PDA

Voir la version complète : Sahara occidental : Obama doit choisir


Page : [1] 2

Ben Tachefine
08/04/2009, 15h42
Sahara occidental : Obama doit choisir
mercredi 8 avril 2009, par Stéphanie Plasse

Des sénateurs et des experts américains exhortent leur président à se positionner

La question du Sahara occidental fait débat aux Etats-Unis. La semaine dernière, deux rapports, l’un élaboré par des experts en matière de politique étrangère, et l’autre par des sénateurs, ont exhorté le président américain, Barack Obama, à se positionner sur l’avenir de cette région. Depuis plus de trente ans, ce territoire non autonome, situé au sud du Royaume chérifien, est au centre du conflit entre le Maroc et l’Algérie. Convoité pour ses richesses naturelles, le Sahara occidental représente un intérêt économique majeur pour les pays du Maghreb et les Etats-Unis, lesquels préconisent, en matière de politique étrangère, l’approvisionnement en énergie et la lutte anti-terroriste.

Lors de son discours d’investiture, le président américain avait assuré qu’il voulait en finir avec la stigmatisation des musulmans et la détérioration de l’image des Etats-Unis dans le monde islamique. « Au monde musulman : nous voulons trouver une nouvelle approche fondée sur l’intérêt et le respect mutuels », avait-il lancé en janvier dernier. Aujourd’hui, les sénateurs américains, qui n’ont pas oublié ces belles promesses, l’exhortent à se positionner.

Les Etats-Unis et le Sahara occidental : une longue histoire

Leurs doléances ? le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui. Quatre membres de cette institution ont appelé, dans une lettre adressée à Barack Obama et son administration, à soutenir le peuple du Sahara occidental, territoire non autonome situé au sud du Maroc, dans l’exercice de son droit à l’autodétermination « à travers un référendum libre, juste et transparent ». Pour donner plus de poids à leurs propos, les sénateurs Russel D. Feingold, James M. Inhofe, Edward M. Kennedy et Patrick J. Leahy ont, par ailleurs, rappelé que la Cour pénale internationale de justice avait déjà reconnu en 1975 le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui. Ce dossier épineux traine donc sur le bureau ovale depuis un certain temps. Sous l’ère Bush, la secrétaire d’Etat américaine, Condoleeza Rice, lors de sa tournée d’adieu en septembre dernier, avait souligné la nécessité de régler au plus vite le conflit au Sahara occidental. Depuis plus de trente ans, ce territoire est revendiqué par le Maroc et la République arabe sahraouie démocratique (RASD) fondée par le Front Polisario en 1976. Un mouvement indépendantiste soutenu financièrement, militairement et diplomatiquement par l’Algérie.

Le Maghreb, un enjeu pour Obama

Cette région, convoitée par l’Algérie et le Maroc, représente un enjeu pour les Etats-Unis en matière d’approvisionnement en énergie et de lutte contre le terrorisme, les principaux axes de la politique étrangère énoncés par Barack Obama. Le rapport intitulé « Pourquoi le Maghreb compte-t-il » (http://www.potomacinstitute.org/publications/studies/NorthAfricaPolicyPaper033109.pdf), élaboré notamment par le « Potomac Institute for Policy Studies » (PIPS) basé à Washington, et le département gestion des conflits à la School of Advanced International Studies (SAIS) rappelle à l’administration américaine sa position : l’autonomie sous souveraineté marocaine. Pour eux, pas question de laisser le choix du statut politique aux Sahraouis. Trop dangereux. « Si le territoire devenait indépendant, (…) il ferait partie des pays les plus pauvres, puisqu’il n’a aucune terre arable et peu de ressources naturelles », note cette étude. Dans ces conditions, difficile de promouvoir l’indépendance du Sahara occidental. Mais la vraie raison est ailleurs.

Sahara occidental, le nouvel eldorado américain ?

