse des prix.
mais maâlich, on est solidaires nous, on partage le peu que nous avons avec nos frères.

Arrêtes tes gamineries !
Même si le Dirham dépasse fortement la valeur du Dinar, la pomme de terre est beaucoup moins cher de l'autre côté de la frontière.
Par contre quelques aliments de base comme l'huile, le lait et céréales sont moins chers en algérie parce qu'ils sont toujours subventionnés par l'état.

azouz75
30/03/2009, 16h35
Même si le Dirham dépasse fortement la valeur du Dinar, la pomme de terre est beaucoup moins cher de l'autre côté de la frontière.


:rolleyes: 8 à 9 DH au maroc et 70 à 75 DA en ALgérie, faites vos jeux !!

Par contre quelques aliments de base comme l'huile, le lait et céréales sont moins chers en algérie parce qu'ils sont toujours subventionnés par l'état.

Les mêmes produits de base sont subventionnés de l'autre côté aussi, mais bon ce n'est pas le sujet.

ElHassan
30/03/2009, 16h40
Arrêtes tes gamineries !
Même si le Dirham dépasse fortement la valeur du Dinar, la pomme de terre est beaucoup moins cher de l'autre côté de la frontière.
Par contre quelques aliments de base comme l'huile, le lait et céréales sont moins chers en algérie parce qu'ils sont toujours subventionnés par l'état.

Merci khouya Massnsen. Nos deux pays ont en fort à faire au niveau agricole !

ROUMI
30/03/2009, 16h44
:rolleyes: 8 à 9 DH au maroc et 70 à 75 DA en ALgérie, faites vos jeux !!


Malek azouz tu as changé, tes interventions ne sont plus aussi sages qu'auparavant, serais tu passé du coté obscure de la force!!!;)

azouz75
30/03/2009, 17h03
Malek azouz tu as changé, tes interventions ne sont plus aussi sages qu'auparavant, serais tu passé du coté obscure de la force!!!


j'ai dit quelque chose de mal ? j'ai manqué de respect à quelqu'un? qu'on me le dise, et je presente mes excuses de suite.

Sinon pour la phrase j'ai juste essayé de détendre un peu les esprits.

Alors à combien la PM chez toi ?

moi je la paye en ce moment à 4 euros les 10 Kilos ;)

rodmaroc
30/03/2009, 17h04
Azouz tu as tout à fait raison les prix des fruits et legumes à casa sont inhabituellement élevés ces temps-ci(mais dans les autres villes ils sont quand meme bcp moins chèrs). mais il suffit de prendre sa voiture et d'aller dans un souk à 15 ou 20 km de la ville,pour faire ses courses à des prix trés corrects.bon evidemment la majorité des casablancais n'ont pas le temps de faire ca, on taf comme des malades.

sinan
30/03/2009, 17h11
Azouz tu as tout à fait raison les prix des fruits et legumes à casa sont inhabituellement élevés ces temps-ci(mais dans les autres villes ils sont quand meme bcp moins chèrs). mais il suffit de prendre sa voiture et d'aller dans un souk à 15 ou 20 km de la ville,pour faire ses courses à des prix trés corrects.bon evidemment la majorité des casablancais n'ont pas le temps de faire ca, on taf comme des malades.

Pareil partout mon ami,

elle est trop stupide cette guerre de batata entre algeriens et marocains. arretez d'etaler vos pauvretés sur le net vos avez pas honte??

silence2
30/03/2009, 17h11
rien ne va plus .....:lol:
faites vos jeux ,vous misez sur QUelle P.D.T ?:mrgreen:

Cookies