PDA

Voir la version complète : Le Maroc a fait de gros efforts pour trouver une solution : Autonomie du Sahara


Page : [1] 2

Hamza
19/04/2009, 15h51
En mettant sur la table une proposition d'accorder une large autonomie au Sahara, le Maroc a fait de gros efforts pour trouver une solution à ce contentieux dans l'impasse depuis plus de trois décennies, a affirmé l'ancien président du gouvernement autonome de Catalogne, Jordi Pujol.

«Le Maroc a fait un grand effort pour tenter de trouver une solution au contentieux du Sahara (...). Je crois que l'initiative du Maroc va dans la bonne direction pour arriver à une solution à ce conflit», a indiqué M. Pujol, ancien président catalan et président du parti politique Convergence Démocratique de Catalogne (CDC), dans une déclaration à MAP Barcelone, en marge de la présentation mercredi de la version espagnole de l'ouvrage «Le Sahara : Liens sociaux et enjeux géostratégiques».

Le Maroc a entrepris d'importantes réformes qui placent le pays sur le bon chemin du développement, a souligné le haut responsable Catalan, affirmant suivre avec grand intérêt les immenses chantiers entamés au Maroc notamment le port Tanger-Med qu'il a qualifié de «bonne initiative».

«J'ai toujours milité, lorsque j'étais président du gouvernement autonome catalan, et je continue à le faire pour maintenir d'excellentes relations entre la Catalogne et le Maroc et entre l'Espagne et le Maroc», a-t-il dit.

«C'est très important aussi bien pour le Maroc que pour l'Espagne d'entretenir de bonnes relations non seulement du point de vue relations humaines, investissements mais également du point de vue communication», a affirmé M. Pujol, relevant que de part la proximité géographique des deux pays, ils sont condamnés à préserver et à entretenir de bonnes relations car il y va de l'intérêt des deux peuples et des deux pays.

Il a également plaidé pour le renforcement encore davantage des relations économiques et des investissements entre le Maroc et la Catalogne, évoquant dans ce contexte la présence remarquée des investisseurs espagnols au Maroc dont la grande majorité sont originaires de Catalogne.

Pour sa part, Angel Colom, membre du CDC et responsable de l'immigration au sein de ce parti politique catalan a fait part, dans une déclaration similaire, de sa «conviction que le conflit du Sahara doit être résolu dans le cadre du Maroc».

La proposition marocaine constitue un pas pour aller de l'avant dans la résolution du Conflit et je crois que l'exemple Catalan, qui jouit d'une large autonomie et qui respecte les spécificités de la culture d'origine avec un auto gouvernement, peut servir de modèle, a affirmé M. Colom.

Le Maroc est entrain de gérer cette question d'une excellente façon en vue de faire sortir le contentieux du Sahara de l'impasse. Malheureusement, l'Algérie instrumentalise, depuis l'origine, ce conflit pour ses propres intérêts. Ceci est déplorable surtout pour les populations (ndlr- Des camps de Tindouf) qui ont souffert et continuent à souffrir de cette situation, a-t-il ajouté.

Il a également formé l'espoir d'arriver à un règlement de cette question avec l'octroi d'une autonomie forte au sein du Maroc, dans l'intérêt de la région, mais également dans l'intérêt de l'Europe car le Maroc est un pays stratégique pour le vieux continent.

La Catalogne, qui a toujours été l'amie du Maroc et continue de l'être, a intérêt ainsi que l'Espagne à ce qu'une solution soit trouvée à ce conflit.

Ceci contribuera à renforcer le relais entre deux Continents, a-t-il encore souligné.

Le Matin

Mouahnacid
19/04/2009, 16h03
Que dire de l'idée d'une formation politique basque invitant l'Espagne à rendre Ceuta et Mellila au Maroc contre l'indépendance du Sahara Occidental?

Evidemment l'Espagne (serait-ce par des associations) confrontée à des velléités indépedantistes de certaines de ses régions (Pays basque et Catalogne) a tout intérêt à défendre la position marocaine contre l'octroi des deux présides susnommées.

