PDA

Voir la version complète : Le fléau du kidnapping en Afrique du sud


KILOU28
05/04/2009, 21h13
Un fléau qui rapporte !

En colombie, mais aussi au mexique et depuis peu en Argentine, l'enlévement est devenu un business florissant que les autorités légales ont grand peine à enrayer.Etat des lieux.

Le kidnapping est-il le nouveau grand fléau du XXIeme siecle en Amerique du sud ? En Colombie, où le phènoméne reste le plus étendu, 20 000 personnes ont étés prises en otage, ces dix dernieres années. Thierry Gaytan,réalisateur du documentaire diffusé sur M6 (france),nous explique que " le danger est omniprésent.
La colombie est un très beau pays où tout peut arriver,capable de basculer soudainement comme si c'etait la fin du monde "
La population vit ainsi de presenter quelques signes extérieurs de richesse, ou simplement d'aisance, pour devenir une cible. Ces enlévements sont souvent l'oeuvre de petits truands qui reclament plusieurs millions de dollars aux familles sans savoir si celles-ci sont dans la capacité de payer. Debute alors une longue periode de tractations entre résultat..." Très souvent, les familles paient et les détenus sont quand meme assasinés ", deplore Gaytan.Et s'ils n'arrivent pas à obtenir l'argent, ils revendent leur " marchandise " aux farcs.
Le groupe armé révolutionnaire qui avait enlevé Ingrid Betancourt est capable de détenir des otages pendant des années en attendant d'etre payé...
Contacté, le Quai d'Orsay nous confirme ainsi que certains endroits sont plus que déconseillés aux ressortissants français: " les 3 quarts de la Colombie constituent une zone à eviter."
La liste des précautions à prendre lorsqu'on décide malgré tout de se rendre dans ce pays parle d'elle-meme: sont déconseillées les zones rurales à cause de la présence de groupes armés illégaux, les zones frontalieres pour la forte présence de mafias et la coté pacifique où sévissent les farcs.
Dans les villes, les recommandations sont multiples: " Ne jamais héler un taxi dans la rue, ne pas se meler à unattroupement qui pourrait rapidement dégénérer et se méfier des attaques à la scopolamine, une drogue versée dans un verre ou soufflée au visage qui occasionne une perte de connaissance ", précise le représentant du Quay d'Orsay.

DES PAYS GANGRENE PAR LA CORRUPTION POLICIERE

Ce business tend à se répandre dans d'autres pays d'Amerique du sud. Au Mexique, où s'est aussi rendu Thierry Gaytan pour futur reportage: " Le mexique est en train de vivre ce qu'a connu la Colombie.
En vingt-quatre heures, j'ai filmé sept assassinats." La population, épuisée, a organisé le 30 aoùt 2008, une marche pour protester contre les kidnappings mais rien n'y fait dans un pays " gangréné par la corruptio policiére", ajoute Gaytan.
L'ambassade du Mexique que nous avons contactée, préfére mettre l'accent sur le travail de la police et les 7 500 ravisseurs en prison. " Nous ne sommes pas pays en guerre." Au Quai d'Orsay, on conseille malgré tout de se méfier losque l'on effectue une operation de retrait d'argent et d'avoir toujours a portée de main 20 dollars afin de donner satisfaction à un éventuel agresseur.
Enfin, en Argentine se developpe depuis peu le kidnapping express: enlevée dans la journée, les truands réclament 5 000 à 10 000 dollars pour libérer la victime dans la soirée.
Le business du kidnapping semble avoir encore de beaux jours devant lui.

Eric bouche

Cookies