PDA

Voir la version complète : CHAKIB KHELIL DÉPLORE: «Le marché russe est fermé pour Sonatrach»


DZone
18/04/2009, 23h09
La Russie est appelée à respecter le principe de réciprocité d’autant que trois compagnies russes opèrent en Algérie.

«Il n y a aucun conflit entre l’Algérie et la Russie autour de la commercialisation du gaz», a déclaré d’emblée Chakib Khelil, ministre de l’Energie et des Mines en référence à certaines allégations faisant état d’un différend entre les deux pays. Cependant, Chakib Khelil a émis le voeu que les autorités russes autorisent la compagnie nationale Sonatrach à explorer en Russie. En contrepartie, trois compagnies pétrolières russes, notamment Gazprom, opèrent en Algérie, a-t-il souligné hier lors du lancement du compte à rebours de la 16e Conférence internationale sur le gaz naturel liquéfié, prévue à Oran du 18 au 21 avril 2010.

Une telle déclaration sonne comme une mise en garde. Le ministre de l’Energie et des Mines a renouvelé hier son appel à la Russie de se mettre en harmonie avec la politique entérinée par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). «Nous voulons bien que la Russie nous aide dans le cadre de l’Opep» a-t-il appelé.

C’est la seconde fois que Chakib Khelil pointe du doigt la Russie. Dans un entretien accordé à l’agence russe Ria Novosti, Chakib Khelil avait expliqué que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ne bénéficie pas du soutien réel de la part des producteurs indépendants, dont la Russie, afin de stabiliser les prix mondiaux du pétrole. «La Russie ne nous a apporté aucun soutien par le passé et je ne pense pas qu’elle le fasse à l’avenir», a-t-il déclaré ajoutant qu’on constatait dans ce domaine «beaucoup de bavardages, mais pas de progrès».

Abordant le thème du jour, Chakib Khelil a indiqué que le GNL 16 abordera tous les problèmes liés à la commercialisation, aux prix du gaz et le conflit opposant l’Union européenne et la Russie. «On ne voit aucun inconvénient à débattre de la politique énergétique et gazière.» Pour réussir ce rendez-vous énergétique, auquel prendront part une centaine de pays, un montant de douze millions d’euros a été dégagé.
«Le GNL 16 est une activité purement économique. Ses dividendes seront versés à la recherche scientifique», a déclaré Chakib Khelil.

D’ores et déjà, 70% des espaces réservés aux exposants sont loués, a annoncé le ministre. Un an avant la tenue de l’événement planétaire, le département de Chakib Khelil a entériné une vaste stratégie économique et sociale.

Selon le ministre de l’Energie, plusieurs infrastructures de haut standing conformes aux standards internationaux ont été mises en place. Le centre des conventions d’Oran (CCO), en chantier, devra être livré avant la fin de l’année en cours, a affirmé le ministre qui a ajouté que les travaux de réalisation connaissent un taux d’avancement appréciable. «L’hôtel est à son niveau supérieur, soit au 17e étage», a-t-il indiqué.

La gestion de ce dernier, patrimoine de la Sonatrach, sera confiée au label international Star Wood. Quant à la gestion du Palais du centre des conventions, elle sera confiée à une société étrangère. Des discussions sont en cours tandis que la signature du contrat est prévue pour le mois de mai de l’année en cours. En outre, le département de Chakib Khelil a décidé de programmer des réunions cycliques tous les trois mois pour évaluer le taux d’avancement des préparatifs. La prochaine aura lieu au mois de juillet.

L'Expression

Cookies