En conclusion, seul le peuple sahraoui est habilité à se prononcer sur son avenir: c'est-à-dire la scission ou le retour au sein de la mère patrie. En escomptant que la seconde variante l'emporte dans l'intérêt de toute une région.

benam
19/04/2009, 16h22
En conclusion, seul le peuple sahraoui est habilité à se prononcer sur son avenir
Encore faut-il qu'on lui accorde l'occasion de se prononcer sur son propre avenir !!!

Mouahnacid
19/04/2009, 16h27
C'est pourtant la condition sine qua non. Sinon, ce conflit perdurera à pérennité et ce qui est dans l'intérêt de personne.

Geass
19/04/2009, 16h28
Et bien les polisariens ne sont pas les seuls à décider, ils devront composer avec les autres sahraouis (avec qui ils ne veulent pas discuter) et nous les autres tributs marocaines amazighs comme arabes.

Mouahnacid
19/04/2009, 16h36
Dans ce cas alors, il y a lieu d'être pragmatique et se faire à l'idée que ce conflit n'est pas prêt d'être règlé.

La logique voudrait que seuls les 165 000 Sahraouis recensés aient voix au chapitre.

mansali06
19/04/2009, 16h44
Le Maroc a fait de gros efforts pour trouver une solution : Autonomie du Sahara
Il faut croire, que cet effort est insuffisant aux yeux des sahraouis.
Apparemment, ils veulent le drapeau et aussi le timbre.

Le Maroc est entrain de gérer cette question d'une excellente façon en vue de faire sortir le contentieux du Sahara de l'impasse. Malheureusement, l'Algérie instrumentalise, depuis l'origine, ce conflit pour ses propres intérêts. Ceci est déplorable surtout pour les populations (ndlr- Des camps de Tindouf) qui ont souffert et continuent à souffrir de cette situation, a-t-il ajouté.

Moi je ne comprends pas le problème du maroc et des marocains,
Ils n'arrêtent pas de nous dire:

- Le monde entier soutient le plan d'autonomie du maroc,
- L' Algérie ne présente rien,
- Elle est complètement isolée en politique au niveau mondial,
- Elle n'arrête pas de recevoir des gifles à l'ONU.
- Etc..

Alors,

Quel est le problème du maroc et des marocains ?.

benam
19/04/2009, 16h44
C'est l'impasse.

Les autorités marocaines voient dans l'organisation d'un référendum une victoire pour le Polisario.
Celui-ci considère toute option autre que l'indépendance comme une reddition pure et simple.

Selon toute apparence, la seule issue acceptable pour chacune des deux parties est la victoire totale avec terrassement complet de la partie adverse.
En attendant, tout les peuples de la région sont perdants.

Les deux parties semblent d'accord sur un fait : la solution ne sortira pas des différents rounds de discussions mais d'une décision qui leur sera imposée par les grandes puissances. Tout le reste n'étant que gesticulations pour la consommation interne.

housni58
19/04/2009, 16h49
En conclusion, seul le peuple sahraoui est habilité à se prononcer sur son avenir: c'est-à-dire la scission ou le retour au sein de la mère patrie. En escomptant que la seconde variante l'emporte dans l'intérêt de toute une région

durant toute l'histoire, il n y a jamais eu de ""peuple sahraoui"". il n y avait que des nomades qui circulaient dans le desert qui s'etend de l'atlantique au sud marocain jusqu'en libye.
donc si on doit donner la parole aux sahraouis, on doit la donner à tous les sahraouis, pas uniquement ceux marocains.
il faut aussi que les sahraouis de tindouf (sans les autres qu'on fait passer pour sahraouis) aient la liberté de regagner le maroc ou de rester en algérie.
le maroc ne lachera jamais le sahara. ça je l'ai constaté chez tous les marocains, qu'ils soient du nord ou du sud. c une affaire de vie ou de mort pour eux, et le roi sait trés bien qu'il ne peut proposer autre chose plus que l'autonomie.

Bachi
19/04/2009, 16h56
il n y a jamais eu de ""peuple sahraoui"".

Vite, fais part de ton constat à l'ONU...
Elle rectifiera peut-être tous ses textes sur cette question.

benam
19/04/2009, 17h10
e maroc ne lachera jamais le sahara. ça je l'ai constaté chez tous les marocains, qu'ils soient du nord ou du sud. c une affaire de vie ou de mort pour eux, et le roi sait trés bien qu'il ne peut proposer autre chose plus que l'autonomie.
Affaire de vie ou de mort !!! Rien que çà ???