L’autonomie du Sahara occidental, sous souveraineté marocaine, préconisée par ce panel d’experts en politique étrangère, dont l’ancienne secrétaire d’Etat, Madeleine Albright, pourrait bien être une solution « intéressée ». Car elle garantit les intérêts économiques des Etats-Unis dans la région. « Cette intégration régionale en Afrique du Nord va soutenir une série d’intérêts américains qui sont au centre de la poursuite stratégique de la stabilité, la sécurité et des objectifs économiques », explique cette étude rendue publique le mardi 31 mars.
Le Sahara occidental détient de nombreuses richesses naturelles comme le pétrole, la pêche, et le phosphate qui représentait plus de 60 % des exportations en 2007, selon la CIA factbook (https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/wi.html). Une aubaine pour les Etats-Unis qui ont signé en 2006 un accord de libre échange avec le Maroc censé favoriser et multiplier les exportations et les importations entre les deux pays. En 2008, les exportations marocaines vers les Etats-Unis se sont élevées à 812 millions de dollars, ce qui représente une croissance de 42% par rapport à l’année précédente. En somme, une bonne affaire pour le Royaume chérifien et l’Oncle Sam.

L’impasse algérienne

En préconisant l’autonomie du Sahara occidental, les experts américains ont choisi leur camp. Celui du Royaume chérifien. L’Algérie n’a pas eu gain de cause et son soutien au droit à l’autodétermination n’a pas été approuvé. « Même si [l’Algérie] est un important allié des Etats-Unis en raison de son pétrole et de son gaz, cela ne doit, en aucun cas, permettre de bloquer une issue positive au conflit du Sahara occidental », précise le document. Le soutien algérien au peuple sahraoui serait-il perçu comme un caprice ? En tout cas, pour calmer le jeu, le rapport préconise une solution des plus juteuses : un accord de libre échange avec les Etats-Unis… Difficile en effet pour l’administration américaine de se défaire du soutien de ce pays. L’Algérie représente un allié précieux pour les Etats-Unis en matière de lutte anti-terroriste. Reconnu pour son expérience dans la lutte contre les groupes islamistes armés, il est un atout pour une Amérique qui cherche des alliés arabes dans ce combat.
Aux Etats-Unis comme au Maghreb, la question du Sahara occidental fait débat. Depuis plus de trente ans, le conflit s’englue dans des négociations infructueuses. Barack Obama et son « Yes we can ! » semblent représenter un espoir dans le dénouement du conflit. En janvier dernier, le chef d’Etat sahraoui, Mohamed Abdelaziz, déclarait : « nous avons l’impression que, durant la présidence Obama, l’indépendance du Sahara occidental sera enfin reconnue et que ce pays fera son entrée au sein des Nations unies ». Il ne reste plus qu’à attendre…

Afrik .com

Ouadane
08/04/2009, 17h00
On dirait que tout le monde a compris.
C'est un bon article, son objectivité est remarquable.
Ce probleme doit etre reglé, il faut en finir une fois pour toute, une solution pacifique, on demande une solution satisfaisant les 2 partis, aucune solution ne peux les satisfaire tout les 2 a l'exeption de l'autonomie, l'indépendance sera une defaite pour le Maroc et le complet rattachement une defaite pour le Polisario.
Et sa interet ou pas, les USA l'ont bien compris.

transit
08/04/2009, 18h44
Barack Obama doit se positioner

il n'y a pas deux positions a choisir une seule la: légalité internationnale

ouarass
08/04/2009, 19h00
Obama a l'étoffe d'un grand président.Pas seulement par la taille.
C'est aussi quelqu'un de battant, courageux et trés intelligent.Il n'aime pas qu'on lui mette la pression et il l'a fait savoir à tous les lobbys en amérique.Il a même dit à ses conseillers devant tout le monde "vous me conseillez mais c'est moi qui a le dernier mot et qui décide".C'est clair.
Même les sionistes se font petits.Alors le régime des narcos, soutien de l'apartheid à l'époque, a des soucis à se faire....:D

