PDA

Voir la version complète : Steven Green jugé: Massacre et viol autour d'un whisky !


thiziry
06/04/2009, 22h19
Le meneur présumé d’une équipée sauvage en Irak qui s’est soldée par le viol et le meurtre d’une jeune fille de 14 ans et l’assassinat de sa famille, est jugé à partir de lundi par une cour civile du Kentucky (centre-est) où il risque la peine de mort.

Steven Green, un ancien soldat, renvoyé de l’armée pour « trouble de la personnalité » avant la découverte du massacre, est soupçonné d’avoir été l’initiateur de l’expédition criminelle, une nuit de mars 2006 avec quatre autres soldats. Les quatre autres militaires ont déjà été condamnés devant une cour martiale où ils ont livré des détails sordides sur les faits.

Les cinq hommes auraient fomenté leur méfait en buvant du whisky au cours d’une partie de cartes à un poste de contrôle à Mahmoudiyah, à 30 km au sud de Bagdad. Le soldat Green aurait dit à ses amis qu’il « voulait se rendre dans une maison et tuer des Irakiens », a dit l’un des soldats jugés, James Barker, qui a été condamné à la prison à vie.


Les militaires s’étaient habillés de noir et avaient mis des masques afin de passer pour des insurgés avant de se diriger vers la maison de la jeune fille, Abeer Kassem Hamza al-Janabi, qu’ils avaient aperçue auparavant marchant dans le village.


Ils avaient décidé que celle-ci serait une cible facile pour leur intention préméditée « d’avoir des rapports sexuels avec une femme irakienne » car le père était le seul homme de la maison où vivaient également sa mère et sa petite soeur de 6 ans, selon le sergent Paul Cortez également condamné à la prison à vie.


M. Cortez a avoué avoir violé la jeune fille pendant que M. Barker la tenait. Les deux hommes ont ensuite échangé leur position, puis ils ont entendu quatre ou cinq coup de feu depuis une chambre où Green avait emmené le père, la mère et la petite-fille de 6 ans, a dit M. Cortez.


Steven Green a ensuite tué la jeune fille après l’avoir violée à son tour. Les soldats ont enfin mis le feu à la maison à l’aide de kérosène. Ils sont ensuite retournés à leur poste de contrôle, à environ 200 mètres de la maison, pour y manger des ailes de poulet.


Le quadruple meurtre, d’abord attribué à des milices irakiennes, a soulevé l’indignation en Irak et aux Etats-Unis quand il a été révélé trois mois plus tard, après un incident qui a vu l’enlèvement et le meurtre de deux soldats.


« Cela va être une affaire difficile a défendre », a reconnu Darren Wolff, l’un des avocats commis d’office pour Steven Green. « La défense que nous allons suivre est qu’il y a plus dans cette histoire que ce qu’ont bien voulu dire les co-accusés », a-t-il dit.


M. Green devra répondre de 17 chefs d’accusation, dont viol, meurtre et obstacle au déroulement de la justice. Lors de son arrestation par le FBI au domicile de sa grand-mère en Caroline du Nord (sud-est) il a déclaré : « vous pensez peut-être que je suis un monstre ». « Ce sont George Bush et Dick Cheney qui devraient être arrêtés », a-t-il ajouté.


Les avocats de M. Green n’ont pas réussi à le faire renvoyer devant un tribunal militaire, qui selon eux était susceptible de tenir compte de la situation en Irak. Ils ont aussi renoncé à plaider l’absence de capacités mentales de leur client.


Le soldat Jesse Spielman a également été condamné à la prison à vie pour sa participation aux faits. Le dernier complice Bryan Howard, qui s’était contenté de faire le guet, a écopé de 2 ans et 3 mois de prison pour obstruction à la justice.


(d’après AFP)

http://www.endthiswar.org/passport.jpghttp://cache.daylife.com/imageserve/0bzS2eQ4LW7n4/340x.jpg

Cookies