On m'a raconté que dans une certaine ville marocaine, quand deux personnes se chamaillent à en arriver aux mains pour de futilités, les gens essaient de les raisonner. Mais si l'un des belligérants s'éloigne pour prendre une grosse pierre et en menacer l'autre, les gens se détournent de lui avec dédain en disant :"La pierre est trop grosse. On ne tue pas une mouche avec un marteau !"

S'il y a quelque chose d'inacceptable, c'est ce conflit qui perdure.
La solution la plus sage c'est le référendum avec le choix : rattachement ou indépendance. Si les autorités marocaines sont sûres du sentiment des Sahraouis, pourquoi ne sautent-elles pas le pas ?

clauvis
19/04/2009, 17h11
le maroc ne lachera jamais le sahara. ça je l'ai constaté chez tous les marocains, qu'ils soient du nord ou du sud. c une affaire de vie ou de mort pour eux, et le roi sait trés bien qu'il ne peut proposer autre chose plus que l'autonomie

il n'en a cure de vos positions le momo6,pour lui vous n'etes que des sujets vous devez lui obeir au doigt et à l'oeil, si un jour il voudrait se debarraser du SO,se n'est certainement pas le peuple qui aura son mot à dire

Mouahnacid
19/04/2009, 17h18
Il faudrait déjà que le Maroc organise un référendum relatif à la soi-disant autonomie offerte aux Sahraouis dès lors que celle-ci nécessite unr révision de la Constitution marocaine. Or. force est de reconnaître que ce scrutin n'a toujours pas eu lieu. Faut-il en déduire que les Marocains sont de facto en phase avec cette autonomie?

housni58
19/04/2009, 17h36
@ Mouahnacid: aprés la mascarade du 9/4, nous sommes les derniers à donner des leçon sur le respect de la constitution et tout le blabla...
le maroc a gagné, il a le sahara, almouradia et le polisario ont perdu. autres choses ce n'est que perte de temps et d'argent.

@clauvis: je vis au maroc, mais je ne suis pas sujet de sa majesté. cependant je soutiens la position marocaine parce que je suis convaincu de la marocanité du SO, et c des sahraouis qui m'ont ouvert les yeux.

Mouahnacid
19/04/2009, 17h45
mais alors, pourquoi le Maroc se rendrait-il à New-York en vue de négociations sur le conflit relatif au Sahara Occidental?

Concernant la modification de la Constitution marocaine pour l'octroi d'une autonomie aux sahraouis, ce passage est obligatoire et on peut se demander pourquoi le royaume n'a toujours pas organiser un référendum à cette fin? De crainte que son peuple rejette l'initiative d'octroyer l'autonomie à une région ou certain de son résultat positif?

Au mieux, le Maroc contrôle 80% de cet endroit.

mansali06
19/04/2009, 17h57
Le maroc ne veut pas prendre le risque de modifier la constitution pour valider l'autonomie, sans être sûr de gagner sur le dossier du «*sahara occidental*»

C'est une position inconfortable, comme avec le pied à fond sur l' accélérateur et le frein à main serré à bloque.

@Housni
Franchement je ne crois pas que tu es algerien.
Désolé

housni58
19/04/2009, 17h58
mais alors, pourquoi le Maroc se rendrait-il à New-York en vue de négociations sur le conflit relatif au Sahara Occidental?


le maroc négocie avec les sahraouis de tindouf en tant que marocains égarés, d'où l'appel de Hassan 2: la patrie est clémente et miséricordieuse.

housni58
19/04/2009, 18h01
@ mansali06: je ne suis pas gamin pour jouer à cache cache. ma fille ainée, a peut être ton âge.

housni58
19/04/2009, 18h08
Le maroc ne veut pas prendre le risque de modifier la constitution pour valider l'autonomie, sans être sûr de gagner sur le dossier du «*sahara occidental*»