Eric54
08/04/2009, 19h07
Exactement c'est pourquoi il a rien a tirer des lobby pétrolier ami de Chakib Khelil
En plus pour un black comme lui pourquoi donner de la crédibiliter a ceux qui pratique l'esclavage a Tindouf
encore mieux a un régime avec une présidence a vie

absent
08/04/2009, 19h17
c'est le moment où jamais de faire jouer les lobbies americains, des gens prêts à defendre un territoire à decoloniser, l'algerie a plus de moyens que le makhzen :lol:

ouarass
08/04/2009, 19h18
"eric", t'as rien pigé....;)

Eric54
08/04/2009, 19h22
je te rend le compliment ;)

ouarass
08/04/2009, 19h23
Le rapport intitulé « Pourquoi le Maghreb compte-t-il » (http://www.potomacinstitute.org/publications/studies/NorthAfricaPolicyPaper033109.pdf), élaboré notamment par le « Potomac Institute for Policy Studies » (PIPS) basé à Washington, et le département gestion des conflits à la School of Advanced International Studies (SAIS) rappelle à l’administration américaine sa position : l’autonomie sous souveraineté marocaine. Pour eux, pas question de laisser le choix du statut politique aux Sahraouis. Trop dangereux. « Si le territoire devenait indépendant, (…) il ferait partie des pays les plus pauvres, puisqu’il n’a aucune terre arable et peu de ressources naturelles », note cette étude. Dans ces conditions, difficile de promouvoir l’indépendance du Sahara occidental. Mais la vraie raison est ailleurs.

Sahara occidental, le nouvel eldorado américain ?

L’autonomie du Sahara occidental, sous souveraineté marocaine, préconisée par ce panel d’experts en politique étrangère, dont l’ancienne secrétaire d’Etat, Madeleine Albright, pourrait bien être une solution « intéressée ». Car elle garantit les intérêts économiques des Etats-Unis dans la région. « Cette intégration régionale en Afrique du Nord va soutenir une série d’intérêts américains qui sont au centre de la poursuite stratégique de la stabilité, la sécurité et des objectifs économiques », explique cette étude rendue publique le mardi 31 mars.
Le Sahara occidental détient de nombreuses richesses naturelles comme le pétrole, la pêche, et le phosphate qui représentait plus de 60 % des exportations en 2007, selon la CIA factbook (https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/wi.html). Une aubaine pour les Etats-Unis qui ont signé en 2006 un accord de libre échange avec le Maroc censé favoriser et multiplier les exportations et les importations entre les deux pays.


Contradiction remarquable...:D
D'un côté sahara pauvre.Quelques lignes aprés c'est le contraire.Burlesque.:lol:
Article bidon.

Eric54
08/04/2009, 19h28
mais le rapport remis a la maison blanche lui ne l'est pas

absent
08/04/2009, 19h29
c'est surement un petit bureau de trois metres carrés qui fait travailler un ou deux chercheurs marocains en amerique et qui essai, sous ordre du makhzen, de faire pencher l'administration americaine...

ce petit institut potomac est inconnu de tous alors qu'il influence le dossier sahara occidental ça m'étonnerai, mais au cas où l'algerie se doit d'approcher de vrais et grands lobbies americains, on a les moyens, plus que le roi et son miserable porte-monnaie

Eric54
08/04/2009, 19h38
Effectivement on a vu comment l'Algérie alors que les prix du pétrole étais au plus haut et que les lobby pétrolier au plus proche du gouvernement américain diriger par Bush, a pu mettre tous son poid dans la balance
ca a marcher a tel point que les USA ont soutenu le plan...marocain !
mais au fait !
Boutef III n'a -t-il pas dit au victime de Gardaya qu'il n'avais plus de sous et que s'il en avait ce serai pour leur venir en aide ?

