PDA

Voir la version complète : Christian Lang “Il faut vite oublier et tourner la page”


carlos
06/04/2009, 22h51
Christian Lang revient sur l’élimination de son équipe en ligue des champions“Il faut vite oublier et tourner la page”http://www.depechedekabylie.com/photos/2085/2085_68994.jpgLe coach kabyle, Christian Lang qui nous a rendu hier après-midi une visite de courtoisie, a bien voulu répondre à nos questions. Dans cet entretien, le technicien français, qui se dit très déçu par l’élimination de son équipe en ligue des champions, estime qu’il va falloir désormais mettre le cap sur le championnat, à commencer par bien préparer le prochain match face à Saida
La Dépêche de Kabylie : On imagine que vous êtes encore sous le coup de la déception après cette élimination en Ligue des champions d’Afrique, n’est-ce-pas coach ?
Christian Lang : Tout à fait. Vous savez ce n’est pas facile de digérer aussi rapidement une élimination en Ligue des champions d’Afrique. Cela dit, la déception est toujours là, mais il va falloir vite oublier cette élimination et penser plutôt a la suite du parcours en championnat. Après tout ce n’est pas la fin du monde et la vie doit continuer. Le football est ainsi fait. La Ligue des champions est certes terminée, mais ce n’est pas pour autant que nous allons croiser les bras. Nous avons autre chose à faire, à commencer par bien préparer la prochaine sortie qui nous attend face au MC Saida.

Pensez-vous justement que les joueurs auront, après cette élimination, le mental voulu pour bien préparer ce match face à Saïda ?
Nous n’avons pas d’autre choix que celui de se remettre au travail et de se concentrer sur la suite du championnat. L’élimination est consommée et nous sommes contraints de faire avec. Les joueurs sont conscients de la mission qui les attend. Ce sont des professionnels et je pense qu’ils auront le mental voulu pour bien préparer ce rendez-vous. Nous sommes rentrés hier à minuit et ce n’est que demain à partir de 15h que nous reprendrons les entraînements. Ce sera une occasion de discuter avec eux et de voir où en sont les choses, notamment sur le plan moral. Nous allons axer notre travail durant ces quelques jours qui précèdent cette rencontre face à Saïda sur le volet psychologique et je suis persuadé que les garçons auront la capacité de surmonter cette épreuve difficile et se transcender pour aller de l’avant. En tous cas, les joueurs doivent comprendre qu’ils n’ont rien à se rapprocher concernant cette élimination. Ils ont fait de leur mieux, mais la réussite nous a tourné le dos. En parlant justement de l’élimination, je dois signaler que l’arbitre ne nous a pas ménagés dimanche dernier et je pense qu’il est pour beaucoup dans notre défaite. Aussi les conditions dans lesquelles s’est déroulé le match étaient loin d’être favorables. Je dirai même que je n’ai jamais évolué dans une telle atmosphère où l’on a usé de moyens machiavéliques pour nous déstabiliser.

Vous faites certainement référence au laser…
Oui, c’est la première fois de ma vie de joueur et d’entraîneur que j’ai vu ce genre de comportement dans un stade de football. Je me suis d’ailleurs manifesté à cet instant, car à mon sens, l’arbitre devait arrêter la rencontre sur le champ.

Avez-vous rencontré le président Hannachi à propos de votre avenir avec la JSK, après la fin de saison en cours ?
J’ai rencontré effectivement le président, mais nous avons discuté d’autre chose. A ma connaissance, Lang n’est pas la priorité actuelle de la JSK. Nous avons un parcours qui nous attend et une saison à terminer.
Donc la priorité se situe à ce niveau. Concernant mon cas, je pense que nous avons le temps de discuter de tout cela le moment voulu.
Mais encore une fois aujourd’hui la priorité, c’est la suie du parcours en championnat.

Entretien réalisé par S. Klari
(http://www.depechedekabylie.com/rub.php?id=12&ed=MjA4NQ==)

absent
07/04/2009, 18h48
Tourner la page, changer d'entraineur, et changer de joueurs.

Cookies