C'est une position inconfortable, comme avec le pied à fond sur l' accélérateur et le frein à main serré à bloque

il y a une commission qui prépare des amendements dans ce sens. elle a été nommée par le roi suite à son dernier discours.
il y a aussi le projet d'amendements préparé par les partis de l'istiqlal et et l'unfp. (c dans les journaux)
ce que j'admire chez les marocains, c qu'ils savent ce qu'ils veulent et travaillent avec une vision claire et un agenda bien préparé.
M6 a marqué le pays de son empreinte.

benam
19/04/2009, 18h20
Il faudrait déjà que le Maroc organise un référendum relatif à la soi-disant autonomie offerte aux Sahraouis dès lors que celle-ci nécessite unr révision de la Constitution marocaine.
Je n'arrive pas à imaginer les autorités marocaines accepter un tel référendum. Cela poserait à la monarchie plus de problèmes qu'il n'en résoudrait :

1. La monarchie absolue, même sous des apparats de parlementarisme, octroie des bienfaits (et non pas des droits) complaisamment à ses sujets, parfois quand ils les sollicitent mais jamais quand il les exigent. Autrement, les fondements de son autorité risquent d'être ébranlés : ce serait alors un choix qui s'imposerait à elle et qui émane de citoyens qui ont rejeté (ou expriment ouvertement leur aspiration à rejeter) leur statut de sujets.

2. Cela (re)mettrai en débat, au plan interne et international, un sujet que la monarchie a déclaré définitivement clos. La dynamique d'un tel débat est incertaine. A titre d'exemple : que signifierait la notion même de marocanité du SO. Rattacher ces territoires à la monarchie et faire de ses habitants des sujets du roi ? Et quand bien même ces habitants se considèrent-ils marocains, cela signifie-t-il qu'il acceptent d'être sujets du roi ? Et ceux parmi les Marocains qui revendiquent le rattachement du SO au Maroc, n'aspirent-ils pas plutôt à partager un statut de citoyens marocains avec les Sahraouis avec tout ce que cela suppose comme changements institutionnels même en maintenant la monarchie ?

3. Même si le plan d'autonomie était accepté par Alger et qui l'imposerait alors au Polisario, les autorités marocaines accepteraient-elles que des milliers de militants indépendantistes "rentrent" au SO avec tous les risques que cela peut lui faire courir ?

C'est pour dire que si de véritables processus référendaires autour de la question du SO, quelles qu'en soient les résultats, sont bénéfiques pour les peuples marocain, sahraoui (qu'il accepte la marocanité ou pas) et maghrébins mais sont pleins de risques pour la monarchie et certainement même pour les dictatures en place au Maghreb.

Bachi
19/04/2009, 18h39
. Même si le plan d'autonomie était accepté par Alger et qui l'imposerait alors au Polisario, les autorités marocaines accepteraient-elles que des milliers de militants indépendantistes "rentrent" au SO avec tous les risques que cela peut lui faire courir ?

Si les indépendantistes du Polisario négocient et s'entendent sur une formule d'autonomie, cela voudrait dire qu'ils renoncent à leur option initiale. Non ?

upup
19/04/2009, 18h41
situation la plus probable du future de ce proléme artificiel : la durée dans le temps , les NU comprendront que l algerie bloque , le maroc doit faire de meme (blocage de la situation) : autonomie ou rien .
les US vont deleguer la recherche d une solution au couple france-espagne , et a moins que les brigades internationales reviennent prendre le pouvoir et dirigent l espagne, que le parti de feu georges marchais dirige la france , il n y aurait pas de changement concernant la position des deux pays à la proposition marocaine.


dans 1 an ou 2 bye bye la minurso. les NU se desengageront .

housni58
19/04/2009, 18h49
dans 1 an ou 2 bye bye la minurso. les NU se desengageront

.......et c le maroc qui gagne, puisqu'il est sur place.

je crois aussi que les sahraouis aux camps de tindouf doivent être libres de quitter ces camps s'ils le désirent puisque les sahraouis aux maroc peuvent voyager là où ils veulent sans problèmes, mêmes ceux qui se disent publiquement qu'ils sont des pro-polisario (!!!!!!!!!)

chicha51
19/04/2009, 18h52
C'est pour dire que si de véritables processus référendaires autour de la question du SO, quelles qu'en soient les résultats, sont bénéfiques pour les peuples marocain, sahraoui (qu'il accepte la marocanité ou pas) et maghrébins mais sont pleins de risques pour la monarchie et certainement même pour les dictatures en place au Maghreb.