Ben Tachefine
08/04/2009, 20h01
c'est surement un petit bureau de trois metres carrés qui fait travailler un ou deux chercheurs marocains en amerique et qui essai, sous ordre du makhzen, de faire pencher l'administration americaine...
Le rapport en question a été réalisé par la Johns Hopkins University et le Potomac institute. Je te conseille ardement d'aller faire un tour sur leur site avant de dire des bêtises.
http://www.potomacinstitute.org
Leur contribution à l'élaboration de stratégies gouvernementales dans les domaines de politique intérieure et extérieure est considérable. Ils vont jusqu'à fournir du personnel et le mettre à disposition du gouvernement US.
Lis plutôt:


Our Mission
The Strategy, Planning and Programs Division of The Potomac Institute for Policy Studies contributes to the formation of national science and technology policy by providing technical and strategic planning support and advice to the U.S. Government.
The Institute is engaged in a wide range of support activities that aid critical national programs including: evaluating and developing Federal information technology policy and R&D investment options; analyzing military capabilities; exploring emerging threats and opportunities; evaluating and implementing effective technology transition; managing Federal technical programs; developing operational concepts; and assisting in long-range planning.
The Strategy, Planning and Programs staff has a reputation for technical and managerial excellence, offering customers solutions to the complex problems of managing the science and technology process, as well as improving organizational policy development and decision making.
The Strategy, Planning and Programs Division provides support in three ways:

Provides professional staff directly to the Government as part of the Intergovernmental Personnel Act (IPA);
Provides professional staff, as contractors, to contribute to and manage specific technical projects; and
Provides collaborative expertise and resources in support of Federal science and technology projects.Since its inception, the Institute has supported a variety of government offices, including:

http://www.potomacinstitute.org/images/cetologo.4.jpg (https://www.mcwl.quantico.usmc.mil/ceto.cfm)
Center for Emerging Threats and Opportunities (https://www.mcwl.quantico.usmc.mil/ceto.cfm)
Defense Intelligence Agency (http://www.dia.mil/)
Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) (http://www.darpa.mil/)
Dominant Maneuver Assessment Division of the Joint Staff
Marine Corps Warfighting Laboratory (http://www.mcwl.usmc.mil/) (Download the MCWL Fact Sheet (http://www.potomacinstitute.org/techops/MCWL%20Fact%20Sheet.pdf))
National Academies of Science (http://www.nasonline.org/site/PageServer)
National Science Foundation (http://www.nsf.gov/)
Office of Naval Research (http://www.onr.navy.mil/default.asp)
Office of Science and Technology Policy (http://www.ostp.gov/)
U.S. Navy’s Commercial Technology Transition Office (http://www.onr.navy.mil/ctto/)
Department of Homeland Security (http://www.dhs.gov/dhspublic/)

absent
08/04/2009, 20h20
il n'y a qu'albreight et le general clark qui ont un certain poids, quelques anciens ambassadeurs, sinon le reste....

Eric54
08/04/2009, 20h23
Albreigh, Clark ca fait beucoup surtout pour des clintoniens comme eux qui sauront largement influencer le cabinet Obama

absent
08/04/2009, 20h29
ça va faire flop, le dossier est tellement compliqué ! ces gens ne voudront pas la reprise de la guerre, les democrates sont des faiblards à l'exterieur, preuve en est le tir de la fusée coréenne

Eric54
08/04/2009, 20h33
ah oui c'est clair Obama est trop stupide pour comprendre ce genre de dossier....
en plus les seul qui parle de guerre c'est les sous-fifre d'Alger a Tindouf est ca depuis 2001 ou il avait prédit que si le Paris Dakar traverser le Sahara ce serai la guerre le paris dakar est passer et on attend toujour....:rolleyes:

chicha51
08/04/2009, 22h24
l'algerie a plus de moyens que le makhzen :lol:

Tolkien

.....................................