Benam

....................................

C'est plutot un danger pour l'unité des pays de la region.

L'aboutissement d'un processus référendaire autour de la question du SO en appelera d'autres et par là l'atomisation de la région.

Tu crois que le Maroc restera les bras croisés sachant qu'il y a d'autres sahraouis dans les autres pays .

Je ne parle pas des autres régions ( kabylie , touaregs , rifains, soussis etc..)

Mouahnacid
19/04/2009, 18h53
Si l'on considère que Ceuta et Mellila sont des colonies espagnoles depuis 1490, il est vraisemblable que conflit du Sahara Occidental durera encore des siècles. Aussi, le royaume serait bien inspiré de libérer d'abord les deux présides espagnoles qui font de lui la seule nation africaine toujours colonisée.

chicha51
19/04/2009, 19h07
S'il y a quelque chose d'inacceptable, c'est ce conflit qui perdure.

La solution la plus sage c'est le référendum avec le choix : rattachement ou indépendance. Si les autorités marocaines sont sûres du sentiment des Sahraouis, pourquoi ne sautent-elles pas le pas ? __________________

Bennam
...............................

Le problème n'est pas dans le referendum puisque le Maroc l'a accepté depuis le début des années 80.
Mais si c'est UNIQUEMENTsur la base de la liste arrêtée par l'Algérie et son pantin et bien ça sera NON!
On accepte le fils ( car il est pour l'indépendance) et on refuse le père (car il est unioniste).
Les sahraouis qui avaient fuit le sahara espagnol et qui se sont réfugiés au Maroc sont aussi rejetés
Si Baker a jeté le tablier c'est parce qu'il etait impossible de se mettre d'accord sur les votants.
Aujourd'hui le Maroc propose une solution intermediaire ( autonomie)et c'est à prendre où à laisser car s'accrocher à un referendum IRREALISABLE c'est chercher le statu quo qui doit surement arranger la junte ( pour freiner le developpement du Maroc)et les chefs polisariens (qui se la coulent douce aux frais du contribuable algerien).

Mouahnacid
19/04/2009, 19h15
Si le Maroc campe sur sa pseudo-autonomie, il ne s'agit pas alors d'une offre de négociation. D'autant plus que le RASD récuse son annexion par le Maroc déguisée en "autonomie".

Cependant, l'espoir subsiste car il est peu vraisemblable que le Maroc ait "brûler" toutes ses cartouches et il fera des concessions assuremment.

chicha51
19/04/2009, 19h17
Aussi, le royaume serait bien inspiré de libérer d'abord les deux présides espagnoles qui font de lui la seule nation africaine toujours colonisée.

..............................

Pauvre naïf!!

Car tu estimes que tu es libre avec une junte ( issue de l'armée française)qui a usurpée la révolution algérienne et qui t'impose un président ( monarque) élu avec un score à l'africaine

benam
19/04/2009, 19h55
Bachi :
Si les indépendantistes du Polisario négocient et s'entendent sur une formule d'autonomie, cela voudrait dire qu'ils renoncent à leur option initiale. Non ?
Pas tout à fait.
On peut supposer une acceptation tactique par le Polisario du plan d'autonomie pour s'introduire en cheval de Troie dans les parties du SO sous contrôle des FAR.

Une donnée qu'on ne cite que par allusions : c'est le nationalisme sahraoui qui devrait être présent même chez les populations de l'intérieur du mur et qui expliquerait le rejet de l'option référendaire par la monarchie.

benam
19/04/2009, 20h03
chcha51 :
C'est plutot un danger pour l'unité des pays de la region.
Nullement !
Le danger pour l'unité des pays de la région est représenté par le caractère dictatorial et corrompu des régimes en place.

On cite souvent le cas espagnol. Les pressions indépendantistes au Pays Basque et en Catalogne au temps du franquisme, malgré et plutôt du fait même de la brutalité bestiale de ce régime, était plus forte qu'aujourd'hui.

Cookies