Ça fait 34 ans que vos dirigeants vous saignent pour soudoyer tout le monde et faire reconnaitre leur rejeton et résultat :

LE MAROC EST TOUJOURS DANS SON SAHARA.

Si ça vous fait plaisir de continuer à gaspiller vos sous , libre à vous mais n'oubliez pas que la période des vaches maigres vous attend.

Le pompage n'est pas éternel:mrgreen:

absent
08/04/2009, 22h29
chicha, tu crois pas que c'est le maroc qui a gaspillé beaucoup d'argent ? qu'il a sacrifié un grand nombre de ses soldats, qu'il a du quitter les organisations africaines, mis à l'index par la communauté internationale, qu'il s'est mis à dos l'espagne et l'algérie, que vous avez du vous retrancher derrière un mur de peur de l'effondrement total de votre armée, bref, si l'algerie n'a rien perdu, le maroc lui n'a rien gagné, le statut quo est là pour mettre tout le monde d'accord...

ayoub7
08/04/2009, 22h44
Vous croyez vraiment que les US sont une republique bananiere qui change de politique etrangere sur un dossier aussi derisoire que le sahara au point de sommer le Maroc de sortir du sahara comme le veut Alger? Wallah non seulement vous revez les yeux ouverts, mais vous n'apprenez pas des lecons du passé...

C'est le genre d'article qui a pour mission unique de "faire garder l'espoir", de prolonger la mascarade de quelques mois. Apres Ross qu'Alger dit avoir mis dans la poche, voila qu'on nous sort le nouveau defenseur de la RASD en la personne d'Obama. Vous vous entendez parler parfois les amis?

Retour a la réalité : il est tres probable que durant les 4 ans de l'administration Obama qui viennent, le president prononcera le mot Maroc et Algerie 2 ou 3 fois au grand maximum dans des questions d'ordre economique ou des questions serieuses. Le reste, tout le reste concernant la politique etrangere va etre géré par... Madame Hillary Clinton, grande amoureuse du Maroc et notament du desert marocain ou elle a deja sejourne a titre personnel.

Mais bon si ca vous amuse de creer des histoires et un environnement de "suspense" a partir de rien du tout afin de detourner l'attention de ce qui se passe dans le pays "defenseur du droit d'autodetermination" qui ne s'est pas encore autodetermine lui meme, ca vous regarde, have at it, amusez-vous bien :)

Karim28
08/04/2009, 23h16
Vous croyez vraiment que les US sont une republique bananiere

Madame Hillary Clinton, grande amoureuse du Maroc et notament du desert marocain ou elle a deja sejourne a titre personnel.


Esperer que les US appuient le fait accompli au SO sur la base de "l'amour" de Hillary pour le desert marocain....ca c'est garder l'espoir.

1- Les etats unis n'ont jamais reconnu la souvrainete du Maroc sur le SO, meme durant les 8 ans de la presidence de Clinton.

2- Il ne fait absoluement aucun doute sur l'approche de Obama des relations internationales. Laisse moi te dire que cette approche n'est pas en faveur du Maroc....le Droit...

3- Je suis d'accord que l'on assistera pas a un revirement des US sur le dossier a court terme. Je pense qu'ils vont encore donner une chance a une solution negociee dans 1 mois au conseil de securite (ainsi que les autres puissances). Le plus interessant sera le rapport de Ross.
Cependant des que la solution negociee ne fonctionnera pas (si jamais elle ne fonctionne pas) on retombera irremediablement dans le droit. C'est a dire le droit a l'autodetermination des Sahraouis.
Personne n'osera contredire ce droit fondamental personne, car c'est trop grave.
Certains (Franca) vont faire le maximum pour faire en sorte que les negociations soit sur le principe d'autonomie.

absent
08/04/2009, 23h26
ayoub est toujours dans sa sphere en train de tourner autour de la terre la-haut ! allo ayoub, faut redescendre maintenant !

le polisario n'a rien à fiche d'hilary ou du roi du maroc, le jour où il se saura en train de se faire doubler par les étrangers sur une table quelque part à l'étranger, il saura que faire, personne, même pas les etats-unis d'amerique, ne saurai enlever à ce peuple son pays !

Eric54
09/04/2009, 00h04
Mais bien sur toujour la meme chose
il y a un nouveau secrétaire général a l'ONU ca y est le Sahara va avoir l'indépendance
il y a un nouvelle envoyer spéciale ca y est il est pour le référendum
il y a un nouveau président français ( sarkozy) ca y est il va favoriser l'Algérie
il y a un nouveau président américain ca y est il y a revirement dans l'affaire du Sahara

mais les gars
moi j'ai pas oublier tous le teintamarre que vous faisiezici sur FA et ce que vous raconter les journaleux de la Maison de la presse algéroise
ca y est Sarkozy président, il va etre avec l'Algérie, le réalisme économique, celui qui dit les chose, etc
résultat le discour de Rabat ou il a entéré tous vos beau rèves

meme chose avec Ban ki moon, oui la Corée du Sud a plus d'intéret avec l'Algérie que le Maroc, etc
résultat le crédible et sérieux du plan d'autonomie....

A quand la prochaine douche froide ?

absent
09/04/2009, 00h09
A quand la prochaine douche froide ?

le jour où vous regarderez en face le front polisario :mrgreen: :lol:

Eric54
09/04/2009, 00h13
t'inquiete c'est déja fait ( manhasset)
mais l'ONU continue a dire que le plan marocain et crédible et sérieux...
Le Maroc est toujour au Sahara, le Polisario a Tindouf , et le peuple algériens se fait toujour arnaqué a tel point que pendant que l'on vous bassine avec ca on a modifier la constitution et se fait élire a vie sans que personne ne disent rien
Vive la Maison de la presse !
elle continuera toujour a mettre un caillou dans la chaussure du....peuple algériens !!!

CaboMoro
09/04/2009, 00h17
Tolkein
le polisario n'a rien à fiche d'hilary ou du roi du maroc, le jour où il se saura en train de se faire doubler par les étrangers sur une table quelque part à l'étranger, il saura que faire, personne, même pas les etats-unis d'amerique, ne saurai enlever à ce peuple son pays !
_________________
Personne ne saura à lui enlever son pays, mais le jours ou les puissants seront décidés contre le polisario, il y aura d'autre sahraoui qui vont representer cette région, le polisario ce n'est pas le pays mais juste un representant parmi d'autres d'une fraction du peuple sahraoui. le jour "J" il se trouvera sans aucune légitimité international pour revendiquer quoi que ce soit au nom du peuple sahraoui, come le FLN d'ailleur, que j'éspére bien pour le bien de peuple algérien. On est loin du scénario paléstinien ou les réfugies ne peuvent pas entrer chez eux parceque Israel ne veut pas, c'est l'inverse dans le cas du Maroc et Polisario, mais en même temps, on est trés proche du scénario ou le monde entier veut trancher pour un seul representant des paléstiniens, Fath ou Hamas. Et en SO si le polisario ne vaudra plus entendre la voix de la raison les puissants toureneront leur dos et opteront pour d'autres repesentants qui en existent soiyant certain.

absent
09/04/2009, 00h29
Le Maroc est toujour au Sahara, le Polisario a Tindouf

non, non, le front polisario est à quelques encablures de votre mur, chaque jour il y hisse son drapeau et chante son hymne national...

ayoub7
09/04/2009, 00h31
Esperer que les US appuient le fait accompli au SO sur la base de "l'amour" de Hillary pour le desert marocain....ca c'est garder l'espoir.

Non, les US ont soutenu et soutiendront toujours le Maroc, quand vous vous approvisionniez de chez les russes et les cubains pour alimenter le polz, devines qui etait avec le MAroc de l'autre coté. Devines qui fournit les images satellites de la region au Maroc. Devines qui a propose de construire le mur, etc... Je te parle des affinites "prouvées" d'Hillary Clinton pour l'unique raison que vous nous parlez de soi-disants affinités "farfelues" d'Obama pour la RASD... Il y a beaucoup plus serieux effectivement en termes d'interets US dans la region, je te laisse deviner quel pays est le plus proche des US et quel pays est le plus proche des ennemis de l'US...

1- Les etats unis n'ont jamais reconnu la souvrainete du Maroc sur le SO, meme durant les 8 ans de la presidence de Clinton.

Yeah... Comme elles n'ont jamais reconnu la "RASD", les US comme tous les autres pays ont toujours été en Stand By et n'ont jamais voulu facher Rabat ou Alger... Jusqu'a ce qu'ils soutiennent tous le plan d'autonomie marocain qui comme le Maroc et ces pays vous répétent sans cesse est une forme d'autodetermination tout a fait legale vu que les sahraouis vont voter. Tindouf n'a jamais ete dans l'equation cher ami... Ce dont tu nous parles toi comme "Droit" c'est le droit mouradien, specialité algerienne, ce meme droit qui te meprise aujourd'hui avec un troisieme mandat et une grande mise en scene digne du plus bananier des republiques bananieres.

2- Il ne fait absoluement aucun doute sur l'approche de Obama des relations internationales. Laisse moi te dire que cette approche n'est pas en faveur du Maroc....le Droit...

Relis plus haut concernant le "Droit". Pour Obama c'est un grand "reconciliateur", il cherchera peut etre a denouer les noeuds, mais ne prendra jamais position contre le Maroc. Sans parler du facteur Clinton...

3- Je suis d'accord que l'on assistera pas a un revirement des US sur le dossier a court terme. Je pense qu'ils vont encore donner une chance a une solution negociee dans 1 mois au conseil de securite (ainsi que les autres puissances). Le plus interessant sera le rapport de Ross.

Ecoutes, je te dis maintenant ce que les US vont faire, et notes bien ce que je dis, on y reviendra si le polisario s'entete... Les US si Ross ne donne rien vont proposer a l'UN (c'est a dire ordonner) que la Minurso soit dissoute, que les parties ne veulent rien entendre et qu'il ne sert a rien de depenser des millions de dollars tant qu'il n'y a pas de volonte serieuse de sortir du statut quo. Voila le prochian move des US...

Une fois cela fait, le polisario et Alger y reflechiront a deux fois. Parce que dissoudre la "MINURSO" les renvoit au point zero. Ils auront perdu 34 ans, tout simplement, et la ils auront 2 choix, venir liberer les territoires avec les armes ou poursuivre le camping a Tindouf. Le mot "referendum" sera enlevé de l'equation et le Maroc aura le OK officieux d'instaurer l'autonomie "en attendant" en faisant voter les sahraouis qui sont au Maroc sous une observation internationale. Etant plus nombreux au Maroc, je te laisse deviner ce que cela veut dire "de facto".

houari16
09/04/2009, 01h28
en faisant voter les sahraouis qui sont au Maroc sous une observation internationale.

Facile à dire .? un vote virtuel à la ayoub , Oui !
*Plutôt , explique ça juridiquement ; pour que les observateurs internationaux acceptent .

Mister1979
09/04/2009, 10h55
Tolkien, the US and Europe don't want an independent Sahara, their was recently an article about it in the National Geography..

Europa doesn't want a weak independent state at their borders, because they know that 200 000 people can never controle such a big land. And also Europe is afraid for mass immigration of Africans from the Sahara to Canary Islands, Spain etc..

US is afraid that an independent sahara will become a place for terrorist network. Don't forget that Al Qaeda is allready active in the Sahel and other regions.

Cookies